Cette entreprise s’inspire d’Amazon, un algorithme vire 150 employés par mail

 

Une entreprise russe s'est servie d'un algorithme pour analyser la productivité de ses employés qui pour la grande majorité ont travaillé à distance durant la pandémie. Grâce aux données récupérées, la compagnie a poussé à la porte 150 employés. Ils ne sont jamais passés par le bureau du PDG, puisqu'ils ont été remerciés par mail.

licenciement algorithme
Crédits : Unsplash

La réalité se rapproche dangereusement de certains épisodes de la série culte de Netflix Black Mirror. Dans le monde du travail, de plus en plus d'entreprises préfèrent faire appel aux machines plutôt qu'à l'humain, que ce soit dans la production, mais aussi dans la prise de décision et l'évaluation.

En effet, l'entreprise russe Xsolla, qui est spécialisée dans le développement de logiciels, a choisi de faire confiance à un algorithme pour analyser les performances de ses employés. Durant la pandémie, les 500 employés qui composent la société ont été contraints de télétravailler. Ayant visiblement du mal à avoir une confiance aveugle en ses équipes, l'exécutif de Xsolla a décidé de surveiller ses salariés via cet algorithme. Amazon aussi a eu recours à cette méthode douteuse.

À lire également : Amazon rembourse 61 millions de dollars à ses chauffeurs après avoir volé leurs pourboires

Cette entreprise fait confiance à un algorithme pour virer 150 personnes

Temps passé sur les différents sites utilisés par l'entreprise, sur les chats, les documents, les tableaux de bord, etc. Tout a été passé au crible. Et ceux qui étaient le moins “productif” aux yeux de l'algorithme ont tous été remerciés par l'entreprise. Cerise sur le gâteau, les salariés écartés ont appris la nouvelle par mail.

L'équipe Big Date de l'entreprise a analysé votre activité dans Jira, Confluence, Gmail, les chats, les documents et les tableaux de bord et vous a marqué comme un employé peu engagé et improductif. En d'autres termes, vous n'étiez pas toujours présent sur le lieu de travail lorsque vous le faisiez à distance. Beaucoup d'entre vous seront peut-être surpris, mais je crois vraiment que Xsolla n'est pas pour vous”, écrit le PDG de Xsolla Aleksandr Agapitov dans le mail de licenciement.

Le PDG a toutefois pensé à ses ex-employés puisqu'il assure avoir pris contact avec plusieurs agences de ressources humaines pour les aider “à trouver un bon endroit où ils peuvent gagner plus et travailler encore moins”. Dans une récente interview, le patron justifie l'application de cette mesure par la perte de croissance de l'entreprise, de l'ordre de 40% depuis le début de la pandémie. Il y a peu, Amazon s'est illustrée en punissant à tort ses livreurs à cause d'une IA défaillante. Un autre exemple catastrophique d'une mauvaise utilisation de la technologie dans le monde du travail.

Source : 20 minutes



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !