Facebook collecte les données de l’iPhone, Huawei et l’apnée du sommeil, c’est le récap’

 

Facebook espionne les utilisateurs d’iPhone via l’accéléromètre, les nouvelles restrictions gouvernementales sur les signalements routiers entrent en vigueur le 1er novembre, Huawei travaille sur un outil de santé permettant de prévenir les maladies du sommeil, c’est le récap’ du jour.

Facebook iPhone

Facebook exploite les données de l'accéléromètre de l'iPhone

Deux chercheurs en sécurité informatique, Talal Haj Bakry et Tommy Mysk, ont révélé que Facebook exploite les données de l’accéléromètre afin d’espionner les utilisateurs d’iPhone. En effet, lorsque l’utilisateur refuse de partager sa position, le réseau social utilise l’accéléromètre téléphonique. L’enquête des chercheurs dévoile que le capteur permet à Facebook de connaître votre position géographique, mais aussi vos mouvements et votre fréquence cardiaque. Le géant américain a admis exploiter les données de l'accéléromètre. Les chercheurs encouragent à à désinstaller Facebook et à utiliser la plateforme via un navigateur web plutôt que sur l’application iPhone.

Lire : Facebook est installé sur votre iPhone ? Désinstallez d’urgence l’application !

Ce qui va changer le 1er novembre sur Waze et Coyote

Les nouvelles restrictions concernant Waze, Coyote et autres applications entreront en vigueur le 1er novembre. Le ministère de l’Intérieur a enfin levé le voile sur les changements exacts liés aux signalements routiers. Les applications continueront de permettre aux utilisateurs de signaler les contrôles de vitesse. Pendant une période de deux heures baptisée « zone blanche », le préfet pourra empêcher de signaler les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants.  Sur les routes départementales et communales, les barrages routiers pourront également rester secrets pendant douze heures maximum dans le cadre d’une attaque terroriste ou d’une alerte enlèvement.

Lire : Waze, Coyote, voici exactement ce que vous ne pourrez plus signaler à partir du 1er novembre

Huawei travaille sur les maladies du sommeil

Un nouveau brevet a été déposé par Huawei et nos confrères du site Huawei Central évoquent une technologie capable d’anticiper les maladies du sommeil. Cet outil de santé a été baptisé “Méthode de prédiction du risque du sommeil, dispositif et équipement terminal”. La firme chinoise chercherait donc à évaluer les risques d’apnée du sommeil en recueillant les données physiologiques de l'utilisateur, pour ensuite les classer et les étudier afin de prévenir de troubles du sommeil éventuels. Nous ne savons pas quel produit pourrait bénéficier de ce nouvel outil, même si l’on imagine que les futurs bracelets connectés du constructeur y auront certainement droit.

Lire : Huawei veut combattre l’apnée du sommeil grâce à cette nouvelle technologie



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !