Smartphones : un impact écologique de plus en plus grave !

En l’espace de 10 ans, les smartphones ont envahi notre quotidien et leur impact sur l’environnement s’est rapidement fait sentir. Selon l’Agence française de l’environnement (Ademe) et l’ONG France Nature Environnement (FNE), ce sont surtout les utilisateurs qui sont coupables : ceux-ci changent en effet trop régulièrement de téléphone mobile ! 

smartphones pollution

Comme nous le savons tous, le fulgurant essor de nos smartphones a un impact environnementale néfaste sur notre planète. Face à cet écueil, certaines marques indépendantes, comme Fairphone, ont décidé de concevoir un smartphone durable. De leurs côtés, des géants de l’informatique comme Samsung, Microsoft et Apple, aggravent la situation et sont régulièrement reconnus coupables d’obsolescence programmée par des organismes comme iFixit ou Greenpeace.

Au moins 30 millions d’anciens smartphones traînent au fond de nos tiroirs…

Plus le temps passe, plus les désirs des consommateurs évoluent et plus le marché du smartphone s’adapte, plus nos précieux appareils deviennent un fléau pour l’environnement. Selon une récente étude réalisée conjointement par l’Agence française de l’environnement (Ademe) et l’ONG France Nature Environnement (FNE), la situation s’avère de plus en plus grave. Selon eux, l’impact de chaque téléphone portable produit s’accentue.Pourquoi ?

Selon l’Ademe et le FNE, les smartphones actuels nécessitent deux fois plus de métaux que des modèles plus anciens. La cause de ce besoin accru ? Les améliorations techniques et la hausse de la taille des écrans. En 2017, les utilisateurs veulent un écran de plus en plus grand et des appareils photo de plus en plus performantes. Face à cette demande, les fabricants mobilisent toujours plus de ressources.

Toujours selon cette étude, c’est le cycle de renouvellement des smartphones qui a aussi aggravé la situation. Les deux organismes pointent du doigt les habitudes d’achat des consommateurs : dans 88% des cas, un utilisateur change de smartphone alors que son modèle précédent est encore en état de fonctionner. Afin de tempérer les conséquences de ce constat, l’Ademe et FNE incitent les consommateurs à bien se renseigner et à passer par le marché de l’occasion. Le but de ces recommandations : offrir une seconde vie à chaque smartphone.

Afin de limiter l’impact de nos habitudes de consommation en matière de technologie,  l’Ademe et le FNE nous encouragent donc à revendre, à donner, ou à recycler notre précieux smartphone quand nous avons décidé de nous en séparer. L’objectif principale de cette étude est donc de conscientiser au maximum les amateurs de smartphones que nous sommes : ne laissons pas traîner nos anciens modèles au fin de nos tiroirs ! 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Images fait passer Donald Trump pour un idiot

Google Images considère Donald Trump comme un idiot. Ou tout du moins, son algorithme estime qu’il est pertinent de proposer des photos de lui lorsqu’on tape la requête « idiot » sur le moteur de recherche. Un résultat qui serait entre autres…

Google Fuchsia remplacera Android d’ici 5 ans

Fuchsia, le nouvel OS sur lequel travaille Google, va bel et bien remplacer Android à terme. La firme de Mountain View veut un système d’exploitation universel disponible sur tous les appareils : smartphone, PC ou enceinte connectée. Google consacre de…

Coupe du monde 2018 : le foot a eu raison des sites pour adultes

La Coupe du monde 2018 était un événement exceptionnel à plus d’un titre : en plus d’avoir sacrée une deuxième fois les bleus, la compétition a modifié brutalement les habitudes de consommation. Ainsi un célèbre site pour adultes y est…