Grèves des transports : besoin d’un remboursement du Pass Navigo ? Comment éviter les arnaques

 

Suite aux grèves à répétition au niveau national, les Franciliens auront bientôt la possibilité de se faire rembourser leur Pass Navigo. En attendant, les faux sites pullulent, faux sites qui n'ont qu'un but : tenter d'escroquer les utilisateurs. Voici nos conseils pour les éviter à tout prix.

Nous ne vous apprenons rien : depuis début décembre, les usagers des transports en commun font face à de grosses grèves, que ce soit ceux de la RATP ou ceux de la SNCF. Pour tenter de compenser les fortes perturbations occasionnées par les grèves, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a annoncé le remboursement intégral d'un mois de Pass Navigo par la RATP et la SNCF. Mais attention : des petits malins en ont profité pour mettre en place de faux sites de remboursement du Pass Navigo. Voici quelques conseils pour éviter de vous faire arnaquer, car ces sites n'ont d'autre but que de récupérer les données personnelles des utilisateurs et vider par la même occasion leur compte en banque.

Comment éviter les arnaques au remboursement du Navigo ?

Rappelons-le : à l'heure actuelle, il est tout bonnement impossible de se faire rembourser son Pass Navigo. Un Tweet de IDF Mobilités met pourtant en garde. Faites très attention à la recrudescence de “sites frauduleux concernant le dédommagement Navigo”. Ils ont l'air authentiques et imitent à la quasi-perfection une plateforme officielle. Ils vous promettent monts et merveilles, et vous proposent d'obtenir un remboursement allant jusqu'à 3 fois plus vite. Comme vous vous en doutez, c'est une arnaque visant à récupérer vos coordonnées personnelles et à vider votre compte : il n'y a aucun dédommagement à la clé. N'entrez surtout pas les coordonnées IBAN de votre compte bancaire.

Si vous recevez un mail provenant de contact@remboursement-navigo.com, surtout n'y répondez pas. Supprimez-le directement, c'est une tentative d'arnaque. Même chose si vous tombez sur un site du type remboursement-navigo.fr (qui n'est plus valide à l'heure où nous écrivons ces lignes). Ne consultez pas ce genre d'adresse, il ne s'agit nullement de la plateforme officielle.

Pour se faire rembourser, un seul et unique site

La page permettant de se faire rembourser par la RATP et la SNCF n'est pas encore activée, mais on en connaît déjà l'adresse. Le site officiel pour le remboursement est le suivant :

www.mondedommagementnavigo.com

C'est la seule adresse web qu'il convient d'utiliser, même si ce site renvoie actuellement à l'adresse https://www.iledefrance-mobilites.fr/dedommagement-navigo. Comme indiqué précédemment, la procédure de dédommagement n'a pas encore été mise en place par IDF Mobilités, mais elle le sera fin janvier. Les Franciliens bénéficieront d'un remboursement de leur Pass Navigo, quel que soit leur mode d'abonnement : Navigo annuel, Navigo mensuel ou Imagine R. Le remboursement sera intégral. La SNCF a également prévu de dédommager les abonnés TGVMax et de rembourser les abonnements TER de décembre.

À lire aussi : RATP annonce le pass Navigo et tickets de métro sur smartphone en septembre 2019

 



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
attestation couvre feu coronavirus
Attestation de déplacement couvre-feu : où télécharger la dérogation ?

Une attestation dérogatoire est nécessaire pour se déplacer pendant le couvre-feu de 21h à 6h et pas pour n’importe quel motif. Elle est obligatoire pour 54 départements métropolitains et la Polynésie française. Dans certains départements de France, vous n’avez plus…

robot
Emploi : les robots feront la moitié du travail d’ici 2025

L’emploi sera de plus en plus marqué par la robotisation. Le Forum de Davos (FEM) prédit que la moitié du travail sera assuré par des machines d’ici 2025 – rendant bientôt le travail humain minoritaire. Une révolution qui pourrait accroître…

chromeImg02 1
Windows 10 fonctionne maintenant à 100% sur les Chromebook

Chrome OS a désormais un nouveau tour dans son sac. Il est en effet possible d’y faire tourner Windows 10 grâce à la société Parallels, qui propose une virtualisation de l’OS de Microsoft. A noter que cette solution n’est pour…