Electronic Arts veut adapter la difficulté d’un jeu en fonction de vos compétences

 

L’éditeur américain a déposé un brevet dont l’objectif est d’adapter la difficulté d’un jeu en fonction du joueur. Cette adaptation se baserait sur les compétences ludiques du joueur, sur son expérience, ainsi que son comportement dans le jeu. Le but est de créer des expériences que les joueurs ne voudront plus jamais lâcher et pour lesquels ils accepteront de payer quelques deniers pour des Season Pass et des extensions.

electronic arts difficulte des jeux automatiques
Star Wars Jedi : Fallen Order, d'Electronic Arts

Vous connaissez le principe du « jeu-service ». Si le mot ne vous dit rien, le concept ne vous est pas étranger. Notamment si vous avez acheté un jeu AAA ces dernières années. Un bon exemple : Assassin's Creed Valhalla, d'Ubi Soft. Voici comment cela se passe. D'abord, vous achetez le jeu, en boîte ou en version dématérialisée, et accédez à une expérience relativement complète : le scénario de base, quelques quêtes annexes, un peu de multi, etc. Et selon votre pack (Deluxe, Ultimate, etc.), vous activez, ou non, certains contenus supplémentaires. Des DLC. Des armes, des véhicules ou des accessoires. Des cartes multijoueurs. Etc.

Lire aussi – Battlefield 6 pourrait débarquer sur le Xbox Game Pass dès cet automne 2021

Au fur et à mesure de la vie du jeu, le développeur continuera de proposer des contenus supplémentaires. Ces derniers sont contenus dans un pack qui s’appelle généralement « Season Pass ». Grâce à lui, vous achetez d’un coup plusieurs contenus supplémentaires à un prix moins élevé que le prix unitaire de chaque article. C’est malin. Selon sa popularité, un jeu peut profiter d’un, deux ou trois Season Pass. Évidemment, le but de l’éditeur (et du studio de développement) sera de créer et vendre le plus d’articles supplémentaires à chaque joueur afin de « rentabiliser » le développement du jeu principal.

Or, pour cela, il faut que les joueurs continuent de jouer sur le long terme. Ce qui n’est pas une mince affaire : les joueurs sont sollicités par de nombreuses nouveautés, tandis que la difficulté d’un jeu est facteur de lassitude. Soit parce que le titre est trop dur (tousse… Dark Souls… tousse). Soit parce qu’il est trop facile. Chaque jeu propose plusieurs niveaux de difficulté (avec des récompenses différentes pour chacun d'eux). Mais ils ne sont pas toujours adaptés à la granularité d'une population de joueurs qui continue de grossir.

Si tu es mauvais, la difficulté baisse

Il faudrait donc quelque chose qui s’adapte à chaque joueur. L’office américain en charge des brevets et des marques commerciales (USPTO) a validé la semaine dernière un nouveau document déposé par Electronic Arts durant l’automne 2020. Ce brevet explique comment un jeu pourrait s’adapter automatiquement à chaque joueur. Pour se faire, l’outil évaluerait les compétences du gamer (s’il échoue plus souvent ou moins souvent que la moyenne, s’il a des difficultés de prise en main, etc.) et pondèrerait le résultat en fonction de son historique. Est-il un joueur régulier ? Est-il habitué à ce type de jeu ? Etc.

Le système ne s’arrêterait pas là. Il continuerait d’analyser finement le profil de l’utilisateur et ferait évoluer la difficulté en temps réel afin que le joueur ne se décourage jamais, mais pas trop pour insuffler le sentiment de fierté d’avoir franchi chaque étape. Reste à savoir si Electronic Arts utilisera ce système dans un jeu, quand cela arrivera (si la réponse est positive) et quel effet cela aura sur la fidélisation des joueurs à un jeu. Et donc sur le revenu moyen par client.

Source : USPTO



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !