Intel estime que le métavers exige d’augmenter par 1000 la puissance de calcul des ordinateurs

 

 

Intel pense que le métavers représente l'avenir de l'Internet. En miroir de nombreux géants de la technologie, le fondeur américain travaille activement sur les mondes virtuels et numériques. Cependant, Intel craint que la puissance de calcul des ordinateurs et serveurs informatiques ne soit pas à la hauteur des exigences du métavers. 

Intel SSD

Intel vient de faire sa première déclaration publique sur le métavers, cet univers virtuel qui existera en parallèle de la réalité grâce à la réalité virtuelle et augmentée. Plus mesuré que Facebook, qui vient de se rebaptiser Meta pour souligner son adhésion au métavers, le second fabricant mondial de semi-conducteurs estime que l'avenir décrit par le réseau social nécessitera une puissance de calcul gargantuesque.

“Considérez ce qui est nécessaire pour placer deux personnes dans un cadre social dans un environnement entièrement virtuel […] et vous vous rendrez rapidement compte que notre infrastructure informatique, de stockage et de mise en réseau aujourd'hui n'est tout simplement pas suffisante”, déclare Raja Koduri, vice-président senior chez Intel, dans un billet de blog.

Intel douche les espoirs de Meta

Pour parvenir à mettre en oeuvre le métavers tel qu'imaginé par Meta et d'autres firmes de renom, comme Nike ou Adidas, il faudrait parvenir à augmenter par 1000 la puissance de calcul et de traitement des ordinateurs actuels. “L'informatique vraiment persistante et immersive, à grande échelle et accessible par des milliards d'humains en temps réel, nécessitera encore plus : une augmentation de 1 000 fois de l'efficacité informatique”, tempère le dirigeant d'Intel.

Pour mettre en place le métavers, il ne suffit pas de déployer des NFTs sur la blockchain ou proposer des casques de réalité virtuelle et augmentée performants. Il faut d'abord que les serveurs informatiques et les ordinateurs qui vont exécuter les mondes numériques soient en mesure de le faire. Intel s'attend en effet à ce que la puissance de calcul des ordinateurs augmente par 10 dans les 5 prochaines années, ce qui serait insuffisant pour exécuter le métavers dans le monde.

Lire aussi : Instagram supprime le compte de l’artiste « Metaverse » après le changement de nom de Facebook

Malgré ses mises en garde, Intel reste persuadé que le métavers représente l'avenir du web. “Le métavers pourrait être la prochaine plateforme informatique majeure après le World Wide Web et le mobile. Il y a des raisons de croire que nous sommes à l'aube de la prochaine transition majeure dans l'informatique”, avance Intel. La puissance des ordinateurs va-t-elle retarder l'émergence de cette révolution ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !