Jeff Bezos perd encore son procès contre la NASA, Blue Origin n’ira pas sur la lune

 

Blue Origin vient de perdre son appel dans l'affaire qui l'oppose à la NASA dans l'attribution du contrat pour l'atterrisseur lunaire. Suspendue depuis des mois maintenant en raison de ce litige, la collaboration entre SpaceX et l'agence spatiale américaine va pouvoir reprendre.

nasa blue origin proces
Crédits : NASA

Souvenez-vous, en avril 2021, Jeff Bezos décidé de en sa qualité de PDG de Blue Origin de porter plainte contre la NASA. En effet, l'agence spatiale américaine a choisi de faire confiance à SpaceX pour le développement et la fabrication du HLS, le nouvel atterrisseur lunaire qui sera utilisé dans le cadre des prochains missions Artemis. Or pour l'ancien PDG d'Amazon, cette décision place SpaceX dans “une situation dangereuse de monopole”.

En août 2021, la Gouvernment Accountability Office (GAO), l'organise chargé de réguler le budget public alloué aux différentes agences fédérales, donne raison à la NASA. Précisons que l'agence spatiale a avant tout fait un choix économique, SpaceX demandant seulement 2,9 milliards de dollars pour assurer le développement de l'HLS et de la fusée Starship, contre pas moins de 5,9 milliards du côté de Blue Origin. Jeff Bezos avait pourtant proposé une ristourne de 2 milliards de dollars sur le montant du contrat, mais son offre restait encore plus cher que celle de SpaceX.

Malgré cette première défaite juridique, le patron de Blue Origin a bien entendu fait appel de cette décision. Et justement nous venons d'apprendre que la société d'aérospatiale vient d'essuyer un nouveau revers. La Cour fédérale des réclamations des États-Unis, un tribunal fédéral qui examine les réclamations financières liées au gouvernement ou à des agences étatiques, s'est prononcée ce jeudi 4 novembre 2021 contre Blue Origin.

À lire également : Blue Origin : plusieurs employés clés quittent l’entreprise de Jeff Bezos

Pas de chance pour Blue Origin, SpaceX et la NASA restent partenaires

Le juge fédéral Richard Hertling s'est rangé du côté de la défense dans sa décision, mettant fin à une bataille juridique de plusieurs mois. Un porte-parole de Blue Origin a déclaré à nos confrères de CNBC que le procès intenté par l'entreprise “a mis en lumière les importants problèmes de sécurité liés au processus d'acquisition du système d'atterrissage humain qui doivent encore être réglés”.

Il poursuit : “Ramener des astronautes en toute sécurité sur la Lune grâce au modèle de partenariat public-privé de la NASA nécessite un processus d'approvisionnement sans préjugés, parallèlement à une politique saine qui intègre des systèmes redondants et favorise la concurrence. Blue Origin reste profondément attaché au succès du programme Artemis”. De son côté, SpaceX n'a pas réagi officiellement à ce nouveau déboire pour Blue Origin, son PDG Elon Musk se contentant toutefois d'une référence piquante à Judge Dredd sur Twitter. Du trolling en bonne et due forme. Notez que la collaboration entre la NASA et SpaceX va pouvoir reprendre, après être restée en pause durant toute la durée de l'affaire.

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !