Des braqueurs volent 150 000 € dans un DAB grâce à un drone miniature

 

Une équipe de braqueurs a réussi à dérober 150 000 € depuis un distributeur de billets à Reims. Plus que la somme, c'est bien le mode opératoire employé qui inquiète et interpelle les autorités. En effet, les voleurs ont utilisé un mini-drone. Explications.

drone braquage dab banque
Crédits : Unsplash

Au fil des années, les drones se sont démocratisés et ces appareils sont désormais utilisés dans de nombreux domaines. Amazon a par exemple lancé Prime Air, son service de livraison par drones aux Etats-Unis, tandis qu'UPS utilisait des drones lors de la pandémie pour livrer des vaccins contre la Covid.

L'armée est également demandeuse pour ce genre de technologies. Début 2021, Parrot a livré 300 micro-drones à l'armée française, qui comptent les exploiter pour des missions de reconnaissance et de renseignements. Or, des cambrioleurs français ont trouvé une autre utilité à ces appareils.

Comme le rapportent nos confrères du journal du Dimanche, un groupe de braqueurs a réussi à voler pas moins de 150 000 € d'un distributeur de billets (DAB) d'une Caisse d'épargne de Reims à l'aide d'un… drone miniature !

Un vol mystérieux, à première vue

Les faits remontent au 2 mai 2022, date à laquelle les forces de l'ordre ont constaté l'absence de dizaines de milliers d'euros dans le coffre-relais se trouvant dans le local technique attenant au DAB. Pour rappel, le coffre-relais permet aux convoyeurs de fonds de déposer de l'argent destiné au distributeur.

Pour les autorités, le vol est un mystère à première vue : le DAB est en parfait état et n'affiche aucune dégradation. Même constat pour la porte du local technique, qui n'a pas été forcée. Cependant et après un examen minutieux de la scène, les policiers remarquent qu'une grille d'aération du local a été vandalisée. Néanmoins, le conduit est minuscule et il est impossible qu'un humain soit parvenu à passer par-là.

Les enquêteurs décident alors de consulter les bandes des caméras de vidéo-surveillance. C'est là qu'ils découvrent le pot aux roses. Les voleurs ont utilisé un mini-drone pour s'introduire dans le local via l'aération. Ils se sont ensuite servis de l'appareil pour appuyer sur un bouton poussoir qui déclenche l'ouverture du local technique depuis l'intérieur.

Les braqueurs utilisent un mini-drone pour accéder à l'argent

Plusieurs inconnus se sont ensuite introduits dans ce local et sont parvenus à ouvrir ce coffre-relais en composant un code secret, connu seulement des convoyeurs de fonds chargés de l'approvisionnement des distributeurs”, a confié une source proche de l'enquête au JDD.

Au total, l'opération n'aura nécessité qu'une dizaine de minutes à tout cassé. Avant d'envoyer le drone, les voleurs ont visiblement fait glisser une perche télescopique équipée d'un miroir dans le conduit pour localiser le bouton.

Pour les autorités, ce mode opératoire inédit soulève de graves inquiétudes. Si des drones ont souvent été utilisés pour larguer de la drogue ou des smartphones en prison, surveiller une zone de deal en cas d'arrivée des forces l'ordre ou livrer des produits stupéfiants à des particuliers, “le recours à un mini-drone pour un tel fric-frac, c'est totalement inédit”, dit-on dans les hautes sphères policières.

Après une enquête de plusieurs semaines, quatre suspects ont été arrêtés, dont un ancien employé en charge de la maintenance des distributeurs. C'est lui qui aurait donné le code du coffre-relais aux autres cambrioleurs. Les contrevenants ont été mis en examen durant l'été et ont été placés en détention provisoire.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !