Ce casque VR fait exploser votre crâne si vous mourrez dans un jeu vidéo, ce n’est pas une blague

 

Palmer Luckey, le fondateur d’Oculus, a eu une idée un brin loufoque : développer un casque VR qui peut littéralement tuer son propriétaire si celui-ci meurt dans un jeu vidéo. Dans un billet de blog, il explique avoir été inspiré par l’anime Sword Art Online, qui repose sur le même principe. On ne va pas vous mentir, on a quelques doutes sur le projet.

casque vr

Relier réalité virtuelle et vie véritable est un vieux fantasme de science-fiction qui a donné lieu à plusieurs œuvres réussies (on pense à Ready Player One) et d’autres beaucoup moins (on pense à Ultimate Game). Il faut dire qu’un tel projet implique une composante pour le moins problématique : si l’on meurt dans le jeu, on meurt également dans la vraie vie. Difficile à expliquer d’un point de vue marketing.

Ces difficultés n’ont pourtant pas freiné Palmer Luckey. On rappelle que Palmer Luckey n’est pas n’importe qui dans le monde de la réalité virtuelle puisqu’il a fondé Oculus, avant de revendre son entreprise à Facebook en 2014 pour 2 milliards de dollars. Ce dernier sait donc en théorie de quoi il parle… ce qui ne l’empêche pas de se lancer dans des projets inquiétants.

Sur le même sujet : Meta Quest Pro – le nouveau casque VR se dévoile en vidéo avant son lancement le 11 octobre 2022

Mourrez dans un jeu vidéo, faites-vous exploser la tête

Dans un récent billet de blog, Palmer Luckey explique ainsi être un grand fan de Sword Art Online, un anime dans lequel des joueurs se font enfermer dans un monde virtuel et doivent survivre à une centaine de niveaux pour s’échapper. Vous l’aurez compris, s’ils meurent dans le jeu, ils meurent dans la vraie vie. Palmer Luckey a donc souhaité mettre au point une technologie similaire.

« Vous élevez instantanément les enjeux au niveau maximum et obligez les gens à repenser fondamentalement leur façon d’interagir avec le monde virtuel et les joueurs qui s’y trouvent », se justifie l’ingénieur, qui n’y va d’ailleurs pas de main morte. En effet, pour mettre ôter la vie à son utilisateur, le casque va tout bonnement déclencher 3 charges explosives fixées à l’avant, réduisant au passage en bouillie le crâne de son propriétaire. Une méthode jugée malgré tout « peu élégante » par son créateur.

Ce dernier est visiblement très enthousiasmé par son projet, puisqu’il prévoit en plus de cela de développer une version qu’il serait impossible de retirer une fois installée sur son visage. Merci Palmer, mais on préfère encore dépenser une fortune pour le PlayStation SVR 2.

Source : Palmer Lucky



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !