Leurs enfants s’appellent Alexa, ils supplient Amazon de changer le nom de son assistant virtuel

 

Face aux nombreuses moqueries et remarques qu'endure leur petite fille Alexa, des parents supplient Amazon de changer le nom de son assistant virtuel. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls à demander à ce que le géant du web renomme son assistant, au profit d'un nom “moins humain”.

alexa enfant plainte
Crédits : YouTube

Si certains n'hésitent à appeler leurs enfants Twifia pour gagner 18 ans d'internet gratuit, d'autres doivent vivre chaque jour avec les moqueries et les remarques depuis que leur prénom est devenu celui de l'un des assistants virtuels les plus utilisés au monde : Alexa. C'est ce que racontent les parents d'une petite Alexa à nos confrères britanniques de la BBC.

Depuis la popularisation de l'assistant virtuel d'Amazon, la jeune fille a été victime de harcèlement et d'abus quotidiens au collège, de la part des élèves comme des professeurs. “Elle a commencé à ne plus vouloir se présenter à cause des blagues et du retour de bâton. C'était et c'est toujours une enfant, mais les adultes pensaient que c'était normal de se moquer d'elle. L'école ne l'a pas aidée et lui a dit qu'elle devait développer sa résilience”, explique la maman d'Alexa à la BBC.

La petite Alexa souffre maintenant d'importants troubles psychologiques, et devant sa détresse, les parents ont pris une décision lourde de sens : changer légalement le prénom de leur enfant. “Elle est dans un bien meilleur endroit maintenant. Nous avons coupé les ponts avec ses anciens “amis” et l'avons inscrite dans une nouvelle école pour lui permettre de prendre un nouveau départ. L'injustice ne la quittera jamais, nous non plus. Amazon doit changer le mot d'activation par défaut sur ses appareils. Il est clair qu'il n'y a pas eu assez de recherche éthique sur l'utilisation du nom Alexa”, assure la mère d'Alexa.

À lire également : Cette femme appelée Siri demande à Apple de lui offrir un MacBook

Les Alexa du monde entier en veulent à Amazon

Au Royaume-Uni, 4000 personnes âgées de moins de 25 ans se prénomment Alexa actuellement, et certains de leurs parents ont raconté des histoires similaires à la BBC. “Cela a commencé à la réception. Les enfants plus âgés disaient des choses comme Alexa, joue du disco. Les autres garçons l'ont compris et lui ont crié des ordres”, raconte Charlotte, maman d'une petite Alexa.

Bien entendu, ce problème ne se limite pas aux Alexa du Royaume-Uni. Lauren Johson, originaire du Massachusetts aux États-Unis, a lancé une campagne intitulée Alexa is Human. “Ma fille Alexa a maintenant 9 ans. Tout cela va bien au-delà des taquineries et des brimades “normales”. C'est de l'effacement d'identité. Le mot Alexa est devenu synonyme de serviteur ou d'esclave. Cela autorise les gens à traiter les personnes portant le nom d'Alexa de manière servile”, explique-t-elle.

De son côté, Amazon s'est dit “attristé par les expériences” qui ont été partagées et rappelle que “l'intimidation de toute sorte est inacceptable, et nous la condamnons dans les termes les plus forts possible”. D'un autre côté, Amazon précise qu'il existe d'autres mots d'activation comme Echo ou Ordinateur, suggérant au passage qu'un changement de nom n'est pas vraiment à l'ordre du jour.

Source :  BBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !