Amazon France prolonge la fermeture de ses entrepôts jusqu’au 13 mai 2020

 

Amazon France a une nouvelle fois décidé de prolonger la fermeture de ses entrepôts. Finalement, les centres de distribution du groupe resteront fermés jusqu'au 13 mai 2020. Contrainte de suspendre ses activités suite à une décision de justice, la firme rappelle que les clients français peuvent continuer à commander sur son site. 

amazon fermeture entrepôts france

“L’astreinte, telle que précisée par la Cour d’Appel, nous oblige à envisager de poursuivre la suspension d’activité de nos centres de distribution français jusqu'au mercredi 13 mai inclus” annonce Amazon France sur son compte Twitter. C'est déjà la troisième fois qu'Amazon prolonge la fermeture de ses centres français. Pour mémoire, les entrepôts situés dans l'Hexagone sont fermés depuis le 15 avril suite à une décision de justice.

Néanmoins, Amazon continue de travailler sur les modalités de réouverture de ses centres. “Nous continuons à travailler avec nos partenaires sociaux et à évaluer la meilleure façon d’opérer nos centres de distribution à la lumière de la décision de la Cour” explique la firme de Jeff Bezos.Sans surprise, Amazon a de nouveau contesté la décision du tribunal judiciaire de Nanterre et de la Cour d’Appel de Versailles. “Nous réitérons notre désaccord avec les récentes décisions de justice qui ont été prononcées et avons décidé de nous pourvoir en cassation” poursuit le communiqué. Amazon s'apprête donc à saisir la Cour de cassation de son dossier.

Sur le même sujet : un employé Amazon contaminé par le coronavirus est mort

Condamné à cesser la livraison des PC, smartphones et de tous les produits non essentiels pendant le confinement, Amazon avait préféré fermer ses entrepôts. L'entreprise considère en effet que le jugement est impossible à appliquer et craint une amende en cas d'infraction. De même, Amazon considère que toutes les mesures de sécurité ont été prises afin de protéger ses employés du coronavirus. “Nos centres de distribution sont sûrs” assène le groupe.

“Nos clients en France peuvent commander plusieurs millions de produits auprès des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon et au travers de notre réseau logistique mondial” conclut le géant du commerce en ligne, dont la filiale française a enregistré une baisse de 20% de son chiffre d'affaires depuis la décision du tribunal de Nanterre.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !