Apple travaille sur son propre modem pour iPhone, adieu Qualcomm ?

Apple continue son émancipation en développant son propre modem mobile à destination des futurs iPhone. Après s'être rapprochée de Qualcomm pour équiper ses flagship actuels, la firme de Cupertino cherche de plus en plus à produire des appareils 100% faits maison. Quoiqu'il arrive, les deux entreprises restent sous contrat pendant encore 5 ans.

La puce A14 de l'iPhone 12

L'annonce a suffi à faire chuter de 4,4% le cours en Bourse de Qualcomm. Johny Srouji, senior vice-président des technologies hardware chez Apple, a révélé à ses équipes que la firme travaille actuellement son propre modem pour iPhone. “Cette année, nous avons démarré le développement de notre premier modem cellulaire, ce qui lancera d'autres transitions clés”, a-t-il déclaré. “Ce genre d'investissements stratégiques sur le long terme sont une part essentielle de l'existence de nos produits et des innovations technologiques qui nous serviront à l'avenir”.

En 2019, Apple a fait l'acquisition du service développement de modem d'Intel pour 1 milliard de dollars, afin de se construire une équipe chargée de créer son propre modèle. Le partenariat entre les deux compagnies remonte à plusieurs années, avant que la firme à la pomme se rapproche de Qualcomm pour la fabrication du modem 5G de l'iPhone 12. Là encore, rien n'a été fait au hasard : depuis des années, Apple embauche des ingénieurs de chez son nouveau partenaire, également dans le but de développer son propre modem.

À lire également : Macs M1 – Apple teste des puces bien parties pour ridiculiser Intel en 2021 et 2022

Apple reste sous contrat avec Qualcomm

Cette décision est finalement dans la lignée de l'évolution d'Apple depuis ces dernières années. En 2010 déjà, Apple avait développé sa propre puce A4 pour l'iPhone 4 et le premier iPad. Suite à cela, des puces pour Apple Watch et Apple Tv ont également vu le jour au sein des bureaux de la marque, accompagnées de processeurs spéciaux pour les capteurs photo, l'intelligence artificielle ou encore la collecte de données.  Sans surprise, Johny Srouji n'a pas oublié de mentionner la M1, qui équipe les derniers MacBook et qui a marqué un tournant dans l'histoire de la compagnie cette année.

Aucune date de lancement pour ce modem n'a été annoncée. Néanmoins, dans son accord avec Qualcomm, qui a coûté 4,5 milliards de dollars à Apple, il est spécifié que les entreprises sont liées pour encore 5 ans. Que les prochains iPhone soient équipés ou non de modems Qualcomm, celle-ci touchera quoiqu'il arrive des avantages financiers de la part de leur constructeur. Reste que 11% des revenus de la compagnie proviennent d'Apple, dont la dernière décision risque donc de coûter cher. Le constat est par ailleurs similaire pour Intel, dont 7% des ventes sont effectuées par la firme de Cupertino.

Source : Bloomberg



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !