Keynote Apple : qu’est-ce que c’est ?

 

Une nouvelle keynote Apple a lieu mardi 13 octobre 2020 à 19 heures (Paris). Tim Cook devrait enfin dévoiler les iPhone 12. Mais au fait, qu’est-ce que c’est une keynote ? On vous explique tout dans ce dossier complet.

keynote apple 2020

Dans une année perturbée par le coronavirus, ce n’est pas une, mais bien deux conférences que Apple a choisi de tenir juste avant les fêtes. Après un premier streaming en septembre qui avait dévoilé deux nouveaux iPad, l’Apple Watch 6 et l’abonnement Apple One, Appe a choisi de tenir une deuxième keynote le 13 octobre 2020 pour dévoiler ses iPhone 12 et ses AirTags, entre autres surprises.

Baptisé « keynote », cet évènement a des airs de cérémonie sacrée. Mais une keynote, qu’est-ce que c’est exactement ? D’où vient ce terme désormais entré dans le vocabulaire courant, même dans les pays qui ne sont pas anglosaxons ? Comment Apple a-t-il transformé un évènement assez classique en rendez-vous à ne pas manquer ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur la keynote d’Apple.

La Keynote d’Apple c’est quoi ?

Le terme « keynote » est en fait un mot anglais tout à fait générique qui signifie « présentation ». Comme son nom l’indique c’est une présentation des points clés (key notes) qui seront abordés durant une série d’autres conférences ultérieures. Apple s’est approprié le terme keynote en 1984, alors que Steve Jobs présentait le premier Macintosh. Cet évènement a été immortalisé par une introduction mythique dans laquelle Apple fait passer IBM (son « ennemi » à l’époque) pour une entreprise qui lave les cerveaux. Apple joue alors le rôle de sauveur. Attention frissons garantis !

Depuis, chaque keynote est un véritable évènement. Et le mot « keynote » est associé presque systématiquement à la firme de Cupertino pour le grand public. Apple les diffuse dans le monde entier en direct, en vidéo, sur son site web, sur Twitter ou via une application dédiée sur ses appareils (iPhone, iPad, Apple TV).

Concrètement, la keynote de 2020 comme celle des années précédentes est une conférence de presse dans laquelle Apple présente dans l’ordre ses résultats financiers avec des chiffres clés et ses nouveaux produits « révolutionnaires ». La marque décortique alors les spécificités techniques des produits, ponctue le tout de démonstrations bien senties sur les fonctionnalités les plus impressionnantes.

Il en existe deux par an. La première a lieu en juin pour présenter les nouveautés logicielles (il s’agit de l’Apple Worldwide Developers Conference), la seconde en septembre, juste après la rentrée des classes, pour présenter les nouveaux produits, comme des iPhone, des iPad et des Apple Watch. C’est évidemment cette deuxième session qui a surtout du succès – et c’est donc bien la conférence qui aura lieu ce 15 septembre.

Les keynotes sont rythmées, ponctuées d’un vocabulaire bien léché afin d’épater la galerie. Elles sont devenues de véritables shows au fil des ans. La mise en scène est calibrée : une personne au milieu de la scène, un écran géant et un produit bien mis en évidence. C’est minimaliste et grandiose à la fois, le credo d’Apple. Notons également que le mot « keynote » rappelle le nom du logiciel utilisé par la marque à la Pomme pour faire ses présentations. C’est le Powerpoint made in Apple qui fait partie de la suite bureautique de la marque. Tout un programme.

Une keynote Apple : un show unique au monde

Une keynote Apple est un évènement bien ficelé et calibré au millimètre près. Il fait partie de tout l’attirail marketing de la marque. Certaines phrases prononcées lors de ces conférences sont devenues de vrais classiques. Celles de Steve Jobs restent gravées dans les mémoires, car (il faut bien le reconnaître) depuis sa disparition les keynotes ont un peu perdu de leur saveur.

On pense par exemple à des punchlines de Steve Jobs comme « un stylet ? mais qui veut d’un stylet ? » lors de la présentation du premier iPhone. On pense également à la fameuse intro de 1984 lors de la présentation du Macintosh ou encore au premier iPod qui a révolutionné toute l’industrie de la musique.

Les ingrédients du succès des keynotes : le vocabulaire utilisé, la structure, les démos. Steve Jobs a toujours souhaité rendre la technologie accessible et simple. Les keynotes se devaient d’être la vitrine de cette philosophie. Sur l’écran géant, pas de fioritures. Même lorsque l’on parle business.

Ainsi les résultats financiers annoncés en début de conférence sont décortiqués. Les chiffres clés sont communiqués. Sur l’écran, un chiffre par slide. L’orateur, lui, donne les explications avec des mots simples. Pour les présentations de produits, là encore Apple ne s’attarde pas sur les détails. La firme a toujours su identifier les forces de ses produits et les mettre en avant de la plus belle des manières. C’est ancré à tous les niveaux de l’entreprise.

La mécanique est rodée : on présente une fonctionnalité clé, on l’enjolive à coup de « amazing » et de « wonderful », on fait une démo pour montrer que ce qui est dit est vrai. Et ça fonctionne. À chaque nouveauté présentée, le public exulte, s’exclame et applaudit.

Les concurrents de la marque à la Pomme ont bien essayé de reproduire ces shows, mais que l’on aime ou non Apple, on doit bien reconnaître que personne ne parvient à l’égaler dans cet exercice. Beaucoup se sont cassés les dents. Souvenez-vous de Steve Ballmer chez Microsoft qui a multiplié les erreurs de communication en entrant sur scène sous ecstasy (on suppose).

One more thing

C’est l’une des grandes traditions des keynotes d’Apple : le One more thing. Véritable institution, il s’agit d’une dernière petite annonce qui s’apparente à la cerise sur le gâteau. Sauf que Steve Jobs prenait parfois un malin plaisir à faire de cette « petit chose » une vraie bombe. On pense par exemple au Macbook Pro, à l’Apple TV, au Macbook Air et à l’iPhone X qui ont fait partie de ces One More Thing. A ce titre, on vous invite à revivre la keynote 2017 qui a levé le voile sur les iPhone 8 et l’iPhone X, celle de 2018 sur les iPhone XS ou encore ce celle de 2019 qui a lancé les iPhone 11.

Au fil du temps, cet instant de la keynote a un peu perdu de sa superbe – Tim Cook ne l'emploie plus systématiquement. Mais le public reste encore dans l’attente d’une surprise que personne n’aurait vue venir. Reste à savoir si ce sera le cas cette année. Les iPhone 12 auront-ils un écran 120 Hz ? Auront-ils vraiment un design proche de l’iPhone 4 ? Un capteur LiDAR prendra-t-il place dans l’ensemble de capteurs de l’iPhone 12 ? Réponse dans la keynote de ce mardi 13 octobre 2020 à 19 heures !



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
iphone 12 mini magsafe
iPhone 13 : Apple abandonnerait le port lightning dès 2021

L’iPhone 13 pourrait être dépourvu de port Lighting, révèle un informateur. Plutôt que de passer à l’USB-C, Apple préférerait proposer un iPhone dépouillé du moindre port de charge. Pour charger la batterie du terminal, les utilisateurs devront passer par la…