L’ancien patron de Xbox admet avoir encouragé la guerre des consoles contre Sony

 

La guerre des consoles entre Sony et Microsoft existe bel et bien, et c’est un ancien ponte de Microsoft qui l’affirme. Selon lui, elle aurait été attisée par Xbox afin de stimuler un marché alors en pleine difficulté.

console war

La « guerre » des consoles fait partie intégrante du folklore du jeu vidéo. Nous avons eu Nintendo contre Sega au début des années 1990 et depuis le milieu des années 2000, c’est la concurrence entre la Xbox de Microsoft et la PlayStation de Sony qui déchaîne les passions. Une rivalité attisée par Microsoft “en personne”, selon l’aveu de l’ancien patron de la division Xbox, Peter Moore.

Peter Moore a été le grand manitou de la marque Xbox de 2003 à 2007, un moment charnière dans l’histoire de la console et une époque difficile aussi bien pour Microsoft que Sony. Alors que la PS3 avait du mal à s’imposer car trop chère, la Xbox 360, alors ultra populaire, rencontrait le fameux problème du Red Ring of Death, qui l’a grandement pénalisée.

Microsoft a attisé à dessein la guerre des consoles

Dans le podcast Front Office Sports, Peter Moore affirme que cette notion de « guerre » entre Xbox 360 et PS3 est de son fait. C'était en effet l'un des moyens de stimuler un marché alors très difficile pour les deux constructeurs :

« Nous avons encouragé la guerre des consoles. Pas pour créer la division, mais pour se stimuler les uns les autres. Quand je dis les uns les autres, je parle de Microsoft et de Sony. Si Microsoft n’avait pas continué sur cette lancée après l’histoire du Red Ring of Death, le monde du jeu vidéo serait plus morne et nous n’aurions pas la concurrence que nous avons aujourd’hui. »

A l’époque, Microsoft et Sony se livraient en effet une rivalité sans merci. Une guerre de communication qui a duré plusieurs années. On se souvient d’ailleurs des frasques de Moore pour vanter les mérites de sa console, le PDG allant même jusqu’à se tatouer le nom des jeux pour des effets d’annonce. Si la Xbox 360 trônait alors au sommet des ventes en 2005-2009, l'histoire du Red Ring of Death a failli tout arrêter net. Les consoles devenaient en effet inutilisables et Microsoft a alors pris la décision de changer tous les produits défectueux, quoi qu'il en coûtait.

A lire aussi – Test PS5 : temps de chargement de folie, performances de jeu inédites, Sony change la donne

Cette « guerre » s’est grandement calmée aujourd’hui, les deux constructeurs étant devenus complémentaires sur le marché. Le but de cette rivalité a toujours été le même pour les entreprises concernées : convaincre les joueurs d’opter pour leur machine plutôt que pour celle de la concurrence. Un aspect financier qu’ont parfois du mal à saisir certains joueurs qui prennent cette « guerre » beaucoup trop à cœur.

Rappelons qu’après avoir avoir quitté Microsoft, Peter Moore est devenu président d’EA Sport, puis du Liverpool FC avant d’atterrir chez Unity, où il est encore aujourd’hui.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !