Fibre optique : la France sera couverte à 75 % avant fin 2021

 

Les deux tiers des foyers et des locaux professionnels français sont désormais éligibles à la fibre optique. Et cela progressera jusqu’aux trois quarts d’ici fin 2021. Le rythme des installations de ligne à très haut débit s’est largement intensifié. Mais les sociétés d’installation prédisent un fort ralentissement dès 2022.

fibre-optique

La France est l’un des pays où la fibre optique est le plus largement déployée. En décembre 2020, nous rapportions dans nos colonnes que l’Hexagone comptait plus de 22 millions de lignes potentielles pour les foyers des particuliers et les locaux des entreprises (sur les 41 millions que compte le territoire), en hausse de 30 % de hausse par rapport à 2019. Et près de la moitié des abonnés à Internet sont équipés d’une fibre optique. La France est ainsi le premier pays européen en termes de déploiement.

Lire aussi – Fibre optique : un maire entre en guerre contre les opérateurs

Neuf mois plus tard, le bilan est également très bon, mais laisse entrevoir un ralentissement significatif. En effet, ce sont désormais les deux tiers des foyers et bureaux qui sont raccordables à la fibre optique, selon InfraNum, la fédération de la filière des infrastructures numériques. À la fin de l’année, la proportion atteindra les 75 %. Objectif : permettre à presque tous les Français d’abandonner l’ADSL ou le satellite dans les prochaines années.

La France sera couverte à 75 % en 2021, les zones rurales en cours d'installation

Informations intéressantes, le nombre d’installations de lignes en zone rurale a été plus important qu’en zone urbaine en 2021. C’est la première année que les installations en zone rurale sont plus nombreuses. Nous pouvons en tirer deux informations : quasiment toutes les zones urbaines sont entièrement fibrées (il faut prendre en charge les nouveaux bâtiments au fil de l’eau). Et la France entre dans la dernière phase du déploiement.

Une phase qui va être très longue, comme à chaque déploiement d’une technologie télécom. Ce fut le cas avec la 4G. C’est le cas avec la 5G. Et une phase qui sera extrêmement coûteuse. « Il y a deux millions de lignes pour lesquelles le raccordement final des abonnés sera complexe », explique InfraNum. L’État a débloqué 150 millions d’euros pour financer en partie le déploiement de ces lignes. Mais la Fédération estime ce montant largement sous-évalué. Il devrait être, selon elle, 20 fois plus élevé, avec un coût de 1500 euros par ligne. Soit un budget global de 3 milliards d’euros.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !