Être propriétaire de Bitcoin en Inde sera bientôt illégal

 

L'Inde menace d'interdire le Bitcoin et les cryptomonnaies de son territoire. Un projet de loi souhaite en effet que les détenteurs de cryptodevises soient considérés comme des criminels. En cas d'infraction, les possesseurs de BTC risquent des sanctions. L'annonce a provoqué une importante baisse du cours de la devise numérique. Après une envolée au delà des 60 000 dollars, le Bitcoin s'est replié en dessous des 55 000 dollars au cours des dernières heures. 

bitcoin 40 000 dollars cours

Citant les informations fournies par un “haut fonctionnaire du gouvernement” indien, Reuters affirme que l'Inde ambitionne d'interdire le Bitcoin et les cryptomonnaies. Un projet de loi prévoit d'interdire la possession, l'émission, l'exploitation minière, le commerce et le transfert de crypto-actifs dans toute le pays.

Concrètement, toutes les personnes qui détiennent ou minent du Bitcoin ou une autre cryptomonnaie (Ethereum, Litecoin…) seront considérées comme des criminels. Les citoyens indiens disposeront jusqu'à six mois pour liquider toutes leurs devises numériques. Une fois ce délai révolu, le gouvernement imposera des pénalités. Pour l'heure, on ignore si les autorités envisagent uniquement des amendes ou si des peines de prison sont aussi au programme.

L'Inde veut interdire le Bitcoin tout en exploitant la technologie Blockchain

Ce projet de loi s'inscrit dans le cadre d'un vaste programme gouvernemental visant à mettre en place une monnaie numérique de banque centrale. Afin d'éviter la concurrence du Bitcoin et des autres cryptodevises non régulées par une autorité centrale (Etat ou Banque), le gouvernement indien souhaiterait légiférer dans les plus brefs délais. D'après les indiscrétions rapportées par Reuters, les initiateurs du projet de loi sont confiants dans son adoption par le Parlement. Le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi dispose en effet d'une large majorité.

Ce n'est pas la première fois qu'un gouvernement s'attaque au secteur des cryptomonnaies. En 2017, la Chine a interdit tous les échanges en cryptomonnaies. De nombreuses plateformes ont alors fermé leurs portes. Pour continuer à commercer leurs actifs, les chinois se sont simplement tournés vers des services situés en dehors du pays, dont des exchanges situés à Hong-Kong. Néanmoins, il n'est pas illégal de posséder des cryptomonnaies en Chine. La législation chinoise interdit uniquement les paiements et transactions. Avec son projet de loi, l'Inde souhaite aller encore plus loin que le Chine en interdisant aussi la détention.

Plus récemment, le Nigeria a adopté une position similaire à celle de l'Inde en interdisant toutes les cryptomonnaies. La banque centrale du Nigeria a demandé la clôture immédiate de tous les comptes liés à des transferts de BTC  et a interdit aux banques de traiter avec les exchanges de cryptomonnaies sous peine de sanctions. Cette mesure n'a pas eu l'effet escompté. L'annonce a provoqué une explosion du cours du Bitcoin au Nigeria. Dans le pays, la devise s'est brièvement échangée pour la somme de 80 000 dollars. 

Ironiquement, le gouvernement souhaite en parallèle promouvoir la technologie Blockchain. Comme de nombreux pays, dont la Chine, l'Inde considère la chaîne de blocs, la technologie de stockage et de transfert décentralisé derrière le protocole Bitcoin, comme une solution d'avenir. “Nous n'avons pas de problème avec la technologie. Il n'y a aucun mal à exploiter la technologie Blockchain” note le responsable interrogé par Reuters. L'homme politique assure que les mesures du gouvernement seront “étalonnées” afin de laisser du temps aux investisseurs de se conformer à la loi.

Lire également : Bill Gates assure que le Bitcoin est une catastrophe pour le climat

Le cours du Bitcoin dévisse après une envolée au dessus des 60 000 dollars

Sans surprise, cette annonce a provoqué une forte correction du cours du Bitcoin. Après avoir dépassé les 60 000 dollars dans le courant du week-end, la doyenne des cryptomonnaies s'est écroulée sous la barre des 54 000 dollars ce lundi 15 mars 2021. Malgré une tendance générale haussière, de nombreux analystes s'attendent à ce que le Bitcoin oscille pendant plusieurs jours entre 54 000 et 58 000 dollars. Dans les mois à venir, le BTC devrait venir s'approcher des 100 000 dollars, notent de nombreux observateurs, dont Catherine Coley, la dirigeante de Binance US.

Malgré les menaces du gouvernement indien, les investisseurs basés en Inde continuent de miser sur les monnaies virtuelles. “D'ici là, je préfère suivre et courir avec le marché plutôt que de paniquer et de vendre tout” témoigne Naimish Sanghvi, un investisseur spécialisé dans les cryptomonnaies, interrogé par Reuters. L'homme tempère et précise : “nous devrons bien nous y conformer” en cas d'interdiction.

Source : Reuters



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !