Google Wifi : test complet, avis, installation, fonctionnalités

Date de dernière mise à jour : le 20 juillet 2017 à 16 h 19 min

Google lançait il y a quelques temps sa solution baptisée Google WiFi. Depuis juin 2017, Google WiFi est disponible en France. La promesse faite par l’américain est d’offrir une solution WiFi complète et simple pour la maison, avec du WiFi dernier cri. Mais au pays où la box internet est reine, Google WiFi est-elle une solution vraiment viable ? Réponse dans notre test complet !

google wifi performances

Aux Etats-Unis, pays du câble, Google WiFi a de quoi séduire. L’idée de Google est de proposer un ou plusieurs bornes WiFi connectées ensemble au même réseau afin d’améliorer la couverture et les performances WiFi. Comme à son habitude, Google mise sur deux éléments clés : de bonnes performances et une simplicité d’utilisation incomparable.

Mais en France, pays de la box internet, une telle solution est-elle vraiment viable ? Google WiFi est-elle une solution plus simple et plus efficace que ce que proposent Oranger, SFR, Bouygues Telecom ou Free avec leur box. Installer Google WiFi en complément de la box a-t-il un réel intérêt ? Nous avons pu tester la solution Google WiFi durant plusieurs jours, dans une grande maison de campagne. Voici notre test complet.

Fiche technique et performances

Notre solution Google WiFi est composée de deux points d’accès tout à fait similaires. Le design des boîtiers est d’une rare élégance pour ce type d’objet. Compacts, ils peuvent facilement s’inviter dans n’importe quelle pièce de la maison, sur n’importe quel meuble. Sur le haut des boîtiers blancs ont trouve la lettre G en gris clair et au milieu, un anneau de lumière fait office de cerise sur le gâteau.

Bien camouflés à l’arrière du boîtier on trouve les connectiques, à savoir un port USB Type-C qui va permettre de brancher les boîtiers, et deux ports Gigabit Ethernet. Sous le capot, on trouve le meilleur de ce qui existe en termes de technologies WiFi. Chaque point d’accès est « AC1200 2×2 Wave 2 WiFi ». Cela signifie que chaque boîtier exploite les technologies IEEE 802.11ac Wave 2 et MIMO 2×2.

google wifi fiche technique

Au programme également, les technologies mesh (pour le maillage), band steering (les boîtiers basculent du 2,4 au 5 GHz en fonction des besoins) et beam forming (les points d’accès émettent des ondes vers les appareils connectés au réseau). Voilà pour la technique.

En pratique, qu’est ce que tout cela peut bien signifier ? Pour faire simple, l’idée de la solution Google WiFi est d’offrir une excellente connexion internet partout dans la maison, peu importe la taille de la maison. Les distances ne doivent pas jouer sur la qualité de la connexion.

Ainsi, le signal WiFi envoyé par la solution Google WiFi est beaucoup plus puissant que celui des box que nous avons tous chez nous, même les meilleures d’entre elles. Si vous avez un grand logement, vous avez sans doute souvent vécu l’expérience d’une mauvaise connexion dans une pièce trop éloignée de la box.

L’idée des Google WiFi est de disposer d’un ou plusieurs relais très puissants dans la maison pour toujours avoir une connexion optimale. Et ça marche ! Habituellement j’utilise soit la 4G Box de Bouygues Telecom, soit cette même box reliée à un Apple Airport Extrême qui est le plus puissant des routeurs de la marque à la Pomme.

Au quotidien, la solution Google WiFi se montre bien plus efficace que toutes les solutions décrites plus haut. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on est à proximité des relais. Plus on est près du routeur, plus les écarts avec les autres solutions sont importants. On peut facilement atteindre des débits WiFi deux fois supérieurs aux box traditionnelles lorsque l’on se tient à un ou deux mettre du boîtier.

A mesure que l’on s’éloigne, les écarts rétrécissent mais restent supérieurs. A plus de 20 mètres des boîtiers on a encore un débit WiFi important alors qu’avec la box on ne capte quasiment plus rien. Nous précisons que sur ces 20 mètres on a 3 murs de placoplatre  qui viennent diminuer le signal. Si la solution Google WiFi a du mal à gérer les parois, sa puissance lui permet de faire toujours mieux qu’une box traditionnelle ou qu’un Apple Airport Extrême.

En termes de performances, la solution Google WiFi est sans doute l’une des meilleures du marché actuellement, si ce n’est la meilleure. La puissance est au rendez-vous, et je ne vous ai pas encore parlé de la simplicité d’utilisation.

Conditions de test

Pour tester notre solution Google WiFi, nous avons placé l’installation dans une grande maison de campagne. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une configuration qui permet de voir tout le potentiel de la solution de Google. Le but est de pouvoir voir la puissance du signal WiFi par exemple ou encore de voir comment les différentes bornes réagissent et fonctionnent.

google wifi design

Nous avons donc reçu une solution Google WiFi composée de deux bornes. Nous avons fait deux tests sur deux box différentes. Nous avons d’abord installé le tout sur une 4G Box de Bouygues Telecom.

Puis nous sommes passés sur un modèle plus traditionnel en France à savoir une box SFR avec son décodeur TV. Nous avons installé la première solution Google Wifi sur la box, puis l’autre borne à un endroit de la maison où le signal se coupe habituellement. Le tout est installé en ethernet grâce à des kits CPL.

Installation

Il faut savoir que Google propose trois configurations : un kit avec un point d’accès pour les logements de moins de 85 m2, un avec deux points d’accès pour les habitations de 85 à 170 m2 et enfin un kit de trois points d’accès pour les appartements ou maisons de plus de 170 m2.

Comme expliqué plus haut, nous avons testé la solution Google WiFi dans une maison de campagne, un corps de ferme de plus de 200 m2. Nous avons choisi de tester la solution avec sur une surface de 170m2 sur deux niveaux et avons donc opté pour une solution Google WiFi avec deux points d’accès.

Avec cette installation, nous avons donc pu tester la solution de maillage proposée par Google. Le principe est simple : les deux points d’accès ne forment qu’un seul et même réseau WiFi, les appareils se connectent automatiquement aux bornes les plus proches.

Installer les deux points d’accès Google WiFi est un vrai jeu d’enfant. Dans la boîte on trouve les deux bornes au design très élégant. Les points d’accès sont extrêmement discrets et s’inviteront sans souci dans n’importe quel salon. Un excellent point. On trouve également dans la boîte un câble d’alimentation en USB Type-C pour chaque borne et un câble ethernet extra-plat pour relier la première borne à la box.

En une poignée de secondes, les deux points d’accès sont installés. Vient ensuite le temps de la configuration. Là encore, c’est très rapide. Il suffit pour cela de télécharger l’application Google WiFi sur Google Play ou sur l’App Store.

google wifi test

La suite est d’une simplicité à peine croyable. L’application extrêmement bien pensée va détecter les points d’accès via Bluetooth Smart et se connecter au réseau WiFi temporaire de la solution grâce à un QR Code situé sous le point d’accès.

Vous devez ensuite choisir une pièce de la maison (salon, chambre, salle de jeux, salle à manger, cuisine etc.), un nom WiFi (celui que vous voulez, ce n’est pas un SSID) et un mot de passe WiFi (là encore ce que vous voulez, il ne s’agit pas d’une clé WPA comme sur les box). Ensuite, c’est fini ! En tout et pour tout, nous avons mis 3 minutes pour une installation complète de la solution Google WiFi. Il n’existe rien de plus simple aujourd’hui sur le marché.

Fonctionnalités

Une fois cette installation rapide terminée, l’application Google WiFi va afficher plusieurs fonctions sous formes de cartes, comme Google Now. Trois fonctions de base sont d’abord affichées et elles sont là encore très simples à utiliser. Au programme : vérification du réseau, le WiFi invité et le WiFi familial.

Vérification du réseau

La première fonction « Vérification du réseau » va permettre de checker plusieurs points liés à la qualité du réseau. Sur notre solution avec deux points d’accès, vous verrez un schéma du maillage complet. Vous allez pouvoir vérifier que tous les points d’accès sont bien liés entre eux et tester la force du signal entre la solution Google WiFi et le réseau. Chez nous, Google WiFi nous affiche un maillage d’excellente qualité.

google wifi interface

Enfin, grâce à cette fonction, vous allez pouvoir vérifier votre débit internet en téléchargement et en importation. Le débit est limité à 200 Mb/s, largement suffisant pour regarder des contenus en 4K par exemple. Sur notre 4G Box de Bouygues Telecom, nous atteignons des débits en téléchargement de 65 Mb/s et en importation de 25 Mb/s. A titre d’exemple, Netflix permet de regarder des contenus en 4K avec un débit en téléchargement de 16 Mb/s.

WiFi invité

La deuxième fonction de base proposée est la configuration d’un WiFi invité. Etrangement cette fonctionnalité n’est pas vraiment un WiFi invité. En effet, la configuration exige un nom personnalisé et un mot de passe. Mais il est impossible d’installer un WiFi invité que nous pourrions activer au gré de nos envies ne nécessitant aucun code d’accès.

Ici, le WiFi invité permet seulement aux invités de se connecter à votre réseau en ne leur laissant pas l’accès aux données stockées sur votre NAS. En revanche, Google a tout de même pensé à proposer une fonctionnalité très intéressante. Il est possible de choisir à quels appareils de votre réseau les invités vont pouvoir accéder. Par exemple, si vous avez un Chromecast et que vous ne souhaitez pas qu’un invité s’y connecte vous pouvez configurer le WiFi invité en conséquence. Non mais oh ! Chez moi c’est moi qui gère la musique, je ne vais quand même pas écouter Maître Gims.

WiFi familial

Dernière fonctionnalité de base, le WiFi familial. L’idée ici est de prendre le contrôle du réseau pour limiter le temps passé sur le web à vos enfants, si vous en avez. Vous pouvez couper la connexion selon différents critères. D’abord, vous allez pouvoir regrouper les appareils connectés au réseau dans un libellé. Pour faire simple, vous pouvez regrouper la console, le PC, la tablette, le smartphone et le Chromecast de vos enfants (s’ils ont tout ça bien évidemment). Ensuite, vous allez pouvoir suspendre la connexion manuellement ou configurer des scénarios (ou scenarii, c’est selon).

google wifi familial

Par exemple, vous pouvez couper tout accès au réseau à ces appareils passé une certaine heure. Vous pouvez également choisir un créneau horaire : par exemple de 17h30 à 19h30, le réseau est coupé pour que les enfants se concentrent sur leurs devoirs. Reste que s’ils disposent d’appareils qui se connectent en 3G ou 4G vous ne pourrez plus avoir le contrôle. Il faudra reprendre les bonnes vieilles méthodes, la technologie ne peut pas tout faire.

Fonctions avancées

Une fois toutes ces fonctionnalités configurées et votre réseau complet créé, vous allez pouvoir par la suite faire des modifications, des tests ou ajouter des fonctionnalités. L’application Google WiFi étant très simple d’utilisation, vous allez pouvoir accéder à tous ces paramètres assez simplement.

L’application se présente sous forme de trois onglets. Le premier est celui des cartes à la manière de Google Now (nous venons d’en parler). Le deuxième est une sorte de graphique complet de votre réseau avec les différents points d’accès, les appareils connectés etc. De là vous allez pouvoir accéder à certains fonctionnalités, principalement pour faire des vérifications. Le troisième onglet est quant à lui une interface là encore très simple et ergonomique permettant de pousser un peu plus la configuration.

Via les deux derniers onglets il est possible de pousser l’expérience plus loin. Par exemple, si vous n’avez pas un débit de folie, vous allez pouvoir donner la priorité à un appareil en particulier. Par exemple, avec notre installation, on peut donner la priorité à la Playstation 4 si l’on souhaite passer la soirée à jouer en ligne.

Dans le troisième onglet, d’autres paramètres sont personnalisables. La plus sympa est le réglage de la luminosité des différents points d’accès. Les petits boîtiers Google WiFi affichent en effet une lumière au milieu qui fait tout le tour du boîtier. C’est très joli mais si vous regardez un film ou une série par exemple dans l’obscurité, la lumière du point d’accès sera sans doute trop agressive. Ce petit réglage va permettre de gérer la luminosité instantanément.

google wifi debits

Si cette fonction est assez gadget, d’autres sont plus utiles pour améliorer son réseau. Par exemple on peut activer ou désactiver le protocole IPv6 (il faut que votre box soit compatible avec ce protocole, ce qui n’est pas le cas de notre 4G Box). Ce n’est qu’un exemple et de nombreuses autres fonctionnalités sont disponibles pour pousser l’optimisation du réseau (choix du serveur DNS etc.).

Dans l’ensemble, les fonctionnalités proposées par la solution Google WiFi sont extrêmement simples à prendre en main et l’application est très ergonomique. Il faut cependant bien réfléchir en amont à la configuration de son réseau, car la solution de Google n’est pas sans défaut.

Google WiFi en France

En France la plupart des foyers sont équipés d’une box et d’un décodeur TV. La solution Google WiFi ne semble pas avoir été pensée pour cette configuration et dès lors que l’on passe sur ce modèle les choses se compliquent un peu. Comme expliqué en début de test, nous avons branché notre solution Google WiFi sur une box SFR reliée elle-même à un décodeur TV.

En connectant la solution Google WiFi à la box, nous créons en fait une sorte de deuxième réseau. Tous les appareils sont connectés à Google WiFi, sauf le décodeur TV. La solution de Google disposant de port Gigabit Ethernet, on peut facilement se dire qu’il suffit de relier le décodeur au point d’accès en filaire. Le problème, c’est que le décodeur TV fourni par l’opérateur ne fonctionne pas correctement lorsqu’il est relié au point d’accès Google WiFi. Même s’il s’agit de la Bbox Miami ou de la Freebox Mini 4K avec Android TV.

Il existe bien quelques solutions pour pouvoir relier partiellement le décodeur TV au Google WiFi, mais dans tous les cas on n’exploite pas complètement le décodeur. S’il s’agit de décodeurs Android TV, certaines applications ne fonctionnent pas. Les choses se compliquent donc vraiment, ce qui n’est pas le but initial du Google WiFi.

google wifi installation

La meilleure configuration est en fait d’utiliser la solution Google WiFi sans décodeur TV. Nous avons effectué notre test avec la 4G Box de Bouygues Telecom. Avec cette box, pas de décodeur TV. Mais nous avons installé un Google Chromecast parmi les appareils connectés au réseau, ainsi qu’une Playstation 4. Là, l’expérience multimédia est excellente.

Comment regarde-t-on la TV ? Grâce à l’application Molotov sur notre smartphone ou tablette via le Chromecast. Autre possibilité, connecter la Nvidia Shield TV sur sa TV et pouvoir profiter pleinement de l’expérience Android TV via Molotov. On a même accès avec cette Shield TV à Netflix, OCS et tout un tas d’autres applications. Pour Netflix, OCS, Bein Sport etc. nous avons utilisé la Playstation 4 connectée au deuxième point d’accès Google WiFi.

Finalement, la solution Google WiFi permet vraiment d’avoir une excellente expérience multimédia, simple et rapide, mais à une condition : ne pas penser son réseau domestique sur la base du modèle box+décodeur TV, modèle le plus répandu en France. C’est d’ailleurs ce qui nous fait dire que la solution Google WiFi a beau être excellente, difficile pour Mme Michu de changer ses petites habitudes. Chez le consommateur lambda, une box sans décodeur TV c’est la panique à bord.

Prix et disponibilité

La solution Google WiFi est disponible en France depuis le 26 juin 2017. La firme de Mountain View applique des tarifs régressifs selon la quantité de boîtiers achetés. Trois kits existent :

  • 1 point d’accès Google WiFi pour 140 euros
  • 2 points d’accès pour 250 euros soit 125 euros par boîtier
  • 3 points d’accès pour 360 euros soit 120 euros par boîtier

Pour ce prix, aujourd’hui on peut s’équiper de produits concurrents également très efficaces et beaucoup moins chers. Par exemple, les abonnés d’Orange peuvent s’offrir l’Extender Wi-Fi Plus pour 90 euros.

Mais il y a une chose importante à noter : si ces solutions concurrentes peuvent parfois être techniquement aussi efficaces, c’est avant tout la simplicité d’utilisation et le design qui font de la solution Google WiFi l’une des meilleures du marché.

Quant à ceux qui craindraient pour leur vie privée, sachez que les Google WiFi ne récupèrent pas les informations personnelles relatives à votre surf sur le web par exemple. En gros, Google ne piste pas les sites sur lesquels vous vous connectez.

La marque s’engage en effet à ne pas surveiller “les sites web que vous consultez et ne recueille aucun contenu ou trafic de votre réseau”. Les seules informations récoltées par la solution Google WiFi sont la localisation des points d’accès et les mesures des signaux WiFi. L’objectif de ces informations est d’améliorer la cohabitation avec d’autres Google WiFi, si par exemple votre voisin de palier en installe un lui aussi.

Conclusion

Que dire de cette solution Google WiFi ? Tout simplement qu’elle est aujourd’hui sans aucun doute la meilleure solution proposée sur le marché. Comme à son habitude, la firme de Mountain View a sû proposer une solution d’une simplicité déconcertante. Les points d’accès sont des objets déco à part entière avec un design extrêmement soigné.

L’application Google WiFi permet une installation extrêmement rapide depuis un smartphone ou une tablette, un vrai atout. N’importe quel utilisateur peut réussir à se créer un réseau domestique en quelques minutes. La puissance est au rendez-vous, et connecter sa maison est un jeu d’enfant.

google wifi review

Toutefois, la solution Google WiFi n’a clairement pas été pensée pour la France. Dans l’hexagone, le modèle box+décodeur TV donne du fil à retordre à la solution Google WiFi. Très clairement, l’expérience TV ne peut pas passer par un décodeur lorsque l’on a des points d’accès Google WiFi.

Cette solution proposée par l’américain s’avère en revanche redoutable si votre configuration multimédia repose sur des consoles ou des appareils du type Chromecast ou encore Apple TV. On notera que l’expérience prend tout son sens avec une Nvidia Shield TV.

La solution Google WiFi, on dit oui, mais à condition de ne pas être un invétéré du décodeur TV. Si comme moi, vous avez opté pour une autre configuration, avec box internet + appareils connectés ou box Android TV alors la solution Google WiFi est certainement la meilleure du marché. Moi, en tout cas, je ne peux plus m’en passer.

Notre avis

La solution Google WiFi est sans aucun doute la meilleure proposition faite sur le marché pour améliorer le réseau domestique. Efficace et très performante, cette solution a surtout le mérite d'être extrêmement simple. L'application qui l'accompagne permet en quelques minutes de se créer un réseau domestique au top. Mais tout n'est pas parfait pour autant.
Ceux qui voient le verre à moitié vide diront que la solution Google WiFi n'est pas adaptée au marché français qui repose sur un modèle box+décodeur TV. Nous verrons plutôt le verre à moitié plein et diront que le marché français n'est pas totalement prêt pour une solution comme le Google WiFi. En réalité c'est le décodeur TV qui coince. Mais les usages évoluent, la TV est de moins en moins regardée en direct et l'avenir réside certainement dans les box Android TV et autres Apple TV avec des applications comme Molotov. Avec un tel schéma, la solution Google WiFi prend tout son sens. On peut le dire, avec Google WiFi, la firme de Mountain View est déjà dans le futur.

Réagissez à cet article !
  • Xixou

    J’en dispose de 4 chez moi et tout est parfait ! (Oui les murs sont très épais !)

  • Sébastien Guébert

    Concernant le point avec le décodeur TV, si la box est reliée au décodeur par câble ethernet, il n’y a pas de souci je suppose ? le cas se présente si seulement si on veut faire communiquer les 2 via le wifi ?

  • Teddy

    Chez les parents j’ai opté pour la Box mise à disposition par mon fournisseur avec l’abonnement, et à coté des répéteurs Wifi. 3 de ces boitiers reviennent à peu près au même prix qu’un seul Google Wifi et toute la maison est couverte en Wifi ^^. Je couvre près de 450m² d’espace habitable avec des murs en dur. C’est aussi une solution qui n’a pas été citée plus haut, je répète : Répéteur Wifi. ^^

    • Novaslash

      Oui c’est une bonne solution et pas très cher si on ne cherche pas un répéteur avec un tas d’option. J’ai payer le mien entre 15 et 20€ (je ne sais plus de mémoire), un Dlink et ça fonctionne sans problème.

    • Martin

      Des murs en dur ? Je n’ai jamais vu de mur liquide … ;)

      • Teddy

        On parle de mur en dur pour un mur en béton ou en parpaing/brique ^^
        Puis tu as des murs en placo qui sont eux en plâtre et creux.
        Et puis, on a le fameux mur en bois, qu’on retrouve dans toutes les maisons en bois :D

        • Martin

          Héhé je sais, juste pour taquiner car en soi un mur en dur c’est courant comme expression, mais ce n’est pas “précis” ;) Toutes les autres parois que tu cites sont aussi en dur :p (bien moins solides certes, et pas destinées au même usage (un mur “en dur” est plus destiné à être porteur qu’une cloison comme le sont les parois en placo et autres …)

          Merde, pourquoi je développe autant pour une simple vanne x) Je m’emporte !

          • Teddy

            lol ok

  • Jeffs59

    Pour ma part j’ai installé 2 boitiers et c’est le bonheur.
    Perso je suis chez free et j’ai branché mes 2 decodeurs TV mini 4k en rj45 et je n’ai aucun problème.

    Mieux sur le 1er point j’ai ajouté un switch pour connecter mon NAS.

    CQFD

  • “lorsque l’on se tient à un ou deux mettre du boîtier.” kézako ? Un peu de sérieux, voyons !

    • Romain Vitt

      Ah ouais en effet ça fait mal ça ^^

      • Grabo20

        Toujours pas corrigé

        • FdeSouche

          Se nait pat zune aire heure grav sait pat ci grav ke sa donk fo pa lait ambaitai svp

  • Adodan

    – cher ! le prix de plusieurs répéteurs !
    – un compte Google nécessaire ! ( wtf ?? )
    – consommation de 9W ! autant qu’une lampe toujours allumée !

    de plus la puissance wifi aux USA est de 1000 mW max, en France il sera adapté à nore législation en la matière soit 100 mW au maximum.

  • Matthieu

    Les debits sue vous avez c’est avec de la fibre optique ou de l’ADSL ?!

  • ouiss-ks

    Ok autant se tourner vers des routeurs Wifi comme ceux de TP Link ou Cisco pour largement moins cher et un meilleur rapport Qualité/Prix

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
a96baea798079c713031d6f65705996dee