Barack Obama met en garde contre les « dangers » d’internet et des réseaux sociaux

Barack Obama a critiqué les réseaux sociaux ainsi que l’utilisation qui est en faite et a pointé du doigt les « dangers d’internet ». D’après lui, le web favorise le fait que les gens se renferment sur leurs préjugés et ne parvient pas à remplir correctement sa fonction d’information. L’ancien président américain était interrogé par le Prince Harry dans le cadre d’une émission de radio de la BBC. 

barack obama

Lors d’une interview menée sur la BBC par le Prince Harry, Barack Obama a évoqué la problématique des réseaux sociaux et d’internet en général. Il estime que l’utilisation de ces outils n’est actuellement pas la bonne et qu’ils doivent être des moyens de créer un espace commun où débattre et non diviser. Certains y voient là une référence à Donald Trump, jamais expressément cité, et à sa manière bien personnelle d’utiliser Twitter.

Barack Obama s’en prend aux réseaux sociaux et à internet

Barack Obama s’est exprimé sur le besoin « d’exploiter cette technologie de façon à ce qu’elle permette une multiplicité de voix » sans pour autant conduire « à une division de la société« . Selon lui, les réseaux sociaux nous empêchent d’accéder naturellement à différents points de vue sur des questions complexes. Leur principe de fonctionnement même, qui repose sur la proposition de contenus similaires à ceux déjà consultés, est donc remis en cause par l’ancien président américain.

« Un des dangers d’internet, c’est que les gens peuvent avoir des réalités complètement différentes. Il peuvent être enveloppés par de l’information qui ne fait que renforcer leurs préjugés », estime Obama. Il a également mentionné la cruauté dont peuvent faire preuve certains internautes sous couvert d’anonymat et a insisté sur l’importance de parler aux gens en personne pour vraiment les connaître.

Barack Obama ne condamne pas totalement internet et les réseaux sociaux, qu’il a lui-même utilisé pour se faire élire. Il a d’ailleurs battu le record de likes et de retweets avec une publication contre le racisme et la haine. Il considère les réseaux sociaux comme « des outils vraiment puissants » qui permettent à des personnes aux intérêts mutuels de se connaître et d’entrer en contact. En témoigne l’émulation sur le web avec les campagnes virales #MeToo ou #BlackLivesMatter.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Microsoft Edge va supporter les extensions Chrome

Microsoft Edge va supporter les extensions disponibles pour Google Chrome quand le développement de la prochaine version du navigateur, avec le moteur de rendu Chromium, sera achevé. Cette nouvelle mouture ne devrait d’ailleurs pas être seulement disponible sur les ordinateurs…