Orange : une arnaque laisse croire qu’il faut absolument prendre un abonnement fibre pour garder Internet

 

La fermeture du réseau cuivre ADSL par Orange est visiblement une aubaine pour les arnaqueurs. Ces derniers profitent de la situation pour faire croire aux abonnés qu’ils doivent immédiatement souscrire à un abonnement fibre, au risque de se voir priver d’Internet sous les prochains jours. Bien entendu, il n’en est rien. C’est même tout le contraire.

fibre optique

La mise à mort du réseau cuivre ADSL par Orange est sans aucun doute l’un des plus gros chantiers français de la décennie. L’organisation est un véritable casse-tête pour les opérateurs, communes et, bien évidemment, les utilisateurs concernés par la transition à venir. En effet, la fibre optique est encore loin d’être la norme dans l’Hexagone, ce qui ne manque pas de donner quelques idées aux esprits les plus sournois.

Dans les colonnes de La Gazette de Nîmes, on apprend ainsi qu’Orange a constaté dernièrement une hausse des signalements d’appels frauduleux en lien avec l’installation de la fibre. La stratégie est la suivante : les arnaqueurs profitent de la confusion générale autour de la fin du réseau cuivre ADSL pour pousser les utilisateurs les moins informés à souscrire à un faux abonnement fibre. Tout en jouant sur l’urgence de la situation, arguant que les victimes risquent d’un instant à l’autre de perdre leur connexion Internet.

Sur le même sujet — Orange : les clients sont la cible d’une nouvelle arnaque bancaire par SMS

Pas de panique, le réseau cuivre ADSL va rester encore quelques années

Pourtant, on est encore loin d’une telle situation. Pour l’heure, le chantier n’en est encore qu’à ses balbutiements et à ses premiers tests. L’opérateur historique commence tout juste l’arrêt de la commercialisation de ses offres ADSL, et encore, seulement dans quelques communes bien précises. L’arrêt définitif, quant à lui, n’est pas prévu avant 2025. Quand bien même, Orange précise bien que les maires des communes seront prévenues en amont, afin que leurs habitants aient le temps de préparer correctement.

Tout est d’ailleurs prévu pour justement éviter les mouvements de panique chez les abonnés. Bouygues Telecom, Free et SFR seront tous trois prévenus en cas de coupure technique dans un délai de 2 à 36 mois, en fonction du niveau d’implantation de la fibre optique dans la zone concernée. Mais la confusion règne toujours, alimentée par certaines déclarations des opérateurs qui craignent des coupures Internet causées par le démantèlement. Pratique pour les arnaqueurs.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !