Test Xiaomi QiCycle EF1 : le vélo électrique pliant connecté ultra-compact

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi QiCycle, un vélo électrique pliant connecté. Son design est compact et ce dernier est équipé d’un compteur capable d’afficher de multiples informations. Une application mobile permet de récupérer les statistiques simplement. Nous faisons un point complet sur sa fiche technique, son ergonomie, son autonomie ainsi que son prix et sa disponibilité.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ACHETER LE XIAOMI QICYCLE EF1

Xiaomi propose un vélo avec assistance électrique, le QiCycle EF1. Nous avons pour habitude sur le site de proposer des tests de produits high-tech de plus en plus variés et nous nous intéressons tout particulièrement aux produits proposés par ce constructeur. Après avoir proposé le test du robot aspirateur et de la caméra IP Mijia 720p, sans oublier les multiples smartphones proposés par la firme, le moment est venu de s’intéresser à ce moyen de locomotion qui a de nombreux atouts.

Ce n’est pas directement Xiaomi qui conçoit le vélo que nous testons aujourd’hui, c’est en fait iRiding. La firme a signé un partenariat pour que ce fabricant puisse profiter de son aura. Le constructeur n’a de de cesse de se diversifier et ce produit en est un parfait exemple. Xiaomi va débarquer en France le 22 mai 2018, ce test vous donnera un autre aperçu des produits que commercialisera le fabricant dans l’hexagone.

Dans la boîte

Après la livraison, le vélo doit d’abord être monté. Par exemple, les pédales ne sont pas fixées et de multiples caches de protection doivent être retirés. Ensuite, le constructeur se contente comme souvent du minimum, nous retrouvons un chargeur et un manuel d’utilisateur en chinois. Bien entendu, la boîte est très imposante compte tenu du fait que nous avons affaire à un vélo.

Fiche technique

 Fiche technique du Xiaomi QiCycle EF1
Dimensionsdéplié : 1247mm x 556mm x 928mm
plié : 1000mm x 450mm x 650mm
Poids14,5 Kg
MatériauAluminium
Puissance250W
Vitesses3
Dimension roue16"
Compteur de vitesseEcran de 1,8 pouces LCD, 160 x 128 pixels
ConnectivitéBluetooth 4.0 BLE
Résistance à l'eauOui
Batterie5800mAh / 208.8Wh
Port de chargePropriétaire
Recharge rapideNon
Recharge Qi sans filNon
ColorisBlanc
Prix± 700 euros

Le Xiaomi QiCycle EF1 propose un petit compteur de vitesse connecté qui permet de récupérer certaines statistiques via une application mobile. L’autonomie de l’engin est confiée à une batterie d’une capacité de 5800 mAh. Le vélo résiste à la pluie et ses dimensions compactes une fois plié permettent de le transporter aisément pour le monter dans un appartement ou l’entreposer quelque part. Celui-ci pèse 14,5 kg, c’est un poids raisonnable compte tenu de tout ce qu’il embarque.

Design, confort et ergonomie du QiCycle

C’est le premier vélo que nous testons sur Phonandroid. C’est personnellement ma première expérience avec un vélo électrique. J’utilise fréquemment un VTT B’TWIN qui n’a rien à voir avec l’engin proposé par Xiaomi. Il y a un réel fossé entre les deux. Cependant, la cible n’est pas la même, nous aurons l’occasion d’y revenir. Le QiCycle EF1 arbore un design plutôt quelconque avec des roues relativement petites de 16 pouces. L’aluminium est le matériau utilisé par le fabricant pour la conception du vélo. Nous retrouvons un petit moteur électrique caché au centre de la roue avant d’une puissance de 250 W. La fiche technique du fabricant précise qu’un frein à étrier est utilisé à l’avant et un autre à tambour à l’arrière.

Le guidon est composé de deux poignées pour les freins, un compteur de vitesse est également présent et un sélecteur de 3 vitesses. La selle n’est pas des plus confortables selon moi. Le vélo supporte une capacité maximale de 100 kg et les personnes ayant plus de 1 m 80 auront des difficultés à utiliser correctement ce vélo.

Un épais tube est présent en dessous de la selle et va jusqu’en dessous du guidon. La batterie est logée à l’intérieur et un emplacement est prévu sur le côté afin de brancher le vélo pour le recharger. Il faut compter 3 heures environ pour recharger la batterie totalement. Des lumières situées à l’avant et à l’arrière donnent de la visibilité au vélo en pleine nuit.

Pliage, dépliage et réglage du QiCycle

C’est un vélo pliant et celui-ci se destine avant tout aux personnes qui cherchent à pouvoir le transporter partout facilement. Justement le système de pliage est redoutablement efficace une fois que l’on a pris la main. Il faut un petit temps d’adaptation au début. En 20 à 30 secondes, l’engin se plie et se déplie une fois que l’on a pris l’habitude. Cerise sur le gâteau, il se transporte aisément grâce à un poids raisonnable et son faible encombrement.

Le dispositif tient principalement au tube présent sous la selle. En la desserrant, la partie arrière va se plier et rejoindre la roue avant. Il faut lever complètement la selle pour arriver à faire cette manipulation. Ensuite, il suffit de redescendre la selle et de la resserrer. Enfin on termine par le guidon qui se desserre pour le plier. Le tout est très compact et tient debout. Une fois cette manipulation réalisée le Xiaomi QiCycle peut être emmené partout en le prenant d’une seule main.

Le réglage de la hauteur de la selle est facilité par des graduations présentes juste en dessous de celle-ci. Il suffit tout simplement de l’ajuster en fonction de sa taille exprimée en cm. C’est vraiment appréciable puisque cela évite une perte de temps surtout que ce réglage est nécessaire à chaque fois que l’on doit déplier le Xiaomi QiCycle.

Assistance électrique

Nous avons affaire à un VAE – vélo à assistance électrique. Il n’avance pas tout seul, il faut pédaler pour que le moteur s’active. Bien entendu il est tout à fait possible de pédaler uniquement sans l’assistance électrique, si la batterie est vide ou par simple envie. Il y a 3 modes allant d’un niveau d’assistance modéré à maximum.

Lors de mon utilisation du QiCycle, j’ai constaté que l’on peut atteindre une vitesse légèrement supérieure à 20 km/h sans trop d’effort. Il ne sera d’ailleurs pas vraiment possible d’atteindre une vitesse supérieure à 25 km/h avec l’engin. Les beaux jours sont là et il est vraiment agréable de faire des balades sans trop se fatiguer. Cependant, lors de la montée de certaines pentes, j’ai pu constater un peu plus de difficultés qu’avec mon VTT. Ce n’est pas vraiment un appareil conçu pour la campagne.

Compteur connecté et application

On rentre dans un sujet qui fâche et pour cause, le compteur n’est disponible qu’en chinois. Muni d’un écran de 1,8 pouce, il est possible de consulter la vitesse à laquelle nous roulons bien sûr, mais également la distance parcourue, allumer les lampes LED du vélo et de connaître l’autonomie restante. Par chance, l’application, elle, est en anglais et cela permet de mieux interpréter les diverses données synchronisées via le Bluetooth. L’appairage se fait très simplement à l’aide d’un QR Code s’affichant sur l’écran du compteur de vitesse.

Pour allumer les lampes, il suffit de rester appuyer un peu sur la flèche du haut (simple mais j’ai tout de même mis 15 min à trouver la manip). Dommage que Xiaomi n’ait pas jugé utile de traduire l’interface de son compteur, au moins en anglais. Ce dernier peut enregistrer les données des 30 derniers jours, il n’est donc pas utile d’utiliser son smartphone à chaque fois pour procéder à l’export des informations collectées.

Autonomie et performances du QiCycle

La batterie de 5800 mAh permet au vélo d’avoir une autonomie comprise entre 35 et 45 kilomètres, selon le mode d’assistance électrique choisi allant de modéré à maximum. Naturellement, d’autres facteurs doivent être pris en compte comme le poids de l’utilisateur et les diverses pentes que l’on peut être amené à emprunter. Globalement, c’est une autonomie satisfaisante selon nous. Si la batterie est vide, il sera toujours possible de pédaler sans cette fameuse assistance. Il faut jusqu’à 3 heures pour recharger complètement la batterie avec le chargeur fourni.

Nous avons testé le vélo sur plusieurs types de terrain que ce soit sur l’asphalte ou des chemins un peu plus tortueux. Il est clair que ce vélo se destine surtout au bitume. Il se salit rapidement et par temps pluvieux la conduite paraît quelque peu glissante. Le freinage est vraiment excellent même lorsque l’on est à pleine vitesse.

Concernant le pédalage, malgré les petites roues nous n’éprouvons absolument aucune difficulté. L’assistance électrique fait vraiment bien son job. Petite remarque, à l’arrêt lorsqu’on touche à peine les pédales avec le niveau d’assistance maximum nous ressentons comme de petites vibrations. Le dispositif est vraiment bien rodé.

A qui s’adresse le QiCycle ?

Nous avons testé le vélo à la campagne. Il s’en est plutôt bien sorti sur des chemins qui ne sont pas vraiment adaptés à ses petites roues. Ce produit trouve idéalement sa place en ville et peut servir à se déplacer rapidement sans grande difficulté jusqu’à son lieu de travail. Il est même envisageable de pouvoir prendre les transports en commun en le pliant.

Clairement, un vélo pliant répond à diverses problématiques (appartement, pas de cave pour entreposer un vélo, l’amener au bureau ou tout autre lieu de travail). Les exemples peuvent être nombreux, avec ses 14,5 kg il peut également être amené chez soi et se glisser facilement dans un petit coin de son foyer. Sa taille compacte une fois que le vélo est plié est vraiment un gros point fort.

Prix et disponibilité

On attaque un sujet sensible, la douloureuse sera de 700 euros environ. Pour le moment, il faudra se tourner vers l’import pour pouvoir mettre la main sur ce vélo électrique. Il est disponible chez Gearbest par exemple qui nous a prêté notre exemplaire de test. Selon nous, c’est une excellente affaire, la qualité de fabrication est clairement au rendez-vous. Nous sommes rarement déçus des produits commercialisés par Xiaomi et celui-ci ne fait pas exception à la règle.

CLIQUEZ ICI POUR VOUS ACHETER LE XIAOMI QICYCLE EF1

Conclusion

Le Xiaomi QiCycle EF1 ne laissera personne indifférent. Son design est plutôt quelconque, mais sa petite taille et son faible encombrement sont clairement des atouts de taille. L’autonomie pouvant atteindre jusqu’à 45 km est vraiment appréciable. Il se plie et se déplie avec une facilité déconcertante en moins de 30 s.

Nous aurons tendance à déconseiller son utilisation à la campagne. Ce vélo est plutôt taillé pour la vie citadine. Il peut très bien remplacer aisément une trottinette électrique ou n’importe quel type de gyroroue. Facile à prendre en main, malgré le fait que le compteur connecté n’est disponible qu’en chinois. Avec l’arrivée prochaine de Xiaomi en France, on espère que ce produit sera disponible également dans la langue de Molière.

Dans les commentaires, n’hésitez pas à partager votre opinion et votre expérience, si vous possédez un VAE. Que pensez-vous du vélo de Xiaomi ?

NOTRE AVIS

Le vélo électrique Xiaomi QiCycle EF1 est un excellent produit ! La qualité de fabrication est clairement au rendez-vous. De nombreux arguments jouent en sa faveur, bonne autonomie, pliage et dépliage facile, un design un peu quelconque certes, mais avec sa petite taille il ne passe pas inaperçu.

Nous regrettons l’emploi unique de la langue chinoise sur le compteur qui peut poser quelques problèmes au départ. Cependant, il est facile de s’adapter, comme souvent Xiaomi va au plus simple et l’application disponible en anglais permet de passer outre cette barrière de la langue (à condition d’avoir des notions d’anglais, bien entendu).

Réagissez à cet article !
  • Skwo

    Merci sympa ce petit test… Dommage que pour les grands se soit une galère… Ce genre de vélo m’intéresse mais je fais 1m90 😕

  • Medoc

    a noté qu’il est debridable pour monter jusqu’a 35km/h bien sur plus de garantie, une autonomie moindre, etc

    • Si c’est le même débridage que la M365, dans ce cas, je le déconseille, le BMS est « hacké » plsu de recharge durant les freinages, mode roue libre, et gestion de la batterie réduite qu’à partir de 30%… on va plus vite mais nettement moins loin.

    • tsaim

      Pas 35 mais 29Km/h avec une batterie entre 60? et 100% pour le custom firmware, mais bon l’autonomie réduit très vite aussi.

      « Le QiCycle EF1 arbore un design plutôt quelconque »
      Heu comment dire j’ai le miens depuis plus de 6 mois, vu qu’il est assez rare et avec un design sortant de l’ordinaire, c’est plutôt le contraire, pas mal de personnes se retournent à son passage.

      Mais en tout cas c’est l’un de mes meilleurs achats enfin à 400€ (stock France) avec l’ancienne aide de l’état, à plus de 700€ même si il est bien placé par rapport à la concurrence je ne l’aurais sans doute pas pris. Je l’utilise pour le taf, faire des petites courses ou pour les vacances que ce soit lors des balades (route/piste cyclable) ou pour visiter les villes, il est juste génial, compact, ultra maniable et l’assistance électrique fait bien sont job.

  • Guillaume MOREL

    Le vrai problème de ce velo, c’est qu’il est quasi introuvable… 150 pièces en décembre et 150 début mai sur Gearbest… Les prochains en octobre ?

    Niveau design, original avec un cadre rond qui cache la batterie, c’est remarquable par rapport aux conccurent.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 6 : OnePlus parmi les grands

Avec le OnePlus 6, la marque souhaite prendre un tournant historique. Pour la première fois, son smartphone sera disponible chez un opérateur en France. OnePlus a donc mis les petits plats dans les grands. Nous avons testé le OnePlus 6 pendant plusieurs. Découvrez notre avis complet.

OnePlus 6 unboxing et prise en main : wahou !

Le OnePlus 6 est officiel et nous avons eu la chance de le découvrir en avant-première. Avant de vous livrer un test complet, nous partageons avec vous nos premières impressions dans un unboxing et une prise en main réalisée quelques…

Test Xiaomi Mi Mix 2S : le flagship borderless sans encoche

Le Xiaomi Mi Mi 2S passe sur notre banc de test. Le flagship borderless débarque avec un design très similaire à son prédécesseur, mais avec une fiche technique revue. Le constructeur communique sur un appareil photo très performant, nous allons…