Acheter des médicaments sur Internet sera bientôt plus facile, annonce le gouvernement

L’achat de médicaments par Internet sera bientôt plus facile, annonce Edouard Philippe, le premier Ministre français. D’après l’homme politique, les conditions de vente en ligne en France sont actuellement trop restrictives et limitent l’émergence d’une saine concurrence. Il souhaite donc assouplir la législation en vigueur. Explications. 

acheter medicaments internet

Ce 5 mars 2019, Edouard Philippe s’est fendu d’un long discours devant l’Autorité de la concurrence. Pour redonner du pouvoir d’achat aux français, il veut permettre à la concurrence de se développer plus librement, notamment de le domaine de la vente de médicaments sur internet, autorisée en France depuis 2013.  La loi interdit actuellement à des plateformes comme Amazon et aux professionnels de la vente de vendre des médicaments sur le marché français. Seuls les pharmacies y sont autorisées.

Pourquoi Edouard Philippe veut faciliter l’achat de médicaments sur internet

« Nous sommes sans doute allés très loin dans ce domaine et les conditions de la vente en ligne de médicament dans notre pays apparaissent trop restrictives » estime Edouard Philippe, tout en reconnaissant que ce domaine nécessite de « fixer des règles exigeantes ». Les achats de médicaments en ligne ne représentent aujourd’hui qu’un 1% des ventes totales. En Allemagne par exemple, ce pourcentage grimpe 15%, souligne le dirigeant.

Lire aussi : achats en ligne – un élu veut instaurer une nouvelle taxe de 1€ par colis livré dès 2020

« Est-il justifié d’interdire à plusieurs pharmacies de se regrouper pour vendre en ligne des médicaments » interroge le premier ministre. Selon lui, un assouplissement de la législation permettra aux consommateurs de profiter d’une plus grande transparence sur le prix des médicaments. « Des prix qui, pour des médicaments courants, varient du simple au triple » regrette-t-il. In fine, cette nouvelle politique boostera le pouvoir d’achat des français.

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a été chargée de s’occuper du dossier en « concertation avec les professionnels de santé, médecins, pharmaciens, et avec les représentants des patients ». Edouard Philippe n’a pas précisé quand la législation pourrait changer. Le premier ministre a néanmoins tenu à tempérer ses propos, en soulignant que « la concurrence n’est évidemment pas la solution à tous les problèmes mais elle est une des solutions au problème de pouvoir d’achat auquel notre société fait face ». Que pensez-vous de cette initiative ? Achetez-vous régulièrement des médicaments sur internet ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…