Le cours du Bitcoin replonge à 35 000 dollars, tous les marchés s’effondrent

 

Le cours du Bitcoin repart à la baisse. Alors que les marchés boursiers enregistrent des performances catastrophiques, la reine des cryptomonnaies a replongé autour des 35 000 dollars. Les observateurs estiment que la situation économique, marquée par l'inflation, est proche de la récession. 

cours bitcoin crash

Il y a quelques jours, la Réserve fédérale américaine a relevé son principal taux d'intérêt d'un demi-point, sa plus importante hausse depuis les années 2000. Cette remontée des taux a été plus timorée que prévu. L'organisme souhaite à tout prix éviter une récession.

Cette annonce a été accueillie avec soulagement par les marchés financiers. La plupart des observateurs s'attendaient en effet à des mesures plus agressives pour contenir l'inflation. En conséquence, la plupart des indices boursiers sont repartis à la hausse. Toujours très corrélé aux marchés traditionnels, le Bitcoin s'est remis en route pour les 40 000 dollars, laissant espérer une nouvelle phase haussière.

Pourquoi le cours du Bitcoin s'est brutalement écroulé ?

Malheureusement, le soulagement fût de courte durée. Dans la soirée du jeudi 5 mai 2022, le cours du Bitcoin a replongé jusqu'aux 35 571 dollars, en bas de son range. Sur Twitter, de nombreux analystes estiment que le BTC est entré dans une phase baissière. Michaël van de Poppe, analyse du marché indépendant, assure que le Bitcoin ne montrera pas de signe de hausse tant que le cours ne se réinstallera pas au-dessus des 37 500 dollars.

Malgré son statut naissant de valeur refuge, le Bitcoin a une nouvelle fois réagi aux mouvements des marchés boursiers. La Bourse de New York a en effet signé sa pire séance depuis 2020, et le crash provoqué par la pandémie de Covid-19. Reposant essentiellement sur les valeurs technologiques, le Nasdaq a enregistré la troisième plus importante perte de son histoire.

Sur le même sujet : Des accros au trading de cryptomonnaies paient plus de 90 000 euros pour guérir

Cet effondrement brutal des indices est essentiellement dû à l'annonce de la Réserve fédérale. Les investisseurs ont réagi avec un délai de plusieurs heures aux mesures de la banque centrale américaine. “Le fait (que la banque centrale américaine) ait écarté une hausse de 0,75 point de pourcentage n'a pas vraiment changé le fait que l'économie ralentit et que la Fed va durcir sa politique monétaire à un rythme élevé”, explique Angelo Kourkafas, analyste à Wall Street. Maris Ogg, autre expert financier, estime que les actionnaires “ont commencé à réfléchir un peu plus à la Fed et à sa communication et ont réalisé que les choses n'allaient pas s'améliorer”.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !