Metaverse : même les employés de Meta ne veulent pas utiliser leur application

 

Le développement de Horizon Worlds, l'application phare de réalité virtuelle de Meta, n'avance pas aussi vite que prévu. Le projet est titanesque et prendra des années à se concrétiser, mais pour l'heure, même ses concepteurs ne semblent pas l'apprécier.

Bien que de nombreuses compagnies commencent à intégrer le métavers, on ne peut pas dire que le concept de monde virtuel à travers un casque VR a trouvé son public. Si on comprend que l’investissement nécessaire est trop important pour le grand public, on comprend moins que les créateurs de cet univers n’utilisent pas plus le produit de leur travail. Le bruit court que les ingénieurs chargés de programmer l’expérience en réalité virtuelle Horizon Worlds de Meta n’apprécient pas vraiment le produit de leur travail.

À lire – Meta Quest Pro : le nouveau casque VR se dévoile en vidéo avant son lancement le 11 octobre 2022

Le bruit court selon lequel l’avancement d’Horizon Worlds serait entravé par de nombreux problèmes de qualité et de stabilité, à tel point que les créateurs du jeu eux-mêmes ne semblent pas l’utiliser. Devant cette situation, le directeur du développement de l’application en est venu à menacer ses chefs d’équipes à mots couverts: “nous élaborons un plan pour que vous vous assuriez que tout un chacun dans cette organisation se donne pour mission de tomber amoureux d’Horizon Worlds. Et ça ne sera pas possible si vous ne l’utilisez pas. Embarquez tous”.

Les créateurs de Horizon Worlds n'apprécient pas assez leur produit pour l'utiliser

Horizon Worlds est un jeu vidéo de réalité virtuelle utilisable avec les casques VR Oculus Rift S et Oculus Quest 2 de Meta. À l’instar de Minecraft, il est possible de créer des espaces et des jeux à l’usage des autres visiteurs. L’application se veut un mélange de Minecraft et de Second Life, tout en étant un monde ouvert où tout est à créer. Meta, le nouveau nom de Facebook, dédie une part grandissante de son activité à l’élaboration du Métavers. Plus qu’un très lourd investissement (un milliard de dollars mensuels), c’est une réorientation stratégique. Le succès de Horizon Worlds est donc vital pour l’avenir de la compagnie.

Si de nombreuses compagnies, telles que Carrefour ou encore Sega se lancent dans le Métavers, elles sont bien loin d’adopter la plateforme de Meta. Pire encore, un sondage auprès de jeunes américains réalisé cette année a révélé que moins d’un adolescent sur dix est intéressé par le Métavers. Il se dit que Horizon Worlds compte pour l’instant 300 000 utilisateurs. Les concepteurs de l’application ont encore du pain sur la planche s’ils veulent donner la chance à leur jeu d’avoir un jour le même succès que Facebook. Car pour que les gens apprécient et adoptent un jeu ou un service, il faut avant tout qu’il soit utilisable et bien conçu, ce qui ne semble pas du tout être le cas pour le moment.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !