Bitcoin : les gros pollueurs sont interdits de séjour pendant 2 ans à New York

 

L'État de New York a décidé de faire une pause sur le minage massif de bitcoin. Une loi empêche ainsi toute nouvelle demande visant à créer ou transformer une usine en ferme à bitcoin.

Bitcoin
Crédit photo : Unsplash.

C'est une réelle victoire que viennent de remporter les défenseurs de l'environnement. La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a signé un projet de loi destiné à réguler les sites de cryptominage les plus polluants.  Ainsi, un moratoire de deux ans est mis en place : il qui concerne tout nouveau permis délivré à une centrale à combustibles fossiles, laquelle chercherait à miner des cryptomonnaies.

Si la mesure qui vient d'être adoptée ne concerne pas les “petits” producteurs de Bitcoins, elle a dans le collimateur les plus gros mineurs. En outre, les blockchains moins polluantes comme l'Ethereum ne sont pas concernées.

New York empêche la création de centrales destinées au minage de bitcoin

Le site The Verge rappelle qu'une usine en difficulté de l'État de New York a réussi à surmonter ses problèmes financiers en minant du Bitcoin. Cette centrale de Finger Lakes, baptisée Greenidge Generating Station, se targue de “fournir une source d’énergie propre et fiable au réseau énergétique de l’État de New York, et de fournir l’électricité nécessaire pour alimenter jusqu’à 20 000 foyers et entreprises de la région en 2020.”

Dans le même temps, l'entreprise explique sur son site qu'elle mine du Bitcoin et n'hésite pas à en faire la promotion à outrance. De quoi faire bondir les défenseurs de l'environnement, même s'il était question de préserver des emplois. Rappelons que la plus grande ferme de Bitcoin des États-Unis consomme autant qu'un demi-réacteur nucléaire.

La nouvelle loi exige désormais que l'État de New York lance une étude sur l'impact environnemental du minage de cryptomonnaie comme le Bitcoin. L'usine de Fingers Lakes n'est cependant pas concernée par la nouvelle loi, puisqu'elle est déjà implantée.

L'adoption de la loi de Kathy Hochul était loin d'être gagnée

L'avenir de la loi adoptée par Kathy Hochul était pourtant loin d'être assuré. La Blockchain Association a récemment dépensé 225 000 dollars en lobbying, afin d'empêcher le projet d'aboutir. Comble de l'ironie, certains membres de l'association avaient même soutenu financièrement l'élection de Kathy Hochul au poste de gouverneure de New York.

Bien que les défenseurs mettent en avant l'impact écologique du cryptominage, ils soulignent également les répercussions de l'implantation ou de la transformation d'une centrale électrique. Bruit pour les riverains et baisse du tourisme sont autant de conséquences négatives qui pourraient ainsi être évitées.

Source : The Verge



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !