Test Nintendo Switch : enfin une console audacieuse !

nintendo switch jeux noel

Maj. le 5 avril 2018 à 20 h 22 min

Enfin ! La Nintendo Switch est officiellement disponible depuis le 3 Mars 2017. La console de Big N était très attendue par les fans et les passionnés de jeux vidéo après l’échec de la Wii U. Nintendo a-t-il réussi son pari avec sa console hybride (portable et salon) ? Le japonais a-t-il vu juste face à la PS4 et la Xbox One ? Faut-il acheter la console ? Réponses dans notre test complet de la Nintendo Switch.

nintendo switch test

La sortie de la Nintendo Switch est l’évènement jeu vidéo de ce début d’année. Pour plusieurs raisons. D’abord parce que le japonais est attendu par les fans après le fiasco de la Wii U. La dernière console de Big N est loin d’avoir séduit le public, on peut même parler d’un véritable four. Alors la Switch était attendue comme un messie.

Au delà des fans de Nintendo, c’est aussi le monde du jeu vidéo qui était dans l’attente de la console. Car le marché est bien morose depuis quelques années maintenant. Sony domine avec sa PS4 et Microsoft tente de lui mener la vie dure avec sa Xbox One. Mais les résultats sont là : la PS4 explose tous les records de vente.

nintendo switch boite jeu

Mais ce n’est pas cette domination qui est à déplorer. C’est plutôt le manque d’imagination et l’uniformisation des produits proposés. Aujourd’hui, un PC, une PS4 ou une Xbox One permettent peu ou proue de jouer aux mêmes jeux (à quelques exclusivités près) et se battent sur les performances et la qualité des graphismes.

Nintendo ne joue pas cette course, d’où l’attente autour de la Switch. Le japonais a toujours souhaité exploiter au maximum le côté « ludique » des jeux vidéo(ludiques). Soit avec des univers bien à lui ou des licences à succès, soit avec une innovation dans le gameplay, soit dans le concept même de ses consoles. La Wii première du nom avait révolutionné le genre, et Nintendo en avait vendu des palettes. Mais qu’en est-il de la Switch ? Révolutionne-t-elle le genre ? Apporte-t-elle quelque chose de différent, d’unique ? On vous dit tout dans notre test complet.

Nintendo Switch : prix, date de sortie et fiche technique

Nintendo Switch : what’s in the box ?

Ceux qui ont précommandé la Nintendo Switch vous le confirmeront, la boîte de la console est étonnamment petite. Mais elle a une bonne gueule. Le packaging est soigné. Nous avons choisi une Nintendo Switch avec des Joy-Con bleu et rose. L’emballage est donc coloré, joyeux, et nous envoie des ondes positives. C’est du Nintendo.

nintendo switch boite

Dans la boîte, une fois la partie supérieure relevée, on retrouve directement la Switch, qui se présente en fait comme une petite tablette. A côté, les deux Joy-Con bleu et rose. Sous cette première couche, le dock qui permettra d’utiliser la Switch sur la TV en y insérant tout simplement la console. On retrouve tout le système de branchement, avec une prise HDMI et une prise secteur qui se branche en USB Type-C sur le dock.

Dans la boîte également, un manuel qu’on ne lit de toute façon jamais ainsi que deux petites dragonnes reliées à ce qui servira à compléter un Joy-Con pour en faire une manette à part entière. On notera que Nintendo a illustré tout autour de la boîte comment assembler les manettes dans les différents scénarios possibles. J’y reviendrai.

Ce qui surprend dès les premières minutes avec la Switch, c’est sa toute petite taille. Tout est tout petit, de la console en passant par le dock. Et que dire des manettes qui sont petites, fines et légères mais qui étonnamment offrent une prise en main très surprenante. J’y reviendrai également. En attendant, je vous laisse vivre ou revivre notre déballage en direct et les premières minutes de jeu sur Zelda : Breath of The Wild.

Nintendo Switch : unboxing vidéo

Nintendo Switch : fiche technique

Fiche technique Accessible pour les applications
CPU 4 coeurs ARM Cortex-A57, 2GHz max
Cache L2 2 Mo
ARM v8 64 bits
Chiffrement activé
3 coeurs (à déterminer)
GPU Architecture NVIDIA Maxwell 2nd gen
256 coeurs CUDA, 1 GHz max
1024 flops/cycle
Texture : 16 pixels/cycle
Fill : 14,4 pixels/cycle
A déterminer
Décodeur vidéo H.265, H.264, VP9, VP8, MPEG4, MPEG2 Ne supporte que le H.264, le VP9 et le VP8
Mémoire système 4 Go
Bande passante : 25,6 Go/s
VRAM : partagée
3,25 go (encore à déterminer)
Stockage système 32 go, taux de transfert max : 400 mo/s Sauvegarde des données et installation d’applications
Carte SD microSD, SDHC, SDXC Désactivé (activé dans le futur, seulement pour les développeurs)
Wi-Fi IEEE 802.11 a/b/g/n/ac Sans limite
LAN optionnel, 1 gb/s Sans limite
Bluetooth Bluetooth 4.0 + LE Désactivé
USB USB 2.0 et 3.0 Désactivé
Sortie vidéo 1920×1080 à 60 fps
3840×2160 à 30 fps
1920×1080 à 60 fps max
Sortie audio 192 KHz max, 24 bits, 7.1 48 KHz max, 16 bit, 5.1
Ecran 6,2 IPS LCD, 1280x720p Sans limite
Haut-parleurs Stéréo 48 KHz, 16 bits, 2.0 Sans limite
Ecran tactile Capacitif multi-touch 10 points, 1280×720 points les 15 points aux bords sont désactivés
Capteur de luminosité Oui Désactivé

Nintendo Switch : design

Nintendo avait un sacré défi à relever avec sa Switch. Car finalement le japonais lance une console qui est à la fois une console portable et de salon. Il est donc déjà, à la base du projet, difficile d’imaginer un objet qui se veut élégant dans les deux situations. Nintendo peut donc être fier d’avoir réussi son pari. La Nintendo Switch est particulièrement réussie du côté du design.

Nintendo a réussi à proposer une console modulaire qui une fois assemblée est très réussie, mais dont les modèles sont également très élégants lorsqu’ils sont isolés.

Nintendo Switch

Ainsi, la Switch en elle-même est une petite tablette noire sobre mais efficace. A l’arrière on trouve en gros, au centre, le logo « Nintendo Switch » ainsi que les haut parleurs situés sur le bas. Sur la gauche, on trouve une petite béquille amovible qui permet de poser la Switch sur une table par exemple pour y jouer en déplacement, seul ou à deux. Sous cette béquille se situe l’emplacement pour carte microSD.

nintendo switch review

Sur la tranche inférieure, on a le port USB Type-C qui permet de relier la console à son dock mais également d’être rechargée grâce à une batterie externe. Sur la tranche supérieure, de gauche à droite on a le bouton on/off, les touches volume, une autre sortie audio, la prise jack et le slot pour insérer les cartouches de jeu.

Dock

Le dock est de son côté un petit bloc de plastique cubique noir. Au centre, une grande fente permet d’intégrer la Switch pour une expérience de console de salon. C’est une prise USB Type-C qui est intégrée dans le dock pour y insérer la Switch. Le logo « Nintendo Switch » est également incrusté sur le dock dans des teintes de noir. A gauche, on trouve deux ports USB.

A l’arrière de la console, on trouve un petit clapet qui s’ouvre pour y brancher toutes les prises nécessaires. Trois ports sont disponibles à cet endroit : un port USB Type C pour relier la prise secteur, un port USB et un port HDMI. Ce n’est qu’un détail, mais ce système de clapet permet de cacher tous les câbles et d’offrir un design vraiment propre.

nintendo switch dock

D’autant que le tout est très compact et solide à la fois. Clairement, la Nintendo Switch à côté de la TV, ça a quand même de la gueule. Preuve s’il en faut, tous ceux qui ont vu la console près ma TV ont été intrigués par l’objet. Et une fois les manettes en main, leur étonnement n’a été que plus grand.

Nintendo Switch : manettes Joy Con et accessoires

La Nintendo Switch est fournie avec deux manettes dites Joy-Con ainsi que des petits accessoires permettant de moduler les configurations et s’adapter à chaque mode de jeu. Ainsi, les deux Joy-Con viennent se fixer de chaque côté de l’écran de la Switch lorsqu’il s’agit de jouer en mode nomade.

Si vous souhaitez jouer en posant la Switch sur une table, vous pouvez alors décrocher les Joy-Con et y intégrer deux petites dragonnes qui les transformeront en deux manettes distinctes. Chaque Joy-Con se transforme en petite manette individuelle pour jouer à deux en mode nomade. Il est également possible de la jouer perso et d’utiliser les deux Joy-Con détachés de la tablette pour un meilleur confort de jeu.

nintendo switch joycon separe

Enfin, ultime configuration possible : insérer les Joy-Con dans le « socle manette » fourni avec la Switch. Vous disposez ainsi d’une vraie manette de jeu, idéale pour jouer dans votre salon, sur votre TV. On notera que Nintendo propose également une manette Pro qui se rapproche des manettes PS4 et Xbox One mais qui coûte tout de même 70 euros.

Très honnêtement, après plusieurs jours de jeu, cette manette Pro n’est vraiment pas indispensable. J’ai joué plusieurs heures à Zelda : Breath of The Wild et les différentes configurations proposées sont très confortables.

Les Joy-Con ont beau être petits et légers, la disposition des différents boutons est plutôt bien pensée. J’ai été assez dérouté au début par la petite taille des Joy-Con, me demandant comment j’allais pouvoir jouer confortablement avec de si petites manettes. Et puis après quelques minutes à peine, je n’y pensais même plus. Nintendo a vraiment bien pensé la chose.

nintendo switch controller

Les deux joysticks multidirectionnels sont souples et fluides, les touches, bien que minuscules sont très accessibles, et la course est excellente. Un tout petit bémol tout de même : il est difficile parfois d’accéder à la touche « flèche bas » sous le stick analogique gauche, lorsque l’on joue en mode portable.

Mais à par ce point, la prise en main est vraiment excellente. Cela est peut-être dû au plastique choisi par Nintendo pour recouvrir ses Joy-Con. Il semble être constitué d’une sorte de petit grip qui maintient l’accroche. Pour le reste, la légèreté, la prise en main et la réactivité des Joy-Con sont excellentes.

Le retour haptique est également présent et c’est l’un des gros points forts des Joy-Con d’après Nintendo. On sent en effet la différence dans Zelda : Breath of The Wild, même si ce n’est pas énorme. Le retour haptique semble moins « grossier » sur la Switch. A confirmer avec des jeux exploitant davantage la technnologie.

Pour ceux qui s’interrogeraient sur les problèmes de réactivité des Joy-Con. J’ai bien ressenti parfois avec Zelda : Breath of The Wild un problème de réponse du joystick gauche. Je l’ai rencontré lorsque je jouais en « mode salon » sur le socle manette fourni. Mais après quelques minutes de jeu, il a disparu et je ne l’ai pas rencontré à nouveau. A surveiller tout de même, car lorsque cela arrive, l’expérience peut vraiment être agaçante. Surtout lorsqu’on est en train de later de la bestiole.

nintendo switch joycon gauche
nintendo switch joycon droit

Nintendo a donc réalisé un excellent travail sur ses Joy-Con. Le défi était de taille en termes d’ingénierie. Trouver un confort de jeu à la fois en mode console portable et console de salon n’était pas aisé. Mais Nintendo a vu juste et a accompli un vrai travail d’orfèvre.

Nintendo Switch : interface

Pour la partie logicielle, Nintendo a là aussi fait du beau travail. L’interface est minimaliste et très intuitive. Par défaut, le fond est blanc mais il est possible de choisir un thème sombre. Le fond devient alors noir. Les jeux sont des petits carrés qui apparaissent au centre de l’écran, on a un accès à des news concernant la console avec des tutoriels pour faire ses premiers pas. Les actualités sur les jeux à venir, les patchs etc. sont aussi disponibles.

interface theme clair switch

Autre élément, le Nintendo eShop qui offre un accès uniquement aux jeux pour le moment. Pas d’applications, pas de services multimédia comme Netflix ou Spotify, rien d’autre que la liste des 18 jeux. Pour le moment, ce catalogue famélique rend l’interface vide. Sur notre Switch de test, un carré pour Zelda apparaît, et pour le reste c’est tout blanc. Ce vide inquiète et on espère que Nintendo a vite prévu d’ajouter des contenus.

On notera également qu’une application disponible sur iOS et Android permet de gérer le contrôle parental à distance. Une très bonne idée de Nintendo qui explique également qu’une application dédiée au jeu en ligne sera indispensable pour améliorer l’expérience.

Nintendo Switch : écran et graphismes

C’est sans doute le point le plus controversé de cette Nintendo Switch. Sortie plusieurs années après ses concurrentes, la PS4 et la Xbox One, la Nintendo Switch est loin d’offrir une qualité graphique comparable. Aux vues de la fiche technique, il ne fallait pas s’attendre à quelque chose d’extraordinaire. On aurait aimé un petit effort de la part de Nintendo de ce côté même si les graphismes ne viennent finalement pas vraiment déranger l’expérience.

Car ce critère n’est plus au coeur des préoccupations de Nintendo depuis un bon moment. Le japonais mise davantage sur l’expérience de jeu, sur le côté ludique. De ce point de vue c’est réussi. Et graphiquement, on ne peut pas non plus dire que ça pique aux yeux. C’est moins bon que sur PS4 ou Xbox One, mais on s’en fiche un peu, on n’achète pas la Switch pour des performances graphiques de haut vol.

Sur la partie portable, on regrettera tout de même la qualité HD 720p seulement de l’écran de 6,2 pouces. Aujourd’hui, la plupart des tablettes proposent du 1080p, c’est vraiment loupé de ce côté. On regrettera aussi la présence de grandes bandes noires tout autour de cet écran.

nintendo switch test zelda

Dans ce format, Nintendo aurait pu proposer un écran plus grand. C’est d’autant plus regrettable lorsque l’on joue avec la Switch posée sur une table. Sur Zelda : Breath of The Wild par exemple, on a vraiment beaucoup de mal à voir les textes des dialogues dans cette configuration.

Lorsque l’on passe en mode salon, la Switch propose alors une définition 1080p. En réalité, il s’agit d’un upscale qui permet d’atteindre 900p pour Zelda. Mais la différence est tout de même là. Graphiquement, on est donc loin des concurrentes, mais il semble clair que ce point n’était pas un critère déterminant pour Nintendo. Le japonais a misé sur son concept plus que sur la puissance de la console.

Nintendo Switch : console portable

L’expérience de la Switch en mode portable est certainement son plus gros atout. En main, la console est étonnament légère, et la prise en main est excellente dans à peu près toutes les positions. L’écran tactile est également bienvenu.

Avec les Joy-Con bleu et rose, la console en jette. On est plutôt fiers de sortir ce beau produit dans les transports. D’ailleurs, les gens sont intrigués par la bête et semblent conquis par l’idée générale lorsqu’on leur explique.

La Switch peut se ranger facilement dans un sac à dos ou une petite sacoche. Pour les demoiselles, sachez qu’elle rentre également dans un sac à main de taille moyenne. Attention tout de même à l’écran qui peut être rayé avec les clés par exemple.

nintendo switch pied

Le plus est bien évidemment de pouvoir jouer en posant la Switch sur une table. Le bonus est de pouvoir décrocher les deux Joy-Con et de jouer à deux en mobilité. Là encore, le concept démontre toute sa puissance. La Nintendo Switch est incontestablement la console portable la plus aboutie actuellement, sans aucune concurrente à la hauteur.

Nintendo Switch : autonomie

Qui dit console portable dit autonomie. De ce côté, on est plutôt agréablement surpris. La Nintendo Switch tient bien la route. Je l’ai embarquée un week-end complet sans le socle pour la recharger. Après environ 5h de jeu (Zelda : Breath of The Wild), la console a rendu l’âme. Je précise que j’avais réduit la luminosité et coupé l’accès à internet pour économiser de la batterie. En moyenne, avec la luminosité normale, la Switch doit donc tenir trois heures sur un jeu comme Zelda.

Mais la bonne nouvelle, c’est que la Nintendo Switch peut être rechargée n’importe où grâce à une batterie externe USB Type-C (non fournie). Attention de bien la choisir car elles ne fonctionnent pas toutes. Si vous partez quelques jours et que vous ne voulez pas vous encombrer avec le dock, alors c’est possible. Et c’est plutôt une bonne chose.

nintendo switch fixation dock

Il est également important de préciser que généralement les joueurs souhaiteront que la console tienne la journée. Le schéma classique est un départ le matin avec 100%, du jeu dans les transports et on remet le socle sur le dock en rentrant. Dans ce genre de scénario, on est très large en termes d’autonomie.

Enfin, concernant la recharge, j’ai trouvé que le temps de charge était assez long lorsque la Switch était fixée au dock. J’ai fixé la Switch à son dock alors qu’elle était complètement épuisée. J’ai attendu plus de 3 heures pour arriver aux 100%. Ceci s’explique peut-être par le fait que la Switch et les Joy-Con se rechargent en même temps. En tout cas, c’est long.

Nintendo Switch : console de salon

Disons-le franchement, si la Nintendo Switch n’avait été qu’une console de salon, elle aurait fait un flop monumental. La partie « console de salon » est la moins aboutie tout simplement parce que les concurrents font mieux. Les graphismes ne sont pas à la hauteur de ce que proposent la PS4 et la Xbox One, c’est une certitude.

Par ailleurs, lorsque les Joy-Con sont branchés au « boîtier manette », le Joy-Con gauche a parfois des problèmes de réactivité. Et même si Nintendo propose une manette à l’excellente prise en main, il faut bien reconnaître que celles de la PS4 et de la Xbox One sont plus confortables pour des sessions de jeu longues.

nintendo switch test review

Le vrai plaisir réside donc dans le fait que d’un simple clic, on passe d’un usage nomade à un usage dans son salon. Quel plaisir de rentrer alors que l’on jouait dans les transports, de fixer la Switch sur le dock et de poursuivre sa partie là où on s’était arrêtés sur sa TV. C’est vraiment le gros atout de cette Switch. Mais en tant que console de salon pure, elle est loin des concurrentes. Contrairement à ce que nous dit Nintendo, la Switch est une console portable qui se transforme en console de salon, et pas l’inverse.

Nintendo Switch : jeux

Pour le moment la Nintendo Switch ne compte que 18 jeux (en comptant les 6 petits jeux disponibles sur le Nintendo Store). Nintendo compte clairement sur Zelda : Breath of The Wild pour attirer les fans. Et il aurait tort de s’en priver tant le jeu est fantastique. Elu 2ème meilleur jeu de tous les temps, c’est un titre amplement mérité. Rien que pour cet opus de Zelda, la Switch mériterait d’être achetée. Sauf pour les possesseurs de la Wii U qui peuvent profiter de ce Zelda sur leur console.

Toutefois, objectivement, le catalogue est pour le moment très trop léger. Car parmi les 18 jeux disponibles, peu sont pour le moment incroyables. Zelda vaut la peine, mais l’autre jeu mis en avant par la marque, 1-2 Switch, aurait eu tout intérêt à être intégré directement dans la boîte.

Pour le reste, les grandes licences ne sont pas encore là. Mario Kart 8 Deluxe (qui ne sera qu’un portage de ce qui existe déjà sur Wii U) ne débarquera que le 28 avril. Sonic Mania ne sera là qu’au printemps, Splatoon 2 et NBA 2K18 en été.

nintendo eshop

L’icône de Nintendo, Mario, ne débarquera que cet hiver dans Super Mario Odyssey. Quant aux autres jeux attendus comme Xenoblade Chronicles 2, Fire Emblem Warriors, Dragon Ball Xenoverse 2, Ultra Street Fighter 2 : The final Challengers, ou encore FIFA ne seront là qu’en cours d’année, sans précision.

Très clairement, à ce jour, le catalogue de jeux est la grande interrogation autour de la Switch. Car la console peut avoir toutes les qualités du monde, sans jeu, elle ne trouvera pas son public. Et ça serait vraiment dommage.

Jeux Nintendo Switch : la liste complète pour 2017, il y a du lourd !

Nintendo Switch : multijoueur et jeux en ligne

Historiquement, le jeu en ligne n’est pas la grande spécialité de Nintendo. Aujourd’hui, le catalogue de jeux étant très mince et la console étant au tout début de sa vie, le jeu en ligne est plutôt anecdotique. Nintendo l’offre gratuitement à tous les utilisateurs en attendant l’automne 2017. A partir de cette date, jouer en ligne coûtera 30 euros par an, comme les concurrents. Nintendo est certainement conscient du tollé qu’aurait provoqué le jeu en ligne payant d’entrée avec si peu de jeux, et probablement de joueurs, même si les ventes ont été excellentes.

Si le jeu en ligne est donc anecdotique pour le moment, le multijoueur est au coeur de l’expérience Nintendo Switch. Avec la première Wii, Nintendo avait mis le multijoueur au coeur de sa stratégie. La console devait être un objet central du salon réunissant la famille, les amis autour de jeux simples et ludiques. Avec la Switch, Nintendo améliore ce concept puisqu’il le pousse à son paroxysme en le déportant à la mobilité.

Désormais, avec la Switch, on peut jouer à deux avec une seule console hors de son salon. Il suffit pour cela de poser la Switch sur une table, un bureau ou n’importe quelle surface plane, de décrocher les deux Joy-Con, et c’est parti. Nintendo a également signalé que l’on pouvait jouer à plusieurs consoles connectées, pour des parties en réseau endiablées. Nous n’avons pas pu tester cela, mais sur le papier c’est tentant.

nintendo switch multijoueur

Pour le jeu à plusieurs, que ce soit en ligne ou en live, il faudra là encore attendre des jeux incontournables pour confirmer que Nintendo a réellement un concept incomparable aujourd’hui. Pour le moment, le multijoueur remplit ses promesses. Avec une seule console, pouvoir jouer à deux et à la volée, c’est vraiment l’un des points forts de cette Switch.

Nintendo Switch : multimédia

Comme je vous l’expliquais en vous présentant l’interface, pour le moment le contenu de la Switch est bien vide. La faute à un catalogue de jeux très mince, mais également à l’absence de multimédia. C’est bien simple, il n’y a rien. J’ai inséré une carte microSD, en espérant pouvoir visionner quelques films et séries enregistrés sur la carte, impossible d’accéder à mes contenus.

Grands absents également : les services de VOD comme Netflix, OCS ou Canal Play. Pas de Spotify non plus. Pas d’accès à un catalogue d’applications non plus. Ce manque de contenus multimédias est vraiment un énorme point faible pour le moment. Car Nintendo a dores et déjà annoncé que Netflix serait bien disponible sur la Switch. Sans donner de date, le géant japonais a expliqué qu’il était en train de négocier avec Netflix, Amazon et Hulu pour intégrer leurs services à la console. Lorsque tout ceci sera présent, la Switch gagnera encore en intérêt.

nintendo switch manette face

Notre avis : faut-il acheter la Switch ?

Si vous êtes fan de Nintendo

Foncez ! C’est la meilleure console du japonais depuis lontemps. Elle peut paraître un peu chère comparé au catalogue de jeux, mais rien que Zelda : Breath of The Wild vaut le coup pour un fan de la marque.

Si vous êtes un gamer PC

C’est la console que vous devez avoir dans votre salon. Si vous jouez sur PC, vous disposez déjà du même catalogue que celui de la PS4 ou de la Xbox One, à quelques exclusivités près. Graphiquement, votre PC doit certainement être largement meilleur que les consoles de Sony et Microsoft.

La Switch propose en revanche des licences que vous ne trouverez jamais sur PC, avec des personnages propres à Nintendo comme Zelda ou Mario. Qui plus est, vous ferez d’une pierre deux coups en optant pour une console portable et de salon. Et pour le multijoueur, c’est vraiment une expérience incomparable par rapport aux consoles concurrentes.

Si vous voulez essayer le deuxième meilleur jeu de tous les temps tout de suite (Zelda : Breath of The Wild), achetez la Switch maintenant. Sinon, on vous conseille d’attendre les fêtes de fin d’année, avec des packs et des promos.

Si vous avez une PS4 ou une Xbox One

Pas sûr que l’achat dès maintenant soit judicieux. Sauf si l’usage de la console portable vous intéresse. Avec une PS4 ou une Xbox One, vous disposez actuellement d’un catalogue de jeux important, de jeux d’occasion, du jeu en ligne etc.

Le catalogue de la Switch est encore un peu faible pour vous lancer dès maintenant. Seul Zelda vaut vraiment la peine de se lancer immédiatement. Encore une fois, mieux vaut attendre Noël. D’ici là la Switch devrait proposer plus de jeux et peut-être même un accès à des services comme Netflix, Spotify etc.

Si vous n’avez pas de console

Si vous recherchez une console de salon avant tout, aux graphismes travaillés, avec un gros catalogue de jeux et du multimédia, alors la PS4 et la Xbox One sont préférables. Surtout qu’elles sont régulièrement moins chères via des offres promotionnelles.

Toutefois, la Nintendo Switch a clairement des avantages à mettre en avant. Si l’on regarde le produit en lui-même, c’est certainement le concept le plus intéressant face aux concurrentes. Avec la Switch vous avez une bonne console portable et une bonne console de salon.

Les contenus disponibles étant pour le moment rares, on vous conseille d’attendre un peu pour vous l’offrir. Là encore, Noël est le moment le plus propice. Nintendo proposera certainement des packs intéressants et des promos.

Alors si vous faites partie des fans ou que vous voulez simplement vous faire plaisir avec une console réussie, sachez que vous pouvez acheter la Nintendo Switch dès maintenant. Alors, allez-vous vous l’offrir ?

Nintendo Switch : bravo Big N !

La Nintendo Switch est incontestablement la console la plus audacieuse de ces dernières années. Nintendo donne un nouveau souffle au monde du jeu vidéo qui commençait sérieusement à être morose. La course à la puissance et aux graphismes est une chose, proposer une expérience utilisateur innovante en est une autre. Nintendo réussit ce pari avec classe. La Switch est une console portable qui se transforme en console de salon, et on adore. Tout a été parfaitement imaginé, le résultat est là.

Néanmoins, la Switch n'est pas sans défaut. Ses graphismes en retrait, le manque de services multimédias et surtout son catalogue de jeux très peu fourni font perdre des points à la console de Big N. Si vous êtes fans de Nintendo, foncez, ne serait-ce que pour Zelda : Breath of The Wild. Sinon, on vous conseille d'attendre les fêtes de fin d'année pour vous l'offrir. D'ici là, d'autres jeux seront là et vous aurez un peu plus de recul sur l'avenir du catalogue. Car finalement, ce sont les jeux qui font le succès des consoles.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
PS Vita : Sony annonce la mort de la console portable pour 2019

La PS Vita vît ses derniers instants. Sony a en effet décidé de cesser la production de la console portable au Japon dès 2019. Pour le moment, le constructeur nippon n’envisage pas de sortir de nouvelle console afin de succéder à…

Mega Drive Mini : Sega repousse la sortie de la console à 2019

Sega a décidé de repousser la sortie de la Mega Drive Mini à 2019. Initialement attendue pour la fin de l’année 2018, la console 16 bits viendra rivaliser avec la NES Classic Mini, le Super NES Classic Mini et la Playstation Classic partout…

PlayStation Classic : où précommander la console moins cher

Sony vient d’annoncer la PlayStation Classic, une réédition miniature de la PS1 qui sera lancée le 3 décembre 2018, soit 24 ans jour pour jour après la sortie de la console culte. 20 jeux et deux manettes inspirées des contrôleurs…