Enchères 5G jour 2 : Orange est toujours le plus gourmand et les prix décollent

 

Les enchères 5G se poursuivent ! Lors de cette deuxième journée, Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Télécom se sont disputés les 11 blocs disponibles. L'opérateur historique campe sur ses positions et réclame toujours 5 blocs. Le prix unitaire de chaque bloc s'est rapidement envolé jusqu'à 111 millions d'euros, rapporte l'Arcep. On fait le bilan de cette seconde journée d'enchères.

5g enchères france bouygues

Ce 29 septembre 2020, les enchères 5G débutaient finalement en France. Lors de cette procédure, les opérateurs vont se disputer l'attribution de fréquences dans le bande 3,4 – 3,8 GHz. Dès le premier jour, Orange s'est imposé comme le télécom le plus ambitieux en réclamant 5 blocs, soit le maximum autorisé par l'Arcep. SFR et Bouygues n'en ont respectivement demandé que trois. De son côté, Free Mobile n'a réclamé que deux blocs.

Sur le même sujet : Orange dévoile les prix de son forfait 5G , l’internet illimité coûte près de 100 €

Les enchères 5G flambent lors de la deuxième journée

D'après l'Arcep, les tendances du premier jour se sont poursuivies ce mercredi 30 septembre. Tous les jours, l'Arcep fait le point sur les résultats des enchères 5G dans un communiqué. Tous les opérateurs ont fermement campé sur leurs positions. Orange, SFR, Free Mobile et Bouygues Télécom réclament toujours un total de 13 blocs, alors que seuls 11 blocs sont disponibles. “Les demandes cumulées de blocs des candidats (13 blocs de 10 MHz) étant strictement supérieures au nombre de blocs disponibles (11 blocs de 10 MHz), l’enchère n’est pas terminée” détaille l'Arcep sur son site web.

Sans surprise, cette situation a poussé l'Arcep à augmenter le prix unitaire de chaque bloc. Après 8 tours d'enchères, contre 4 lors de la première journée, le prix unitaire des blocs est passé de 85 millions d'euros à 111 millions d'euros. “L’enchère reprendra demain au tour n° 13 au prix de 114 millions d’euros par bloc de 10 MHz” précise le gendarme des télécoms. Au départ, chaque bloc était proposé au prix de 77 millions d’euros, rappelle l'Arcep.

Pour l'heure, l'Etat a donc déjà réalisé une plus-value de 451 millions d'euros. Pour rappel, les enchères seront terminées lorsque les demandes cumulées de blocs s'aligneront sur le nombre de blocs disponibles. On vous en dit plus dès que possible sur les enchères 5G en France.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !