L’écran de verrouillage de votre téléphone Android blindé de pubs ? Cela pourrait devenir une réalité

 

Les smartphones Android pourraient bientôt avoir l’application Glance installée par défaut aux Etats-Unis. Cette surcouche logicielle offre des écrans de verrouillage dynamiques avec parfois de la publicité. Cela ne devrait concerner que les smartphones achetés chez les opérateurs.

Glance

Accepteriez-vous d’avoir de la publicité sur l’écran de verrouillage votre smartphone ? C’est en tout cas ce que pourraient subir de nombreux américains dans les mois qui viennent, selon TechCrunch. Le site affirme que l’application Glance pourrait être installée par défaut sur les téléphones vendus chez les opérateurs.

Selon le site, la start-up indienne Glance serait en pourparlers avec différents opérateurs locaux pour installer son application « out of the box » sur plusieurs smartphones vendus en boutique. Le deal pourrait prendre effet d'ici deux mois. Une mauvaise nouvelle pour les acheteurs.

Glance installé sur tous les smartphones opérateurs vendus aux Etats-Unis ?

Glance n’est pas une application à proprement parler, elle ne peut pas se désinstaller puisqu’elle est présente sous la forme de surcouche. Elle propose principalement un écran de verrouillage dynamique. Votre smartphone peut ainsi afficher des infos comme les dernières actualités, des photos, des fonds d’écrans en ligne, des vidéos… mais aussi de la publicité. Pour le moment, nous n’avons pas plus d’information sur le deal en lui-même, Glance n’ayant fait aucun commentaire. Toutefois, on peut imaginer que le service soit installé sur les smartphones d’entrée et de milieu de gamme pour des questions de financement. Il faudra attendre confirmation pour en avoir le cœur net.

En tout cas, Glance a déjà prouvé son succès à l’étranger, surtout en Asie. L’application est installée par défaut chez les opérateurs de nombreux pays. Une manière de faire baisser le coût du produit. Pour rappel, Glance est une filiale de InMobi Group et a été valorisé à 2 milliards de dollars.

Une mauvaise nouvelle pour les futurs acheteurs américains, qui devront utiliser cette application même si elle ne leur plaît pas et surtout subir des publicités. S'ils sont prêts à les tolérer, cela pourrait créer des précédents qui aiguiserait l'appétit de bon nombre de start-ups. Pour le moment, ce deal ne concerne pas l’Europe. Pourvu que ça dure.

Source : TechCrunch



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !