Apple : le premier benchmark de la puce M2 Max a déjà fuité sur GeekBench

 

Le benchmark de la puce M2 Max d'Apple a fuité sur Twitter. Même si on ne peut pas en tirer de conclusion définitive, il semble que le M2 Max sera plus une évolution qu'une révolution.

Apple M2

La puce M2 d’Apple est censée ridiculiser les processeurs d’Intel. Elle succède à l’Apple Silicon M1 dont tout le monde avait vanté les performances et l’efficacité énergétique. Un benchmark de la version Max de la dernière née des Apple Silicon a fuité sur les réseaux. Les résultats, s’ils sont fiables, laissent penser que si gain de performance il y a, il ne sera pas tonitruant.

Le benchmark de l’Apple M2 Max a été repéré par ShrimpApplePro, un gros pourvoyeur d’informations concernant la marque à la pomme sur Twitter. Les chiffres qu’il publie proviennent de GeekBench 5, un site sur lequel les utilisateurs peuvent partager, à des fins de comparaison, les mesures qu’ils ont effectuées sur divers processeurs. Selon le membre de Twitter, le Mac tournant sous processeur M2 Max est répertorié sous le nom de « Mac14.6 ». Ce dernier possède un CPU de 12 cœurs cadencé à 3,54 GHz pour 96 Go de mémoire vive.

Comparé au M1 Max, le gain de performance apporté par le M2 Max sera de l'ordre de 14 %

Le M2 Max obtient une note de 1853 en monocœur et 13 855 en multicœur. Rappelons que la puce M1 Max a été mesurée à 1746 en monocœur et 12 154 en multicœur. La configuration n’est cependant pas exactement comparable, puisque le M1 Max n’est doté que de 10 cœurs. À titre de comparaison, le processeur Core i9-12900HK d’Intel a obtenu un score multicœur de 13 235 points.

À lire — Apple M2 : le nouveau processeur des MacBook est jusqu’à 45 % plus puissant que le M1

Si l’on se fie à ces seuls tests, la puce M2 Max apporte un gain de performance de l’ordre de 14 % par rapport à sa prédécesseure. Tel quel, le chiffre est un peu décevant, mais les professionnels qui tirent la quintessence de leurs ordinateurs sauront sans doute apprécier les quelques secondes de traitement gagnées. Et Apple le souligne fréquemment, c’est dans le domaine de l’efficacité énergétique que leurs puces se démarquent de la concurrence. Pour l’heure, il est impossible de tirer une conclusion définitive à partir de ce simple benchmark. Il faudra essayer les nouveaux dans des conditions d’utilisation réelles. De nombreux ordinateurs siglés Apple et tournant sous Apple Silicon M2 (dans ses diverses déclinaisons Pro, Max et Ultra) sont attendus courant 2023. Les MacBook Pro 14 et 16 pouces, un Mac Mini, un Mac Studio, mais aussi le Mac Pro.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !