Windows sur ARM : un accord exclusif entre Microsoft et Qualcomm, mais pour combien de temps encore ?

 

Qualcomm et Microsoft sont partenaires en ce qui concerne la conception des SoC ARM pour les appareils Windows. Comme le note XDA Developers, ce contrat n’est pas éternel, ce qui signifie qu’un jour ou l’autre, nous pourrons voir d’autres constructeurs sortir des processeurs ARM pour les terminaux Windows.

SQ1

Qualcomm est le seul constructeur à proposer des processeurs pour les ordinateurs Windows. Aucun SoC d’une autre marque ne peut faire fonctionner l’OS, même les M1 d’Apple via Bootcamp. Et pour cause : Microsoft et Qualcomm ont signé un partenariat exclusif, révèle XDA Developers. Cependant, celui-ci n’est pas illimité dans le temps et devrait se terminer bientôt. Les concurrents sont même déjà à l’affut.

Le fait est que les deux sociétés ont travaillé ensemble sur les PC ARM depuis leur conception. Qualcomm n’a pas attendu que Windows soit compatible pour en produire et vice versa. Mais les autres constructeurs lorgnent sur ce marché et la seule chose qui les empêche de sauter le pas, c’est bien ce contrat d’exclusivité.

Microsoft et Qualcomm arrivent à la fin de leur partenariat, ce qui aiguise l'appétit de la concurrence

On ne sait pas exactement quand ce deal arrivera à son terme, mais XDA Developers parle de « bientôt ». Plus rien n’empêchera alors Samsung de proposer des versions de ses SoC Exynos spécialements dédiés aux machines Windows. De même, certaines fuites laissent déjà présager que MediaTek se tient prêt. Cela ne signifie pas pour autant que Qualcomm serait hors course, au contraire, puisque le fabricant aurait déjà une bonne longueur d’avance.

A lire aussi – Test Asus ZenBook 13 OLED (UX325E) : l’un des meilleurs ultra-portable Windows du marché

La fin de ce partenariat n’est pas un événement anodin, puisqu’il pourrait faire explorer le marché des ordinateurs Windows ARM. Ces SoC sont moins chers à produire que les processeurs Intel ou AMD classiques, ce qui conduit à des machines beaucoup plus abordables. Avec l’émulation des applications x86 de Windows 11, il n’y a quasiment plus de différence avec un PC classique.

Cela permettrait aussi à Microsoft de concevoir son propre SoC pour ses Surface, comme Apple avec ses MacBook. Plusieurs fuites laissent en effet présager une continuation du partenariat sur ce point entre les deux géants de l’informatique.

Source : XDA Developers



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !