Nintendo : Masayuki Uemura, créateur de la NES et de la SNES, est décédé

 

Masayuki Uemura est décédé ce 6 décembre 2021 à l’âge de 78 ans. Il est l’homme derrière la NES, la toute première console de salon de Nintendo, qui a littéralement révolutionné le monde du jeu vidéo qui connaissait alors une période dramatique. L’industrie ne serait très probablement pas ce qu’elle est aujourd’hui sans lui.

NES
Crédits : Unsplash

Vous ne connaissez peut-être pas son nom et pourtant, si vous êtes aujourd’hui passionné de jeu vidéo, c’est très certainement grâce à lui. Masayuki Uemura s’est éteint en début de semaine à l’âge de 78 ans, après une carrière riche qui a ni plus ni moins lancé l’industrie vidéoludique sur les rails du succès. Certes, les bornes d’arcade existaient déjà lors de son arrivée, et Space Invaders et autres PacMan avaient déjà connu un succès monumental.

Mais à la fin des années 1970, le jeu vidéo connaît un krach sans précédent qui a bien failli signer son arrêt de mort. Aujourd’hui, ce dernier est bien vivant et c’est en grande partie grâce à Masayuki Uemura. En effet, l’ingénieur rejoint les rangs de Nintendo en 1972, une entreprise qui s’intéresse alors grandement à l’électronique. Il est chargé de développer des « jeux TV en couleur ». Ses années de travail donneront naissance à la NES.

Sur le même sujet :  Nintendo NES – 30 ans d’histoire du jeu vidéo avec Duck Hunt, Super Mario Bros. 3, Zelda, etc.

Le monde du jeu vidéo perd l’inventeur de la NES

La Nintendo Entertainment System révolutionne l’industrie : il est désormais possible de jouer à des jeux vidéos chez soi, sur sa télévision. C’est un succès immédiat. Nintendo vendra au total 61,91 millions d’unités, dont 20 millions au Japon seulement. Aujourd’hui, la console mythique a été dépassée par ses descendants, notamment par la Switch fin 2020. Mais son héritage reste considérable. En 2016, Nintendo lance la NES Classic Mini, qui inclue 30 jeux cultes sortis sur le modèle original.

Masayuki Uemura continuera de travailler chez Nintendo après l’invention de la NES. Il participera notamment au développement de sa petite sœur, la SNES, ainsi qu’à la réalisation de plusieurs jeux donc Ice Climber, Clu Clu Land et plusieurs titres sportifs. Il quittera la firme en 2004 pour enseigner à l’université de Ritsumeikan, à Kyoto. En 2020, il déclare :

« Le meilleur moment dont je me souvienne est celui où nous avons terminé le développement de la NES. À l’époque, nous ne savions pas s’il allait être populaire ou non, mais le fait que nous ayons pu terminer le produit était très satisfaisant. C’était ma première mission : m’assurer de terminer le développement de l’appareil et je l’ai fait, j’étais donc heureux ».

 

Source : RCGS



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !