La 5G peut empêcher des milliers d’avions d’atterrir en cas de mauvaise visibilité

 

La FAA, l'agence fédérale américaine de réglementation de l'aviation civile, vient de publier de nouvelles mises en garde concernant la 5G. D'après elle, les antennes 5G sur la bande C peuvent interférer avec les altimètres de milliers d'avions en ligne. Or, ces instruments sont principalement utilisés pour aider les pilotes à atterrir en cas de mauvaise visibilité. Et si les informations livrées sont erronées, de dramatiques accidents pourraient survenir.

avion interférence 5g
Crédits : Pixabay

Ce n'est pas la première fois que la FAA (Federal Aviation Administration), l'agence américaine en charge de la réglementation de l'aviation civile, pointe du doigt les dangers de la 5G. Début novembre, l'institution précisait déjà dans une première enquête que des milliers d'avions pourraient accuser de nombreux retards en raison des interférences entre la 5G et les fréquences utilisées par les pilotes.

Or, dans un nouveau document publié ce jeudi 9 décembre 2021, la FAA assure que les tours 5G de AT&T et Verizon peuvent interférer avec les systèmes d'atterrissage automatique des avions de ligne. Ces altimètres sont notamment utilisés par les pilotes lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises et que la visibilité est réduite.

À lire également : La 5G compte 520 millions d’utilisateurs dans le monde, 1,5 million de sites déjà installés

La 5G peut détraquer les altimètres des avions de ligne

D'après les données de la FAA, près de 6834 avions sont concernés par ces éventuelles interférences pouvant être provoquées par des tours 5G à proximité des aéroports. Il est demandé aux pilotes de ne pas se fier corps et âme à leur altimètre, le temps de trouver une solution définitive au problème. “Les atterrissages pendant les périodes de faible visibilité pourraient être limités en raison de préoccupations selon lesquelles le signal 5G pourrait interférer avec la précision du radioaltimètre d'un avion, sans autres mesures d'atténuation en place”, explique Lynn Lunsford, porte-parle de la FAA, dans les colonnes de The Verge.

Il poursuit : “Ces limitations pourraient empêcher l'envoi de vols vers certains endroits où la visibilité est faible, et pourraient également entraîner des déroutements de vols. Nous sommes engagés avec les opérateurs télécoms, ainsi qu'avec nos partenaires interagences, pour faire tout ce qui est possible afin de s'assurer que les mesures d'atténuation sont adaptées pour éviter les perturbations. Pour l'instant, AT&T et Verizon ont mis en place une solution temporaire, qui consiste à réduire la puissance du signal des tours 5G installées à proximité des aéroports, et ce pendant six mois après le lancement officielle de la bande C fixé en janvier 2022 aux États-Unis.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !