Malus automobile : les barèmes 2021 et 2022 sont tombés, le plafond passe à 40 000 € !

Le malus automobile va s'alourdir en 2021 et 2022. Dans le cadre du projet de loi des finances de 2021, le gouvernement vient de révéler les barèmes du malus auto des deux années à venir. Autant dire que la facture s'annonce salée pour les véhicules les plus polluants, avec un plafond qui atteint désormais les 40 000 € au lieu de 20 000 € ! 

malus auto 2021
Crédits : Pixabay

Alors que le gouvernement vient de refuser de taxer les véhicules en fonction de leur poids, les automobilistes français attendaient de connaître les nouvelles conditions du malus automobile pour l'année à venir. C'est chose faite, puisque l'administration Macron vient de publier les barèmes du malus auto pour 2021 et 2022. 

Un plafond fixé à 40 000 € en 2021, 50 000 € en 2022

Sans surprise, le malus s'alourdit et son application touche davantage de véhicules. Ainsi, le seuil de déclenchement sera abaissé au 1er janvier 2021 de 7 grammes, passant de 138 g/km à 131 g/km de CO2. En 2022, le seuil passera à 123 g/km. En d'autres termes, de nombreux SUV compacts ainsi que des grandes berlines autrefois épargnés sont désormais concernés par cette pénalité.

À titre d'exemple, l'acheteur d'une Volkswagen Passat TDI 120 diesel devra désormais s'acquitter d'un malus de 150 euros. Une Peugeot 2008 PureTech 130 EAT8, qui émet justement 138 g/km, passerait donc de 0 € à 1450 € de malus ! En outre, le ministère de l'Économie annonce également une hausse du plafond du malus. Fixé à 20 000 € en 2020, il est doublé en 2021 pour atteindre les 40 000 € pour les véhicules les plus polluants (+ de 225 g/km) !

À lire également : Le gouvernement réfléchit à interdire les publicités pour les voitures thermiques

Vers le milliard d'euros de recettes pour le gouvernement

Bien entendu, ces sanctions extrêmement élevées ne vont concerner que des véhicules très polluants et de niche, comme certains modèles de luxe estampillés Ferrari, Lamborghini, Porsche ou Aston Martin. En 2022, ce “super malus” atteindra les 50 000 €, pour décourager un peu plus les acheteurs potentiels de véhicules à forte émission. À terme et si les ventes restent à leur niveau actuel, les revenus issus du malus automobile pourraient atteindre 1,58 milliard d'euros en 2022. 

Bercy est également revenu sur les aides à l'achat pour les véhicules électriques et hybrides. Aucune nouvelle concernant une éventuelle  prime à l'achat pour les véhicules d'occasion, mais l'assurance que le plafond du bonus écologique restera bien à 7000 €. “Ce bonus sera maintenu pour 2021 et 2022 à un niveau ambitieux, mais dégressif au fur et à mesure que ce type de véhicule gagne en compétitivité par rapport aux modèles thermiques”, précise le ministère de l'Économie dans son communiqué officiel.

Source : Les Échos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !