Brexit : les frais d’itinérance vont-ils ressurgir au Royaume-Uni pour les Français ?

 

Le 31 janvier prochain, le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, c'est désormais une certitude. Boris Johnson et son gouvernement ont finalement réussi à s'accorder avec Bruxelles, mais certaines zones d'ombre subsistent. Les frais d'itinérance en font partie : les utilisateurs vont-ils devoir payer de nouveau des frais lorsqu'ils se déplaceront en Grande-Bretagne ?

Depuis le 15 juin 2017, les frais d'itinérance ont disparu quand vous voyagez au Royaume-Uni ou n'importe quel pays de l'UE. De quoi doper considérablement la consommation de data à travers l'Europe. Certes, les opérateurs peuvent fixer cette même consommation de data à un certain volume (qui dépend à la fois de l'opérateur, mais aussi du forfait choisi). Mais en théorie, vous n'avez rien à payer quand vous souhaitez passer un coup de fil, envoyer un SMS, consulter le Web, visionner un film en streaming, etc. Mais le Brexit approche à grands pas et pourrait bien tout remettre en cause. Alors que va-t-il se passer au-delà du 31 janvier ? Un accord va-t-il être trouvé entre l'Union européenne et le Royaume-Uni ?

Des appels gratuits pour les Britanniques… Et pour les Français ?

La question des frais d'itinérance est en passe d'être réglée. L'opérateur britannique O2 explique au Monde travailler “en étroite collaboration avec le gouvernement britannique et les opérateurs de téléphonie mobile européens pour essayer de maintenir les arrangements actuels de l'UE”. En clair, les résidents du Royaume-Uni devraient pouvoir continuer à utiliser leur téléphone vers les autres états de l'UE comme ils le faisaient jusqu'à présent, sans débourser le moindre penny.

Dans l'autre sens, rien n'a encore réellement été officialisé, même si c'est en bonne voie. Si un Français se rend en Grande-Bretagne, des frais d'itinérance seront-ils appliqués ? Interrogé par Le Monde, un opérateur expliquait il y a deux semaines être dans le flou le plus artistique : Pour l'instant, ce sujet n'est pas évoqué. Nous n'avons aujourd'hui aucune discussion avec les opérateurs britanniques”. Un second opérateur ajoute par ailleurs : “Nous ne sommes pas encore en mesure de dire quels seront vraiment les impacts sur le consommateur : cela dépendra des conditions du Brexit.”

Mais bonne nouvelle : plus récemment, le site BFM Tech  a interrogé 3 sur 4 des plus gros opérateurs et a obtenu une réponse plus précise. SFR, Bouygues Telecom et Orange ont tous assuré qu'”aucun frais d'itinérance ne sera remis en place après le Brexit”. Les opérateurs français souhaitent se caler sur leurs homologues britanniques. Free n'a pas encore répondu aux questions du site. On attend maintenant une communication officielle par voie de presse de l'entreprise de Xavier Niel.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
free mobile
5G : Free accusé de “pratiques déloyales” dans ses publicités

La 5G Free ne pourrait pas vraiment multiplier les débits au vu des fréquences dont dispose l’opérateur. Ce qui ne l’empêche pas de présenter ainsi les mérites de son nouveau réseau. Une association de consommateurs porte plainte pour “pratiques commerciales…

bouygues télécom esim
Bouygues offre 50€ aux clients qui arrivent avant 11h pendant le couvre-feu

Bouygues Télécom s’adapte au couvre-feu décrété par le gouvernement. Pour convaincre ses clients de se rendre en boutique dans la matinée, l’opérateur a décidé d’offrir 50€ à l’achat d’un smartphone subventionné. Pour en profiter, il est impératif d’arriver dans l’enceinte…

orange stephane richard
5G : Orange affirme que la France a un an et demi de retard

Orange estime que la France a accumulé un an et demi de retard sur le déploiement de la 5G. L’opérateur historique regrette que des élus cherchent à freiner le déploiement du réseau en agitant des préoccupations écologiques et sanitaires sans…