Il fait exploser une Lamborghini et vend les morceaux sous forme de NFT !

 

Un artiste a fait exploser une Lamborghini pour dénoncer les dérives du secteur des cryptomonnaies. Ironiquement, il prévoit de vendre les morceaux récupérés sous la forme de NFT. 

lamborghini nft

Les artistes continuent d'exploiter les possibilités offertes par les tokens non fongibles (NFT). Bien décidé à surfer sur la vague des oeuvres numériques, une entreprise spécialisée dans le commerce d'actifs virtuels, a d'ailleurs lancé le premier distributeur de NFT à New York.

D'autres artistes sont fermement opposés à l'essor des jetons non fongibles. Pour montrer sa réprobation du secteur des actifs numériques et des cryptomonnaies, un artiste surnommé ShlOms a publié une étonnant vidéo sur ses réseaux sociaux.

Il dénonce les dérives du monde des NFT en détruisant une voiture à 220 000 euros !

Dans la séquence, l'artiste fait exploser une voiture de la marque Lamborghini dans un désert situé aux Etats-Unis. Le bolide est estimé autour des 220 000 euros. La marque Lamborghini, surnommée “Lambo”, est l'un des symboles de richesse préférés des investisseurs du secteur des cryptomonnaies.

ShlOms assure que la Lamborghini est “une représentation assez puissante des gens qui se lancent dans la crypto. C’est le moyen pour eux de faire de l’argent sur le dos d’autres personnes aussi rapidement que possible”.

Grâce à une équipe de 100 personnes et un ingénieur artificier, l'artiste a réduit la voiture en cendres. Ensuite, les vestiges du véhicule ont été récupérés. Les morceaux ont été convertis en NFT en utilisant la technologie blockchain. Une collection de 999 NFT représentant les morceaux de la voiture a été mise au point. 888 de ces actifs numériques certifiés sur la blockchain seront mis en vente ce lundi 28 février 2022 sur le site de ShlOms. La guerre en Ukraine a finalement poussé l'artiste à repousser la vente.

Sur le même sujet : Donald Trump va vendre des NFT en son hommage pour plus de 400 000 euros

Malgré son approche cynique, l'artiste ne se dit pas fermement opposé aux jetons non fongibles. “Cette technologie est incroyablement prometteuse, mais on fait énormément de choses terribles avec elle”, estime ShlOms. Il pointe plutôt du doigt les dérives actuelles du secteur et des investisseurs, uniquement intéressés par l'argent facile.

Avec les profits récoltés, l'artiste va monter une DAO (une organisation autonome décentralisée). Ce type d'organisation permet à une communauté d'internautes d'oeuvrer dans un but particulier. Que pensez-vous de cette approche ? On attend votre avis dans les commentaires.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !