Megaupload : les poursuites judiciaires continuent près de 10 ans après la fermeture

 

Megaupload fêtera bientôt ses 10 ans de fermeture. Près d'une décennie après son démantèlement par le FBI, la plateforme de téléchargement est toujours au centre de nombreuses poursuites judiciaires. Exilé en Nouvelle-Zélande, le fondateur Kim Dotcom refuse toujours l'extradition vers les Etats-Unis. Dans ces conditions, le procès est continuellement reporté. 

megaupload site fermé poursuites

Megaupload, l'un des plus importants sites de téléchargement des années 2000, a fermé ses portes le 19 janvier 2012. Lancée en 2005 par le célèbre Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, la plateforme hébergeait 25 millions de giga-octets de fichiers après sa chute. On y trouvait des musiques, des films, des séries, des logiciels, des livres…Megaupload permettait à l'importe quel internaute de mettre en ligne des fichiers, ce qui facilitait énormément le piratage.

Face à l'engouement suscité par le site web, les autorités américaines ont sévi. Lors d'une opération coup de poing, le FBI a obligé l'hébergeur de Megaupload à couper tous les accès vers le site web. Des centaines de serveurs Megaupload ont été saisis par les forces de l'ordre et le manoir de Kim Dotcom en Nouvelle-Zélande a été perquisitionné.

Lire aussi : MEGA supprime 95 000 comptes pour violation des droits d’auteur en 2020

Le procès de Kim Dotcom est en attente

Accusée de violation des droits d'auteur, la plateforme s'est alors effondrée. ” 7 personnes et deux sociétés ont été accusées aux USA de gérer un groupe criminel international supposé être à l’origine du piratage en ligne et massif d’un grand nombre d’œuvre protégées par le copyright à travers MegaUpload”, annonçait le FBI dans un communiqué à l'époque.

Sans surprise, la plupart des dirigeants des services Megaupload se sont retrouvés devant les tribunaux américains. De nombreux cadres de l'entreprise ont cependant toujours échappé à la justice en évitant l'extradition vers les Etats-Unis. C'est notamment le cas de Kim Dotcom. Comme le rapportent nos confrères de Torrent Freak, les poursuites judiciaires à l'encontre de Megaupload et de son fondateur sont toujours en instance.

Depuis la chute de Megaupload, les accusés contestent fermement la demande d'extradition de la justice américaine. Pour ralentir le processus, et échapper à la prison aux Etats-Unis, Kim Dotcom et ses complices dépensent des sommes faramineuses en frais juridiques. Sans extradition possible, la procédure pénale initiée par les tribunaux américains est au point mort.

Même son de cloche du côté des plaintes déposées par les ayant-droits. La Recording Industry Association of America et la Motion Picture Association, deux associations qui représentent les ayant-droits, ont accepté que le procès soit reporté à avril 2022. Etant donné que le processus d'extradition en Nouvelle-Zélande devrait se poursuivre au delà de cette date, il est fort probable que les poursuites soient à nouveau reportées.

Source : Torrent Freak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !