Huawei veut contourner les sanctions américaines pour revenir dans la course sur les smartphones

 

L'administration Biden ne semble pas vouloir assouplir les sanctions imposées par l’ancien président Trump, Huawei va donc adopter une nouvelle stratégie pour contourner l’embargo américain pour pouvoir de nouveau proposer des smartphones.

Huawei
Crédits : Unsplash

Le fabricant chinois de smartphones Huawei, qui a été durement touché par les sanctions imposées par les États-Unis, aurait mis au point un nouveau plan qui pourrait l'aider à contourner ces restrictions. Huawei a déjà vendu sa filiale Honor à un consortium, ce qui permet à cette dernière d'utiliser à la fois le Google Play Store et des processeurs conçus aux États-Unis.

Cependant, l’entreprise a toujours du mal à combler les pertes engendrées par les sanctions. On rappelle que l’embargo américain a fait dégringoler le chiffre d’affaires du fabricant chinois de 32 % en un an. Huawei avait pourtant eu droit à un peu d’espoir le mois dernier quand la Federal Communications Commission (FCC) lui avait accordé 113 licences d’exportation, mais l’administration Biden a finalement accentué la pression sur le groupe chinois en lui interdisant d’obtenir ces licences.

Quel est le plan de Huawei pour contourner l’embargo américain ?

Huawei n’a pas dit son dernier mot, puisque comme le rapporte Bloomberg, le fabricant envisagerait désormais de confier la conception des smartphones à un tiers afin de contourner les sanctions américaines et de maintenir à flot son activité sur le marché des smartphones.

Cela permettra à des entreprises tierces d’acheter des composants américains que Huawei ne peut plus acquérir lui-même. Elles pourraient ensuite concevoir les smartphones, puis vendre les appareils finis avec le logo du fabricant chinois. Huawei devrait faire appel à l'entreprise publique China Postal and Telecommunications Appliances Co, et notamment à Xnova, qui s’occupe déjà de vendre les smartphones Nova de Huawei.

Bloomberg rapporte également que Huawei est en pourparlers avec le fabricant chinois d'équipements de télécommunications TD Tech Ltd, qui vendrait également des smartphones Huawei. L'entreprise s'attendrait à ce que ces partenariats de licence portent les expéditions de smartphones de Huawei à plus de 30 millions d'unités l'année prochaine. Le fabricant pense d’ailleurs aussi déjà à se procurer des puces RF 5G chinoises pour permettre à ses smartphones d’être compatibles avec les réseaux 5G, sans utiliser de technologies américaines.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !