Chrome consomme 10x plus de RAM que Safari sur Mac

 

La version de Chrome pour les Macs consomme-t-elle trop de RAM ? C'est ce qu'a tenté de savoir un chercheur en réalisant plusieurs stress-tests. Sa conclusion ? Le navigateur de Google consomme entre 10 et 24 fois plus de RAM que le navigateur natif de macOS, Safari. 

MacBook Air M1 Chrome Safari

Morten Just est un développeur à l'origine de l'application Flotato, une app assez populaire sur mac car elle permet de transformer n'importe quelle page web en une application que vous pouvez gérer depuis le Dock. Flotato permet ainsi, par exemple, de vous créer l'application Netflix ou Prime Video qui manque à macOS. Flotato vante un impact minime de ces applets sur les performances. La raison est très simple : Flotato utilise simplement les API natives de macOS pour rendre les pages web. Les mêmes qu'utilise Safari.

Dans son dernier post de blog, Morten Just s'étonne de l'impact de Chrome sur les performances des macs“J'en suis arrivé au point que le son de mon Mac couvrait celui du postcast que j'essayais de suivre. C'est dire à quel point ses ventilateurs étaient bruyants. J'ai alors fermé toutes les fenêtres ouvertes de Chrome, et quelques minutes plus tard, le ventilateur de mon mac est redevenu silencieux. Du coup j'ai décidé de voir si c'était juste moi ou un problème plus profond”, explique Morten Just.

Lire également : Chrome va enfin consommer moins de RAM sur Windows grâce à une mise à jour

Chrome semble utiliser beaucoup trop de RAM sur Mac

Pour vérifier son ressenti, il a décidé d'installer macOS dans une machine virtuelle – histoire d'être bien sûr que le problème n'était pas lié à son installation de macOS. Il a lors réalisé deux types de stress-test. Dans le premier test, le chercheur a tenté de simuler un cas d'utilisation réaliste. Pour cela explique-t-il “j'ai réalisé les mêmes étapes dans Safari puis dans Chrome : ouvrir Twitter.com, faire défiler, ouvrir un nouvel onglet pour Gmail puis ouvrir un email“.

Le résultat est sans appel. Dans ce cas d'utilisation, Safari occupait 73 Mo de RAM à peine, contre 730 Mo de RAM pour Chrome, soit 10 fois plus ! Et ce n'est pas tout : Chrome ne semble en effet pas se soucier des interactions de l'utilisateur et continue de consommer toujours plus de RAM quoi que l'utilisateur fasse – alors que Safari reste, lui, rigoureusement sous la barre des 80 Mo et ne consomme davantage que lors d'interactions. Le test a été reproduit sur une vraie machine avec un écart de performance encore plus important.

L'autre stress-test consistait à ouvrir 24 onglets (Slack Youtube, Gmail, FT et divers autres sites gourmands dont le détail est disponible dans le post d'origine) dans Chrome et dans Safari. Et la différence est encore plus abyssale : Chrome affiche une consommation de 290 Mo quand Safari n'en consomme que 12 Mo avec les mêmes sites. Selon le développeur, le problème de Chrome réside sans doute dans sa philosophie.

Sa conclusion est nettement plus nuancée, mais Safari semble clairement garder l'avantage

Chrome reste en effet très rapide malgré cette forte mobilisation de ressources. Il gère l'utilisation et la priorisation des performances par onglets. Et parfois cette consommation de RAM en hausse est lié à des fonctionnalités qui protègent les internautes. “C'est génial si vous ne faites tourner aucune autre application macOS que Chrome, ce qui vous fait alors utiliser de facto Chrome comme votre système d'exploitation et macOS comme une sorte de bootloader. Le problème survient lorsque vous utilisez Sketch, Final Cut et Photoshop en plus de Chrome”, constate Morten Just.

Le chercheur nuance dans la fin de son billet, en notant deux choses. D'abord qu'il n'est pas impossible que l'impact de Safari soit en partie dissimulé par macOS“cela montre probablement que psutil ne voit pas tous les processus de Safari, mais uniquement les processus principaux – en dépit du fait que le Moniteur d'Activité les regroupe”, relève-t-il. Selon lui, Safari peut en effet faire lui-aussi le Mac, à des niveaux même légèrement supérieurs à ceux de Chrome.

Et pourtant “cela ne change pas le fait que depuis que je suis passé sur Safari, j'ai pratiquement oublié le son que les ventilateurs de mon ordinateur faisaient”, tempère-t-il. On relève d'ailleurs que Safari n'est pas le seul navigateur natif à délivrer de meilleures performances que Chrome. Sur Windows 10 le nouveau navigateur Edge basé sur Chromium, par exemple, est également incroyablement bien optimisé. Utilisez-vous davantage Safari ou Chrome sur Mac ? Partagez votre retour dans les commentaires !

Source : Flotato



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !