Free demande qu’Orange arrête de réparer le réseau cuivre ADSL

 

Free réclame l'abandon progressive du réseau cuivre ADSL. Soucieux de pousser les abonnés vers la fibre optique, l'opérateur de Xavier Niel demande qu'Orange arrête de réparer ce réseau vieillissant. De son côté, Orange assure se heurter à de nombreux abonnés récalcitrants. 

free orange réparer réseau cuivre adsl

Lors d'un colloque de l’AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l'Audiovisuel), Free a plaidé en faveur de l'abandon des réparations sur le réseau cuivre ADSL. L'opérateur de Xavier Niel réclame une “migration pro-active” du cuivre à la fibre optique, rapportent nos confrères de 01Net.

D'après Laurent Laganier, directeur de la réglementation et des relations avec les collectivités chez Iliad, la maison mère de Free, il faut impérativement qu'Orange, qui est chargé d'entretenir le réseau cuivre, arrête “de réparer les accès cassés” du réseau cuivre, dont les coûts de maintenance augmentent d'année en année.

Sur le même sujet : le gouvernement investit 150 millions d’euros pour accélérer le déploiement de la fibre optique en zone rurale

Free regrette qu'Orange continue d'entretenir le réseau ADSL

Cette politique permettrait d'accélérer la migration de l'ADSL à la fibre en France. “On continue à poser pour des dizaines de milliers d’euros de cuivre chaque année”, regrette Laurent Laganier. Xavier Niel, fondateur de Free, s'est déjà prononcé en faveur de l'abandon rapide du cuivre. L'an dernier, il préconisait “d'organiser un plan d’arrêt rapide de la commercialisation de l’ADSL dans les zones totalement fibrées”. Le milliardaire précisait : “iI faut être conscient que collectivement, opérateurs, collectivités et l’Etat, nous ne pouvons pas offrir l’entretien et le financement de 2 réseaux concurrents à savoir le cuivre et la fibre, cela n’a pas de sens”. 

De son côté, Orange a déjà confirmé l’abandon du réseau cuivre ADSL d’ici 2030. L'opérateur historique estime cependant qu'il faudra que des législations soient mises en place pour contraindre les abonnés ADSL à abandonner leur accès Internet. “Nous aurons besoin que les coupures soient encadrées légalement (..) Nous avons déjà rencontré des cas d’abonnés qui refusaient de nous répondre”, affirme Nicolas Guérin, le secrétaire général d’Orange.

Visiblement, certains clients refusent d'envisager la coupure de leur ligne ADSL, alors que de plus en plus de foyers sont raccordables à la fibre optique. Ce sont désormais les deux tiers des foyers et bureaux qui sont raccordables à la fibre, selon InfraNum, la fédération de la filière des infrastructures numériques de France.

Malgré tout, Orange a déjà amorcé l'abandon du réseau cuivre. En avril, le télécom annonçait que 10 millions de foyers n’auront plus accès à l’ADSL d’ici fin 2021. En 2023, Orange ne commercialisera plus de forfaits ADSL dans l'Hexagone. Cette année là, les travaux commenceront pour démanteler le réseau dans les zones déjà couvertes par la fibre. D'ici peu, l'opérateur historique devrait s'accorder à l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques) sur un plan de fermeture et de démantèlement plus précis.

Source : 01Net



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !