Microsoft Edge est le meilleur navigateur anti-phishing, devant Chrome ou Firefox

 

Un récent rapport indépendant mené par NSS Labs démontre que Microsoft Edge (Chromium) offre une meilleure protection contre les techniques d’hameçonnage que ses concurrents directs que sont Mozilla Firefox, Google Chrome et Opera. 

Microsoft Edge

La société américaine de recherche et d’analyse en cybersécurité, NSS Labs, vient de dévoiler le résultat d’un test comparatif sur l’efficacité des protections contre l’hameçonnage (phishing) de Microsoft Edge, Firefox, Chrome et Opera combinés. Résultat : la nouvelle version du navigateur Microsoft Edge obtient un meilleur score que ses concurrents directs, avec 95,5 % d’URL bloquées, contre 87 % pour Mozilla Firefox, 86,7 % pour Google Chrome et 76,3 % pour Opera.

Chrome plus efficace que tous les autres  dans la lutte anti-phishing, selon un rapport

Selon le rapport, 222 527 tests ont été réalisés sans interruption pendant 18 jours (430 heures) et toutes les 6 heures. Au début, 4020 URL brutes ont été testées par NSS Labs et sur chaque navigateur Internet. Certaines URL ne répondant pas aux « critères de validation » de l’entreprise à cause d’exploits préexistants, 2443 URL d’hameçonnage validées et uniques ont été soumises aux tests. 95,5 % de ces URL ont été bloquées par Microsoft Defender Smartscreen, le composant basé sur le cloud anti-phishing et anti-malware intégré à Microsoft Edge.

À titre de comparaison, Chrome et Firefox, qui utilisent une API de Google nommée Safe Browsing, ont obtenu un score respectif de 86,9 % et 85,9 %. Quant à Opera, qui utilise une combinaison de listes de blocage provenant de Netcraft, Metamax et Yandex, il n'obtient que 79,2 %. Un excellent score pour Microsoft Edge donc, surtout lorsqu'on sait que près de 18 millions de maliciels et autres campagnes d’hameçonnage en lien avec le COVID-19 et pendant le confinement ont été enregistrés par Google.

Enfin, et pour que les tests soient totalement pertinents, 136 nouvelles URL étaient ajoutées en moyenne et quotidiennement, pendant 7 jours. Plus le navigateur parvenait à bloquer rapidement une URL, plus son score final augmentait. Au contraire, si le navigateur n’arrivait pas à bloquer une URL ou s’il mettait trop de temps à le faire, son score diminuait. Débutant à 89,2 % d’attaques d’hameçonnage bloquées, Microsoft Edge a terminé sa course à 94,9 %, un score là aussi plus élevé que ses concurrents. Chrome a débuté son premier jour de test à 83,7 % d’attaques bloquées pour terminer à 86,7 %, Mozilla Firefox de 83,2 % à 87,9 % et Opera de 72,2 % à 76,3 %.

Rapport Edge antiphishing



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !