Antennes 5G dans les masques, la nouvelle théorie du complot complètement absurde

Une nouvelle théorie du complot a fait son apparition sur la toile. Selon certains, des antennes 5G se cacheraient dans les masques chirurgicaux pour nous suivre à la trace. Une théorie repérée par le très sérieux Forbes, qui s’inquiète des conséquences sanitaires qu’elle pourrait avoir.

masque
Crédits : Anshu A/Unsplash

Il y existe beaucoup de théories du complot. Il faut l’avouer, dans un élan de curiosité malsaine nous aimons parfois nous moquer de ceux qui croient aux théories les plus farfelues. Elles sont en général absurdes, mais sans grandes conséquences. Cependant, certaines peuvent inquiéter, comme celle repérée par Forbes : il y aurait des antennes 5G dans les masques chirurgicaux afin de nous suivre à la trace. Elle pourrait en effet pousser les adeptes à ne pas se protéger contre le coronavirus, et par conséquent ne pas protéger les autres.

Le très sérieux site américain pointe du doigt des tweets partagés de nombreuses fois dans lesquels des gens découpent des masques. A l’intérieur de chaque masque chirurgical, il y a un petit morceau de métal pour épouser la forme du nez, mais ces vidéos arguent qu’il s’agit en réalité d’antennes 5G. Oui.

Ce petit bout de métal pourrait avoir deux objectifs selon la théorie du complot à laquelle vous croyez : soit vous suivre à la trace en profitant du corona, soit diffuser le corona pour… pour une raison ou pour une autre. Dans tous les cas, tout cela est absurde. Les barres en métal des masques ne sont évidemment pas des antennes 5G. Ce n’est pas comme cela que marche ce réseau.

La 5G et le corona, cocktail explosif

Il est toujours bon de rappeler que porter un masque vous protège, mais protège surtout les autres. Cette théorie du complot qui incite les gens à ne pas en mettre est donc inquiétante. Beaucoup pourraient choisir de ne pas en porter et de propager le virus pour lutter contre une antenne 5G qui n’existe pas.

A lire aussi – 5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

Le coronavirus et la 5G ont souvent été liés par les théories du complot les plus farfelues. Certains affirment par exemple que le virus est diffusé par la 5G, d’autres que le corona n’existe tout simplement pas et que la maladie est due aux ondes émises par les antennes. Un véritable festival qui pousse parfois certains adeptes à s’attaquer aux installations, quitte à finir au poste. Nous n’allons pas faire la publicité de ces théories ici, mais des sites dédiés sont trouvables en deux secondes sur Google, ce qui peut expliquer leur popularité.

Il ne faut plus qu’espérer que cette théorie ne se propage pas en France.

Source : Forbes



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
OLED : vos cheveux peuvent être recyclés en écrans dernier cri

Des scientifiques australiens ont trouvé une nouvelle méthode pour fabriquer des écrans OLED flexibles : utiliser des cheveux humains. Cette manière de faire peu conventionnelle permet de puiser dans une ressource jusque-là inexploitée. A un cheveu de révolutionner l’industrie. Des scientifiques…

Cette clé USB ne protège pas de la 5G, c’est une arnaque

La 5GbioShield est une clé USB censée protéger l’utilisateur des ondes 5G. Derrière cette affirmation farfelue se cache en réalité une arnaque bien montée par une société britannique. Vendue 315 euros, c’est en réalité un produit à 5 euros. Non,…

Cet appareil à lécher reproduit le goût des aliments vus à la TV

Le Norimaki Synthetiser est un « synthétiseur électronique de goût ». Concrètement, il s’agit d’un appareil à lécher capable de reproduire artificiellement les goûts des aliments et des plats vus à la télévision. Conçue par un chercheur japonais, cette sucette électronique est…

Un GPS précipite une voiture dans le Vieux-Port à Marseille

Un GPS a envoyé une nouvelle voiture dans le Vieux-Port à Marseille. En suivant religieusement le trajet affiché à l’écran, un automobiliste de 56 ans a fini sa course au bout d’une pente de mise à l’eau, quai Marcel Pagnol ….