Snapchat : retour en chiffres sur un véritable phénomène

Le phénomène Snapchat, vous n’avez pas pu y échapper. On le voit partout le petit fantôme sur fond jaune. Cette application permettant de partager des photos et vidéos éphémères fait un véritable carton. Le nombre d’utilisateurs ne cesse de croître et contrairement à ce que l’on peut penser, les adolescents ne sont pas les seuls à l’utiliser. Retour en chiffres sur un véritable phénomène.

Snapchat est sans aucun doute l’une des applications qui a explosé le plus rapidement. L’idée de départ : pouvoir échanger des photos et vidéos éphémères. On ne peut les visualiser quelques secondes et puis elles disparaissent à tout jamais. Si on veut pouvoir revisionner certains contenus, il faudra alors débourser quelques euros.

Le modèle économique est simple et la rentabilité d’une telle application est difficile à jaugée. C’est d’ailleurs pour cela que les investisseurs s’inquiètent sur l’avenir du service. Pourtant Evan Spiegel, patron de Snapchat, réussit à renouveler son application régulièrement.

Il y a quelques temps, des filtres permettant de rendre l’application encore plus fun sont venu s’ajouter. C’est fun, rigolo, et ludique. C’est d’ailleurs auprès des adolescents que le service a d’abord connu un véritable succès.

Comme pour rassurer les investisseurs qui auraient encore quelques doutes, Evan Spiegel a donc annoncé toute une série de chiffres impressionnants concernant Snapchat lors d’une conférence privée avec ces financiers.

Autant de vues que Facebook !

Le premier chiffre annoncé par Evan Spiegel est 8 millions. C’est le nombre de vidéos regardées par les utilisateurs par jour soit autant que sur Facebook. Pourtant Facebook compte presque 16 fois plus d’utilisateurs avec 1,59 milliards de facebookiens. Snapchat vient lui de passer la barre des 100 millions d’utilisateurs.

Evidemment, Snapchat permettant principalement l’échange de photos et vidéos, les contenus de ce type partagés dans l’application sont bien plus nombreux que sur Facebook qui permet quant à lui d’échanger beaucoup d’autres choses.

Snapchat n’est plus une application pour adolescents

Ce principe d’échange de vidéos et photos était jusqu’à maintenant plébiscité par les adolescents. On a d’ailleurs vu quelques dérives qui ont créé la polémique mais ce ne sont que des cas isolés.

En apportant tout un lot de nouveautés et notamment les filtres, les équipes de Snapchat ont réussi à séduire un public plus âgé en recherche de fun. Par ailleurs le système est efficace pour partager son quotidien ou les coulisses d’un évènement.

D’ailleurs, la nouvelle fonctionnalité Discover qui permet de visionner les contenus filmés (souvent en coulisse) de certains médias a également séduit un nouveau public. De l’info et du fun, voilà le mot d’ordre de la fonction Discover.

Résultat, les nouveaux utilisateurs sont de plus en plus nombreux à avoir plus de 25 ans et ils consacrent 25 à 30 minutes par jour en moyenne à visionner les Stories de leurs contacts (résumé photo et vidéo de leur journée).

Une diversification qui paie

Si Snapchat a longtemps eu l’image d’une application réservée aux plus jeunes, la diversification des fonctionnalités proposées commence à séduire de nouveaux profils d’utilisateurs. Les amateurs d’information aiment retrouver les coulisses de leurs chaînes préférées (CNN, National Geographic etc.) ou des évènements suivis mondialement (on pense par exemple au Superbowl). D’autres s’amusent avec les nouveaux filtres qui se renouvellent d’ailleurs régulièrement.

Quoi qu’il en soit, Snapchat a réussi à trouver la bonne formule. Reste maintenant à monétiser tout cela. Car à ce jour, l’application est valorisée à 16 milliards de dollars. D’accord, mais combien de chiffre d’affaires génère-t-elle ? Quel est son modèle économique ? Faire payer pour quelques fonctionnalités quand on peut déjà s’amuser gratuitement ne va pas créer énormément de richesse. Les investisseurs en veulent davantage.

La publicité semble être la meilleure méthode, à condition qu’elle ne soit pas trop intrusive. On peut également penser à un système original comme celui d’Instagram. La publicité se fond dans l’interface et les marques doivent jouer le jeu. On peut donc très bien imaginer par exemple une campagne de pub exclusive à Snapchat où les marques diffusent par exemple un spot original en plusieurs petites vidéos, à la façon d’une story.

 

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Tyler Dance

    Venant de Windows Phone, je refuse d’installer snapchat sur mon Moto X Style, vu le dédain du boss envers mon ancien OS

    • Teddy

      J’espère que le boss de Windows t’es très reconnaissant ! Vu comment tu prends les choses à cœur et avec loyauté, je souhaite vraiment que ton pote de chez Windows en prendra compte :)
      Moi c’est pareil, je n’achète plus d’iPhone depuis la mort de Steve Jobs. C’était mon très bon ami, on lunchait tous les jours ensemble et je lui ai promis que s’il n’est plus là, je n’achèterais plus cette marque.

  • jean-luc Mutabazi

    Et aussi des meufs qui se montrent à poil ….. Et ça peut être nos filles ou nos soeurs ….

    • Mr Patator

      Ben ça c’est cool :D.

      • jean-luc Mutabazi

        Quand ce sera votre fille on verra si ce sera cool…
        Bon par contre j’avoue en attendant mes yeux y prennent plaisir 😂😂😂

    • Teddy

      Ah zut, ça j’ai pas !

      • jean-luc Mutabazi

        Faut chercher perso moi ça ne m’intéresse pas trop mais j’en garde une pour le plaisir des yeux

  • Soufiane

    Sans oublier qu’elle bouffe la batterie , à peine ouverte je regarde 5/6 story t’as les % qui commencent à chutter.

  • Mr Patator

    Une application de chat populaire, pour le moment, mais éphémère. Elle peut être remplacée à tout moment par une autre que les jeunes trouveront plus cool. Elle n’est adossée à aucun écosystème et n’apporte rien de plu que les autres apps.