La Russie considère officiellement Facebook comme une organisation terroriste

 

Après le blocage de Facebook sur le territoire russe, le Kremlin a décidé d'aller plus loin et vient d'ajouter sa maison-mère Meta dans la liste des organisations terroristes. Il y a quelques jours, les autorités russes ont banni Instagram du pays.

facebook organisation terroriste
Crédits : Unsplash

Comme vous le savez peut-être, la Russie est entrée en croisade contre Meta, la maison-mère de Facebook,  Instagram ou encore WhatsApp. Alors que l'armée russe poursuit son “opération spéciale” contre l'Ukraine, la société américaine a décidé il y a quelques jours de modifier ses règles de modération sur Facebook et Instagram.

Dorénavant et dans certains pays frontaliers ou proches de l'Ukraine comme l'Arménie, la Pologne ou encore la Hongrie et la Roumanie, les équipes de modération fermeront les yeux sur des commentaires appelant à la violence ou au meurtre de soldats russes ou de hauts placés des gouvernement russes et biélorusses.

Une décision surprenante et étonnante, vivement critiquée d'ailleurs par Elizabeth Throssell, porte-parole du Haut-commissariat aux droits de l'Homme, qui craint de dangereuses dérives. À ses yeux, cette nouvelle politique “pourrait certainement contribuer à des discours haineux dirigés contre des Russes en général”. 

Meta du même acabit que Daesh pour la Russie

Bien entendu, la réaction du Kremlin a été immédiate : Instagram a été totalement bloqué sur le territoire russe ce lundi 14 mars 2022. La sanction a été annoncée vendredi dernier, les pouvoirs russes attendant tout simplement de savoir si cette information concernant la nouvelle politique de Meta était vraie ou non. Or, la firme américaine l'a confirmé. C'est une triste nouvelle pour les 67 millions d'utilisateurs russes. Au fil des années, Instagram s'est imposé dans le pays comme un outil commercial indispensable pour les petites et moyennes entreprises et pour les autoentrepreneurs, tandis que le réseau social était particulièrement utilisé par les opposants au régime russe comme Alexeï Navalny, l'ennemi numéro un de Vladimir Poutine.

Ce n'est pas la seule sanction appliquée contre le groupe de Mark Zuckerberg. En effet, les autorités russes viennent également de placer Meta et l'ensemble de ses services et applications dans la liste des organisations terroristes. Par ailleurs, le Comité d'enquête russe a engagé des poursuites contre Meta pour “appels publics à des activités extrémistes et assistance à des activités terroristes”. 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !