Cette œuvre d’Art numérique a été vendue 69,3 millions de dollars, un record !

 

Un NFT (Non-Fugible Token) a été vendu pour la somme de 69,3 millions de dollars lors d'une vente aux enchères. Réalisée par l'artiste américain Beeple, cette oeuvre d'Art entièrement numérique vient de battre un nouveau record. 

oeuvre art numérique vendue enchères

La folie des NFT continue. Depuis quelques mois, les jetons non fongibles ont la cote. Pour ceux qui ne connaissent pas, ces actifs 100% virtuels permettent d'authentifier des oeuvres d'Art en les inscrivant dans une blockchain, un registre décentralisé et infalsifiable. L'arrivée des NFT et du procédé de tokénisation, consistant à encoder l'oeuvre et son empreinte numérique dans un registre blockchain, ambitionnent de révolutionner le marché de l'Art.

Dans ces conditions, on ne s'étonnera pas que les investisseurs s'arrachent les NFT. Récemment, Pablo Rodriguez-Fraile, collectionneur d’art habitant à Miami, a revendu une vidéo montrant un Donald Trump géant gisant au sol, couvert de slogans pour la somme de 6,6 millions de dollars. L'oeuvre est signée Beeple, un artiste américain qui connait un succès retentissant depuis l'émergence des NFT.

Un patchwork numérique de 5000 œuvres a été vendu aux enchères

Ce 11 mars 2021, une nouvelle oeuvre d'Art numérique signée Beeple a été vendue aux enchères. Cette fois, le NFT a été cédé pour la somme de 69,3 millions de dollars lors d'une vente aux enchères organisée par la célèbre maison Christie’s à Londres. La maison d'enchères a organisé cette vente d'exception via sa plateforme en ligne. Grâce à ce nouveau record, Beeple, de son vrai nom Mike Winkelmann, s'impose parmi les trois artistes vivants les plus chers du monde.

Baptisée “Everydays: the First 5.000″, cette oeuvre d'Art numérique est un patchwork compilant 5000 productions de l'artiste. Il s'agit du fruit de 14 années de travail quotidien. En 2007, l'artiste s'est en effet fixé comme objectif de réaliser une oeuvre d'Art par jour. Le collage mesure 21 069 pixels de large et 21 069 pixels de long.

Lire également : le premier tweet de l’Histoire s’arrache aux enchères, les prix atteignent 2,5 millions de dollars

“Des artistes utilisent du stockage de données et des logiciels pour créer de l'art et le diffuser sur internet depuis plus de vingt ans, mais il n'y avait pas jusqu'ici de véritable moyen pour le posséder et le collectionner” explique Beeple dans un communiqué publié par Christie's. Notez que la maison d'enchères acceptait les paiements réalisés en Ethereum (ETH), une des cryptomonnaies alternatives au Bitcoin.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !