Google Maps dément : le GPS ne propose pas d’itinéraires dangereux en montagne

 

Google est de nouveau accusé par les randonneurs de proposer des itinéraires dangereux pour les débutants en montagne. Cette fois, c’est une association irlandaise qui pointe du doigt l’application, qu’elle juge irresponsable. La firme de Mountain View a répondu en expliquant que son outil ne montre pas des itinéraires, mais plutôt des repères.

google maps
Crédits : Unsplash

Google Maps essaie-t-il de vous tuer ? Bien qu’un brin sensationnelle, on est en droit de se poser la question quand on observe les itinéraires proposés par l’application en montagne. Si l’on peut décemment admettre que celle-ci n’a pas de pulsions de meurtrières, elle met néanmoins clairement en danger les randonneurs un peu trop imprudents qui suivraient ses indications à la lettre. John Trust Muir, un organisme de surveillance écossais, a été le premier à tirer la sonnette d’alarme. Ses dires viennent d’être confirmés par l’association irlandaise Mountaineering Ireland.

Le problème se situe notamment au niveau de la montagne Cuilcagh, très populaire en ce moment sur les réseaux sociaux. Au premier abord inoffensive, elle cache bien son jeu une fois arrivé au sommet. En effet, il s’avère beaucoup plus difficile de descendre, voire dangereux pour les aventuriers néophytes. Pourtant, attirés par les vidéos et photos vus sur Instagram ou TikTok, ils sont nombreux chaque jour à vouloir grimper sur la cime. Et ce, sans s’équiper avec le matériel minimum nécessaire.

Sur le même sujet : Google Maps — prévision de trafic, historique de voyages, l’application fait le plein de nouveautés

Google Maps incite-t-il les débutants à s’aventurer sur des sentiers dangereux ?

« Même si c’est le point le plus proche de la montagne sur la route publique, le principal point de départ se trouve sur le versant nord de la montagne, à environ une demi-heure de route. Je sais que l’une des personnes impliquées dans la gestion du Cuilcagh a essayé à plusieurs reprises de faire retirer l’épingle Google du sommet du Cuilcagh, mais elle est toujours là », explique Helen Lawless, membre de Mountaineering Ireland. De son côté, Google estime qu’il n’est pas à l’origine des imprudences dans ce secteur.

Selon la firme, Maps ne montre pas des itinéraires permettant de monter au sommet de la montagne. « Nous avons enquêté sur les lieux signalés et confirmé que nos instructions de navigation ne conduisent pas les gens sur des routes dangereuses », indique un porte-parole. « L’arc gris en pointillés à la fin de la navigation n’est pas un itinéraire de marche, mais plutôt un moyen de montrer aux gens à quelle distance ils se trouvent de la destination lorsque les routes ne peuvent pas les mener jusqu’au bout. »

Source : The Sun



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !