Attention, les impôts ne proposent pas de vous rembourser, c’est une arnaque

Une nouvelle arnaque aux impôts est actuellement en cours. Comme souvent, elle consiste à faire croire aux victimes qu’elles se rendent sur le site du gouvernement pour toucher un remboursement.

arnaque impots remboursement
Crédits : capture UFC-Que Choisir

En cette période de fin d’année, les arnaques se bousculent dans les boîtes mail pour espérer piéger les personnes les plus crédules. La semaine dernière, l’UFC-Que Choisir a notamment alerté sur les combines reposant sur les promotions du Black Friday. Aujourd’hui, l’organisme revient à la charge, en dévoilant cette fois une arnaque profitant de la déclaration d’impôts 2021. En effet, une campagne de phishing est actuellement en cours et utilise un procédé très vicieux : elle fait croire à sa victime qu’elle a droit à un remboursement.

Le courrier reçu reprend le design habituel de la plateforme gouvernementale, avec l’en-tête bien connu. En cliquant sur le lien proposé, on tombe sur une copie quasi parfaite du site d’origine. Si l’on a le malheur de s’aventurer plus loin, il ne faut pas longtemps avant que l’on se voie demander ses coordonnées de carte bancaire. Il est donc impératif de vérifier plusieurs points avant de commettre l’irréparable. À commencer par le mail reçu : bien souvent, l’adresse utilisée n’a rien à voir avec les adresses mail officielles.

Gare aux mails de remboursement des impôts

De plus, l’arnaque n’échappe pas aux travers habituels du genre, à savoir les fautes d’orthographe et de syntaxe présentes dans le texte. En outre, il est possible de lire « vous avez le droit à recevoir », ce qui devrait vous mettre la puce à l’oreille. Autre indice qui révèle généralement la supercherie : l’URL du site web. Dans le cas présent, il s’agit de « mandowalartstudio.com », ce qui n’a donc rien à voir avec le site des impôts. Notez qu’il commence tout de même par HTTPS, ce qui peut porter à confusion. Enfin, UFC-Que Choisir souligne qu’aucun des liens sur la page n’est actif.

Sur le même sujet : Bitcoins, Ethereum et impôts — la déclaration au fisc est obligatoire, voici ce qu’il faut savoir

Pour finir, le plus évident est sans doute la méthode utilisée. Jamais le site des impôts ne vous demandera vos coordonnées de carte bancaire pour procéder à un remboursement, ce dernier se fera automatiquement sur votre compte. « Dès la première suspicion de fraude, n’allez pas plus loin et contactez l’organisme officiel par vous-même, soit dans votre espace en ligne, soit par téléphone, afin de vérifier si l’information reçue est valide », conseille l’UFC-Que Choisir.

Source : UFC-Que Choisir



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !