Ce VPN fait la pub de Popcorn Time et écope d’une amende de 13 millions d’euros

 

Le propriétaire de LiquidVPN a été condamné à une lourde amende : 13 millions de dollars. Il lui est reproché d’encourager et de faciliter l’usage de services qui diffusent illégalement des films, notamment Popcorn Time. Le tribunal estime que LiquidVPN a ainsi violé la loi sur les droits d’auteur. En outre, les propriétaires de la marque Popcorn Time ont aussi obtenu une compensation pour utilisation de la marque sans consentement.

vpn popcorn time justice
Crédit : Unsplash

Savez-vous ce qu’est un VPN ? Normalement, oui. Si non, nous vous conseillons notre dossier complet sur les atouts d'un VPN. En résumé Acronyme anglais de Virtual Private Network, un VPN est un service d’intermédiaire sur Internet. C’est l’adresse IP du VPN qui apparait quand vous vous connectez à un site et non la vôtre. Le but : sécuriser votre connexion sur Internet, vous rendre anonyme et protéger vos communications. Cela vous permet aussi d’accéder à des services qui sont filtrés géographiquement. C’est utilisé par exemple par des Chinois qui souhaitent contourner certains blocages locaux, ainsi que les Russes pour accéder à des informations non censurées sur le conflit en Ukraine. Ce que le Kremlin veut évidemment à tout prix éviter

Lire aussi – PrimeWire : le concurrent de PopCorn Time vit ses derniers moments

Évidemment, toute technologie peut être utilisée avec de bonnes intentions ou avec de mauvaises. Un VPN peut évidemment servir à masquer l’adresse IP d’une personne pour télécharger illégalement des contenus sans crainte d’être retrouvé. Et c’est exactement ce que promet LiquidVPN, un fournisseur de réseau privé virtuel. Sur son site, aujourd’hui inaccessible, LiquidVPN expliquait qu’il était possible de se connecter sans risque à Popcorn Time, le fameux « Netflix gratuit » qui a fermé ses portes en janvier dernier.

13 millions de dollars d'amende pour avoir fait la promotion de Popcorn Time

Faire la promotion d’un service illégal est… illégal, bien évidemment. Les majors du cinéma, qui s’attaquent de plus en plus aux services de VPN, ont porté plainte contre le propriétaire de LiquidVPN. Et la justice américaine leur a donné raison. Le juge a estimé que LiquidVPN est coupable de plusieurs chefs d’accusation : violation et facilitation au contournement de copyright. Même si le VPN n’est pas le service de streaming qui met illégalement à disposition des films, il facilite l’usage et en fait la promotion.

Cette condamnation est assortie d’une lourde amende. Elle est 150 000 dollars par film identifié comme piraté. Il y en a 66. Soit un montant de 9,9 millions de dollars, pour avoir violé les copyrights. À cela s’ajoutent 4,9 millions de dollars pour avoir aidé au contournement de ces copyrights. Soit un total de 15 millions de dollars environ que vous pouvez convertir en 13 millions d’euros. En outre, le jugement oblige LiquidVPN à bloquer l’accès aux sites identifiés comme pirates, tels que The Pirate Pay. En bonus, la justice inflige une autre amende de 250 000 dollars au profit de Popcorn Time. Le juge estime que LiquidVPN n’avait pas demandé l’autorisation d’utiliser la marque.

Source : TorrentFreak



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !