IBM dévoile la première puce gravée en 2 nm au monde, plus puissante et moins énergivore

 

IBM Research a mis au point une nouvelle technologie de fabrication de puces qui, selon elle, fera passer les processeurs à un niveau supérieur de miniaturisation des circuits, d'amélioration des performances et d'efficacité énergétique.

Des puces en 2 nm fabriquées dans les installations d'IBM Research à Albany
Crédit : IBM Research

IBM est la première entreprise au monde à dévoiler une puce gravée en 2 nanomètres. L’entreprise affirme que cette nouvelle puce permettra d'améliorer les performances de 45 % en utilisant la même quantité d'énergie, ou d'utiliser 75 % d'énergie en moins tout en maintenant le même niveau de performance par rapport aux puces gravées en 5 nm.

Néanmoins, ces puces en 2 nm offriront probablement quelque chose entre les deux, pour apporter un équilibre entre de meilleures performances et une meilleure efficacité énergétique. De plus, selon IBM, une puce gravée en 5 nm de la taille d’un ongle pourrait contenir 50 milliards de transistors, soit deux tiers de plus qu’avec la génération précédente.

À lire également : Samsung est touché par la pénurie de puces Qualcomm

IBM veut créer des téléphones avec 4 jours d’autonomie grâce à cette puce

D’après IBM, une fois que sa technologie sera disponible pour le grand public, elle pourra permettre aux smartphones de fournir jusqu'à 4 jours d'autonomie ou réduire l'empreinte carbone des data centers. Cependant, on ne s’attend pas à ce que cette technologie arrive sur le marché avant plusieurs années. En effet, les puces en 2 nanomètres devraient entrer en production à la fin de l'année 2024 ou en 2025.

Les semi-conducteurs jouent un rôle essentiel dans tous les domaines, de l'informatique aux appareils ménagers, en passant par les dispositifs de communication ou les voitures. La demande de performances accrues et d'efficacité énergétique des puces continue d'augmenter, en particulier à l'ère du cloud hybride, de l'IA et de l'Internet des objets. Cette nouvelle technologie arrivera donc trop tard pour enrayer la pénurie de puces, qui devrait continuer jusqu’en 2023 selon des géants de l’industrie.

De nombreux secteurs sont actuellement paralysés par cette pénurie de composants, des voitures électriques aux consoles de salon. Comme il semble que la situation ne s’améliorera pas à court terme, Sony envisagerait même de modifier la conception de la PS5 pour combattre la pénurie.

Source : Anand Tech



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !