Qualcomm : son projet de fabriquer la meilleure puce au monde pourrait tomber à l’eau

 

Coup de tonnerre sur le secteur des puces. Arm a annoncé poursuivre l'un de ses principaux partenaires. L’action en justice est dirigée contre Qualcomm, et elle est liée à l'acquisition de Nuvia par la firme.

qualcomm snapdragon

En 2021, Qualcomm a conclu l'acquisition de Nuvia pour 1,4 milliard de dollars afin de renforcer la conception de puces personnalisées. Grâce à l’expertise des ingénieurs de cette société, Qualcomm espère concevoir la meilleure puce du marché, un processeur capable d’enterrer les puces d’Apple. Pour cela, Qualcomm peut compter sur des pointures telles que l’ex-chef de la conception des CPU d'Apple, Gerard Williams, qui a fondé Nuvia au début de 2019.

En plus de plusieurs d’anciens employés d’Intel et AMD, on retrouve également John Bruno, qui était architecte système chez Google avant de passer cinq ans chez Apple, mais aussi Manu Gulati, un autre ex-employé de Google et d'Apple et architecte principal des SoC mobiles d'Apple. Cependant, les projets de Qualcomm et de Nuvia pourraient bien être mis à mal par ARM, qui vient d’attaquer l’entreprise en justice.

ARM poursuit Qualcomm au sujet de la licence Nuvia

Le concepteur de puces britannique Arm, détenu par Softbank, a intenté un procès au géant des puces Qualcomm pour violation de la marque déposée de conception de puces. L'action en justice est donc dirigée contre Qualcomm, et elle est liée à l'acquisition de Nuvia par la société, affirmant que Qualcomm a cherché à transférer les licences de Nuvia sans son consentement.

Le développeur de l'architecture CPU veut obtenir une compensation équitable pour l'utilisation de sa marque sur les cœurs Nuvia Phoenix. Pour rappel, ARM avait accordé à Nuvia un accord de licence technologique et un accord de licence d'architecture à l'automne 2019, permettant à la société de modifier son ou ses cœurs personnalisés ainsi que de concevoir des cœurs basés sur l'architecture ou les architectures sélectionnées par ARM.

Cependant, ces licences ont été accordées sous certaines conditions et ne pouvaient être transférées à Qualcomm sans le consentement d'ARM. ARM a apparemment tenté de régler le problème lorsque les licences de Nuvia ont expiré en mars, mais Qualcomm n'aurait pas tenu sa part du marché et devra donc faire face à des répercussions juridiques.

L’entreprise aurait continué à développer des processeurs basés sur le cœur Phoenix, ce qui constitue une violation des accords de licence, selon ARM. Les deux entreprises devraient donc vraisemblablement bientôt trouver un accord commercial qui permettrait à Qualcomm de mener à bien son projet de fabriquer la meilleure puce au monde, mais celui-ci est pour l’instant menacé par cette nouvelle action en justice.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !