Coronavirus : Google détecte plus de 18 millions de malware et mails de phishing par jour

 

La crise du coronavirus inspire visiblement les pirates : Google affirme qu'il détecte quotidiennement quelques 18 millions de malware et campagnes de phishing en lien avec le COVID-19. Google affirme néanmoins que son intelligence artificielle parvient à bloquer 99.9t % de ces menaces.

Google
Crédits : Unsplash

Quelles qu'elles soient, les crises sont du véritable pain béni pour les pirates. Ces derniers peuvent en effet infecter ou tromper plus de victimes en surfant sur un sujet qui touche tout le monde. En la matière, rarement a-t-on vu un événement aussi puissant que la crise sanitaire du coronavirus.

Google dévoile au passage quelques chiffres. On apprend ainsi que le moteur de recherche détecte en ce moment quelques 18 milions de malware et de mails de phishing. Ainsi que plus de 240 millions de spams en lien avec la maladie. Selon Google, ces campagnes “surfent à la fois sur la peur et des indications financières pour créer une urgence et inciter les utilisateurs à répondre”.

Lire également : Arnaques, malwares, piratages – des milliers de sites surfent sur le coronavirus pour vous piéger

Google bloque 99.9% des menaces avant qu'elles n'arrivent chez l'utilisateur

Les pirates ne semblent pas vraiment réinventer l'eau tiède – les mêmes techniques éprouvées sont adaptées au coronavirus. Les messages tentent de se faire passer, par exemple, pour des acteurs étatiques ou organisations de confiance comme l'OMS. On vous parlait récemment de cartes du coronavirus vérolées, mais plus récemment, dans certains cas, les mails vont prétendre avoir des informations qui pourront faciliter le paiement d'une aide.

Un autre type d'attaques vise aussi les personnes en télétravail – en se faisant par exemple passer pour l'employeur. A en croire le moteur de recherche, néanmoins, l'écrasante majorité de ces messages malveillants est bloquée avant qu'ils ne parviennent à leur destinataire. Google explique ainsi que son intelligence artificielle détecte et supprime 99.9 % de ces messages.

Ce qui n'en empêche tout de même pas quelques uns de passer entre les mailles du filet. Pour éviter de vous faire piéger, soyez particulièrement vigilants. Vérifiez systématiquement l'adresse d'origine du message – elle doit normalement comprendre le nom de domaine officiel de l'institution/entreprise.

Vérifiez aussi la langue, l'orthographe et la charte graphique du message. Ne répondez pas aux mails douteux qui vous proposent de l'argent. Si vous avez besoin de transférer des fichiers en télétravail, mettez en place un système entre vous et vos collaborateurs qui ne passe pas par les emails.

Utilisez un service de cloud, par exemple, comme Dropbox, OneDrive ou Google Drive. Et évitez autant que possible d'ouvrir les pièces jointes – sauf bien sûr si vous avez la certitude que cette pièce jointe ne sera pas un malware.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !