4G : les opérateurs couvrent 99 % de la population, mais il reste beaucoup de zones blanches

 

L’ARCEP a mis à jour sa carte de couverture de la France en 4G. Selon les derniers chiffres, 99 % de la population est couverte par les quatre opérateurs. Mais il reste encore de nombreuses zones dites « blanches » où aucun réseau n’est disponible. Sur les 5000 sites identifiés, près de 1300 seront en services avant la fin de l’année et 2200 autres sont en cours de déploiement. Mais certains sites n’ouvriront pas avant 2024.

operateurs 4g

Nous parlons beaucoup de la 5G actuellement. Et c’est bien normal : cette nouvelle connectivité offre des débits incroyables, une latence très faible et un nombre de connexions simultanées en forte hausse par rapport à la 4G. Seulement, si la 5G est déjà en cours de déploiement dans les zones urbaines denses et semi-denses (couvrant 3 millions de Français), la génération précédente, elle, peine à être accessible par toute la population.

Lire aussi – SFR est champion du déploiement 4G en avril 2022, la France dépasse les 60 000 sites

L’ARCEP a récemment mis à jour les chiffres de couverture du territoire français. Et globalement, les chiffres sont bons, puisqu’Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom couvrent chacun 99 % de la population française. Bien sûr, couvrir la population n’est pas synonyme de couvrir le territoire, parce qu’il existe des zones blanches habitées par peu de français qui ne sont pas très « rentables ». Et c’est là où nous parlons du « dispositif de couverture ciblée ».

Sur les 3500 zones blanches identifiées, 1277 sont désormais couvertes en 4G

Si vous n’êtes pas familier de ce dispositif, sachez que le gouvernement français a réalisé une liste de zones « dans lesquelles un besoin d’aménagement numérique du territoire a été identifié ». Le but est d’améliorer de manière localisée et significative la couverture l’accès aux services numériques. Cette liste a commencé d’être établie en 2018. Et elle a grossi grâce à divers amendements. Elle en compte aujourd’hui 3677 (dont 522 ont été ajoutées en février 2022). L’objectif est d’en attribuer 5000 par opérateurs, sachant que certains emplacements sont mutualisés.

arcep zones blanches 4g

L’ARCEP en a attribué environ 3400 à chaque opérateur. Un peu moins pour Orange et un peu plus pour ses trois concurrents. Au 31 mars 2021, seulement 1277 sites ont été activés. 1188 sites sont mutualisés entre les quatre opérateurs, 27 sites par trois opérateurs et 34 sites par deux seulement. Selon les estimations, il restait 627 sites en attente d’activation à la fin du mois de mars. Soit 1904 sites qui, potentiellement, seront ouverts au 30 septembre 2022. En outre, les opérateurs affirment que 1622 sites seront activés entre octobre 2022 et mars 2024. Soit un total de 3526 sites (c’est légèrement plus que le nombre total attribué à date à cause des mutualisations.

Il existe plus de 60 zones où les opérateurs ne peuvent s'installer

Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle dans ces chiffres. Commençons par la bonne : les opérateurs jouent le jeu et le déploiement est relativement constant. Si vous êtes dans une zone blanche concernée par ce dispositif, vous pouvez retrouver la carte interactive en lien en fin de cet article. La mauvaise nouvelle est qu’il y a encore beaucoup de travail. Les opérateurs n’en sont qu’aux deux tiers de leur liste respective de zones à couvrir. Et chaque nouvel emplacement ne sera pas couvert avant 2024. En outre, Free, Orange, Bouygues et SFR ont listé 67 zones « en attente de déploiement » où ils rencontrent des difficultés. Des sites en attente depuis plus de 3 ans ! Parvenir à 100 % sera très, très, très long.

Source : ARCEP



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !